Séquelles de brûlures aux extrémités des membres. Aspect clinique et problèmes thérapeutiques à Mbujimayi


Etude Scientifique

12 Pages


Extrait

SEQUELLES DE BRÖLURES AUX EXTREMITES DES MEMBRES : ASPECT CLINIQUE ET PROBLEMES THERAPEUTIQUES A MBUJIMAYI

MBAYABU MM

RESUME

Les séquelles de brulures altèrent l’aspect et la fonction du membre atteint. L’objectif de la présente étude est d’améliorer la prise en charge des patients portant des séquelles de brulures aux extrémités des membres.

L’étude a été rétrospective et descriptive, elle s’est étendue sur une période de 9 ans, soit de 2005 a 2013. Elle a été réalisée dans le service de chirurgie des hopitaux de la Société Minière de BAKWANGA (MIBA) dans la ville de Mbuji-Mayi en République Démocratique du Congo. Elle a porté sur 36 patients des deux sexes, hospitalisés et ayant bénéficié d’un traitement chirurgical pour séquelles de brulures aux extrémités des membres. Les patients a dossiers incomplets ou perdus de vue lors de l’étude ont été exclus.

Notre étude a montré que la fréquence des opérations pour séquelles après brulure des extrémités des membres a constitué 0.53% de l’ensemble des actes chirurgicaux. L’aspect clinique des séquelles était polymorphe mais les cicatrices rétractiles étaient les plus fréquentes et représentaient 80.6% de cas. Tout age était concerné, toutefois les enfants de moins de 10 ans étaient les plus touchés (67.8%). Le traitement a fait appel a la chirurgie : l’excision-greffe était la technique la plus utilisée et a représenté 69.4% de cas. Les zones traitées ont été immobilisées par attelle et par fixateurs externes dans respectivement 47.2% et 41.7%. La rééducation a été réalisée chez nos patients dans 89.1% de cas. Le résultat du traitement a été bon dans 89.3%.

Le traitement des séquelles de brulures des extrémités des membres est chirurgical, l’excision-greffe reste la technique de choix. La rééducation des doigts et de la main est indispensable.

Mots clés : Brulures, Séquelles, Traitement, Mbuji-Mayi.

SUMMARY

The burns after-effects distort the appearance and function of the limb concerned. The purpose of this study is to ameliorate the management of patients suffering from burns after-effects of the extremities of limbs.

This study was retrospective and descriptive; it covered a period of 9 years, from 2005 to 2013. It has been carried out in the department of surgery of The Minière de Bakwanga Society (MIBA) hospitals, at Mbuji-Mayi town, in the Democratic Republic of Congo. It concerned 36 patients of two sexes treated surgically for burns after-effects of the extremities of limbs. The patients whose the files were incomplete or lost were excluded.

Our study showed that the frequency of burns after-effects of extremities limbs represented 0.53% of all surgical operations. The clinical aspect of after-effects was polymorph but the retractile scars were more frequent and represented 80.6% of cases. All ages were concerned, but children of less than 10 years were more affected (67.8%). The treatment was surgical: the skin graft-excision was the technique more used and represented 69.4% of cases. The areas treated have been immobilized by splint or by external fixator in 47.2% and 41.7% respectively. 89,1% of our patients were submitted to the rehabilitation of the fingers. The result of the treatment was good in 89.3%.

The treatment of burns after-effects of the extremities of limbs is surgical; the skin graft-excision stays the technique of choice. The rehabilitation of fingers is important.

Key words: burns- after-effects- management- Mbuji-Mayi.

INTRODUCTION

Les séquelles des brulures des extrémités sont peu fréquentes mais dramatiques, malgré l’attention apportée au traitement local des brulures des extrémités [Teot L 1996]. Les séquelles de brulures sont constantes dès que le derme est atteint. Elles sont de plusieurs types et sont responsables de l’altération de l’aspect et d’un dysfonctionnement du membre atteint [Teot L 1996]. Elles deviennent, en outre, un frein au développement socio-économique de l’individu atteint qui se trouve obligé de s’adapter a une nouvelle identité, si le traitement instauré est inadéquat [Caleffi 2008, Chafiki N 2007, Uwonda A 2010]. Le traitement de ces séquelles constitue, au sein de la chirurgie plastique, une spécialité qui nécessite une approche particulière, ayant un but de réinsertion socioprofessionnelle des brulés. L’objectif de notre étude est de contribuer a améliorer la prise en charge des séquelles des brulures des extrémités de membres dans nos milieux.

MATERIEL ET METHODES

Cette étude s’est déroulée dans les services de chirurgie des hopitaux de la Société Minière de Bakwanga (MIBA). L’étude a été rétrospective et descriptive et s’est étalée sur une période de 9 ans, soit de janvier 2005 a décembre 2013.

Durant cette période, nous avons traité 36 patients des deux sexes porteurs des séquelles de brulures aux extrémités des membres, 21 de sexe masculin et 15 de sexe féminin. Les données relatives aux patients ont été obtenues a partir des fiches, des registres des malades hospitalisés et des registres des comptes rendus opératoires. Nous avons étudié les paramètres suivants : le sexe, l’age, le type de séquelles, le siège de séquelles, la technique chirurgicale, ^immobilisation, la rééducation et le résultat thérapeutique.

L’immobilisation des doigts a fait recours au fixateur externe et aux attèles.

Les résultats obtenus ont été appréciés en nous basant sur : l’aspect et la fonction. Très bon, lorsqu’il y a une récupération totale de la fonction et de l’esthétique. Bon, s’il y a une légère altération de l’esthétique et une bonne récupération fonctionnelle. Assez bon, s’il y a légère récupération fonctionnelle avec un aspect esthétique défectueux. Mauvais, en cas d’absence d’amendement.

RESULTATS

1. Place des séquelles des brulures dans les interventions chirurgicales.

Sur 6792 patients opérés durant notre période d’étude, 36 patients l’ont été pour séquelles de brulures des extrémités des membres, soit une fréquence de 0.53%. .

2. Age et sexe.

L’age de nos patients a varié entre 2 et 34 ans avec une moyenne de 11.21+/- 5.88 ans. Le sexe ratio était de 1.4, soit 4 hommes pour 3 femmes.

3. Localisation et types de séquelles

La main était la localisation la plus touchée (75% de cas) et les cicatrices rétractiles étaient les plus fréquentes (80,6%) (Tableau I).

Tableau I. Répartition des patients selon la localisation et le type de séquelles

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

Dans 50% des cas, la lésion concernait 2 ou 3 doigts (Tableau II).

Tableau II. Répartition des patients selon la localisation et le nombre des doigts.

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

4. Traitement

4.1. Technique chirurgicale.

L’excision de la lésion suivie de la greffe cutanée a été la technique chirurgicale la plus utilisée (69.4% de cas) (Tableau III).

Tableau III. Répartition des patients selon la technique chirurgicale en fonction des types de séquelles.

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

4.2. Immobilisation

Une immobilisation des doigts a été réalisée chez 32 (88.9%) patients (Tableau IV).

Tableau IV. Répartition des patients selon l’immobilisation

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

4.3. Rééducation

La kinésithérapie a été réalisée chez nos patients dans 89.3% de cas.

5. Résultats thérapeutiques

Les résultats ont été bons dans 89.3 %. Les cicatrices rétractiles ont donné 84.3% de bons résultats. Les bons résultats ont été obtenus dans 75% de cas avec l’excision + greffe. L’immobilisation par fixateur externe a donné de bons résultats dans la totalité de cas. La rééducation a donné le bon résultat dans 93.7% de cas (Tableau V).

[...]

Fin de l'extrait de 12 pages

Résumé des informations

Titre
Séquelles de brûlures aux extrémités des membres. Aspect clinique et problèmes thérapeutiques à Mbujimayi
Auteur
Pages
12
N° de catalogue
V1030941
Langue
Français
Mots clés
séquelles, aspect, mbujimayi
Citation du texte
Michel Mbayabu (Auteur), Séquelles de brûlures aux extrémités des membres. Aspect clinique et problèmes thérapeutiques à Mbujimayi, Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/1030941

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: Séquelles de brûlures aux extrémités des membres. Aspect clinique et problèmes thérapeutiques à Mbujimayi



Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur