Maupassant, Guy de - 5 comtes


Referat / Aufsatz (Schule), 2000

13 Seiten


Leseprobe


Autor: Stephan Gratzer

Maupassant - La Parure

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

Que signifie l'invitation ?

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

LA STRUCTURE :

Première partie : l'exposition

La description de la situation sociale de Mme Loisel (ses rêves et la réalité)

Deuxième partie : une invitation au bal

M. Loisel obtient l'invitation du Ministre de l'Instruction. Mme Loisel n'a pas de robe convenable, ni de bijoux. Son mari lui donne de l'argent pour acheter une robe

Troisième partie : La parure de Mme Forestier

Mme Loisel est mécontente parce qu'elle n'a pas de bijoux. M. Loisel lui propose de mettre des fleurs naturelles mais elle n'en veut pas. M. Loisel a l'idée d'emprunter des bijoux à son amie (Mme Forestier). Elle (Mme Loisel) trouve un superbe collier de diamants.

Quatrième partie : La soirée du bal

La soirée a été un grand succès pour Mme Loisel. Tous les hommes l'ont admirée et ils voulaient valser avec elle. Rentrée à la maison elle remarque qu'elle a perdu le collier.

Cinquième partie : La substitution de la parure

Ils cherchent partout le collier mais ils ne peuvent plus le retrouver. Ils cherchent un collier qui ressemble au collier perdu. Ne pouvant pas le payer ils doivent emprunter de l'argent. Mme Loisel rend le collier à son amie. Mme Forestier ne regarde pas dans l'écrin.

LA DÉCHÉANCE SOCIALE DE M. LOISEL

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

ANALYSE STYLISTIQUE

Les temps

Temps narré temps de narration

-exposé ·(fin de la 1ère partie) ·accélération
-invitation · =
-le collier de Mme Forestier · accélération
-la soirée au bal · accélération
-la substitution · accélération
-les 10 ans de la déchéance · accélération
-rencontre aux Champs- Elysées · accélération

Mathilde

Rue des Martyres Champs- Elysées

-elle n'est pas contente de sa vie -elle est contente et fière de ne plus avoir de dettes
-elle rêve de la richesse -elle est grosse
-après avoir perdu le collier elle est inquiète
-elle est naïve
-elle est jolie, séduisante, gracieuse

LES RELATIONS DU COUPLE À TRAVERS L'HISTOIRE

-Mathilde est longuement introduite dans l'histoire (telle qu'elle est, avec ses rêves...), M. Loisel est seulement introduit comme petit commis (par sa fonction)
-Quand il arrive avec l'invitation, Mathilde est mécontente parce qu'elle n'a pas de toilette. Son mari cherche une solution.
-Pendant le bal elle s'amuse bien, il dort
-Après avoir perdu le collier, il l'aide à le retrouver
-Il partage la misère avec elle

MAUPASSANT

LE GUEUX:

Exposition :

La première phrase décrit l'époque où il avait encore de la chance. Un accident à l'age de 15 ans a changé la vie de Toussaint. Ses parents l'ont abandonné et le curé lui a sauvé la vie. Il vit comme un mendiant.

Le corps de la nouvelle :

-les 40 ans de l'infirmit é

la pitié de la baronne. Après la mort de la baronne il connaît l'hostilité des paysans

-la fin de Toussaint

Les paysans sont énervés de lui et ils se cachent quand ils le voient de loin. Les paysans veulent qu'il quitte leur village. Quand Toussaint voit des gendarmes il se cache et la nuit il reste sous les granges ou dans les étables. Avant que quelqu'un le remarque il déguerpit. Sa vigueur, qu'il a à cause de ses béquilles, l'aide beaucoup pour se cacher. Il vit entre les gens sans qu'ils le remarquent. Quand les paysans de son village ne lui donnent plus à manger il se met en route pour Tournelles mais quand il arrive au premier village qu'il doit parcourir, on ne lui donne rien. Dans sa détresse il tue une poule mais quand il la ramasse le maître de la ferme, Chiquet, veut l'abattre. Puis les autres gens de la ferme arrivent et tombent sur lui. Après quelques temps ils se séparent de lui et ils l'enferment pendant ils vont chercher les gendarmes. Le matin suivant les gendarmes le saisissent et l'enferment dans la prison du bourg mais personne ne lui donne à manger. Le lendemain quand on veut l'interroger il est mort.

>>les dernier jours de Toussaint

Toussaint a faim- il tue une poule- il est enfermé- il meurt de faim

La réaction des gens : Quelle surprise ! (ironique) (Ça veut dire « enfin », il sont contents d'être délibéré de lui

Interprétation :

Maupassant veut critiquer la société :

Il critique l'égoïsme des gens. Les gens ne veulent pas voir la réalité, qu'il y a des pauvres, de la misère, de la faim, des handicapés.

Toussaint est traité comme bête humaine.

Interprétation théologique :

- le nom Toussaint
- sa vie peut être comparé à un chemin de croix (il n'a pas été accepté par la société, il a été abandonné d'abord par ses parents, puis par la société. Il est mort tout seul.)
- Toussaint est le symbole de la créature qui souffre.
- Sa misère est le manque d'amour et le manque d'argent
- Il perd même l'usage de la langue. Son seul geste de communication est de tendre la main

Les temps de l'histoire

- les temps de la rétrospective (imparfait et plus-que-parfait)
- à la page 19, ligne 11commence le narrateur de la fin de Toussaint (passé simple)

MAUPASSANT

LA FICELLE :

STRUCTURE:

Introduction:

Page 23, 1- page 24, 12

La description des paysans et des paysannes.

La description d'une journée de marché

Le corps :

1. page 24, 13- page 25, 14

Maître Hauchecorne

Maître Hauchecorne ramasse une ficelle. M. Maladin, son ennemi, l'observe. ·l'action initiale

2. page 25, 15- page 27, 8

chez Jourdain

le dîner- le tambour arrive et annonce la perte d'un portefeuille- M. Hauchecorne doit suivre le brigadier

3. page 27, 9- page 28, 13

L'accusation :

Maître Hauchecorne est amené à la mairie. Il est accusé d'avoir ramassé le portefeuille perdu. Il le nie. On l'accuse de mentir. Maître Hauchecorne est confronté avec M. Maladin.

4. page 28, 14- page 28, 30

La nouvelle se répand, Maître Hauchecorne ne peut pas prouver son innocence

5. page 28, 31- page 28,16 (18)

le triomphe

quelqu'un a trouvé le portefeuille et le rapporte à son possesseur. Cela aurait pu être le dénouement

6. page 29, 17 (19)- page 30, 14

le soupçon reste

On prend la personne qui a trouvé le portefeuille pour un complice. Maître Hauchecorne raconte son histoire à tout le monde, mais on se moque de lui.

7. page 30, 15- page 30, 30

la fin de Maître Hauchecorne

il joue le rôle d'un clown, son état physique s'aggrave, finalement il meurt

Maître Hauchecorne :

Maître Hauchecorne est un vrai Normand, qui est très économe. Il ramasse tout. Il souffre de rhumatisme. Il a un ennemi. Il est obsédé de prouver son innocence. Il est un peu naïf parce qu'il ne veut pas croire à la méchanceté des hommes.

Le rôle de la société

- la société est responsable du malheur de Maître Hauchecorne
- à la fin, la société se moque d'un pauvre diable
- elle n'a pas de pitié du tout. (Même s'il avait volé le portefeuille, il l'a rendu. Mais on ne lui pardonne pas.)
- la société laisse s'influencer très vite de celui qui est plus fort et qui sait mieux convaincre.
- La société aime les faits sensationnels
- La société manque de sensibilité
- Les gens se comportent comme des moutons

L'image que Maupassant se fait de l'homme

Il est un être à peine plus supérieur aux autres.( une bête humaine)

Il est un être « condamné» à vivre seul (sans vrais amis)

MAUPASSANT

L'AVENTURE DE WALTER SCHNAFFS :

Expressions :

- il vivait ainsi dans la terreur et dans l'angoisse
- il resta immobile, surpris et éperdu
- le désir de détaler
- une torture en comparaison aux chèvres
- il sauta dans un fossé sans songer à la profondeur
- tapi comme un lièvre

personnage :

quand les francs- tireurs attaquent les Prussiens il est surpris parce qu'il a pensé à rien de mal. Au premier moment il reste sans mouvement parce qu'il est choqué mais quand il arrive à se remuer, il fuit. Il a peur et il tremble beaucoup. Il ne veut pas être un héros. Il veut survivre. Il est intimidé.

Au début :

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

Puis plus tard :

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

Les mots qui décrivent comme il mange :

- mangeait par grandes bouchées
- il jetait à deux mains les morceaux dans sa bouche
- des paquets de nourriture lui descendaient coup sur coup dans l'estomac
- il est comme un tuyau trop plein
- il prenait la cruche de cidre et se délayait l'_sophage

POUR DÉCRIRE LA FAÇON DE MANGER, L'AUTEUR SE SERT D'IMAGES TRÈS CONCRÈTES. IL VEUT EXPRIMER QUE WALTER SCHNAFFS AVALE LA NOURRITURE COMME UNE BÊTE.

Le casque de Walter Schnaffs :

- le casque montre qu'il est Prussien
- le casque symbolise un danger pour Walter Schnaffs parce que la pointe peut le trahir
- le casque peut le sauver : les gens en ont peur
- le casque peut provoquer la haine des gens, parce que c'est le casque de l'ennemi

opposition de l'attitude des soldats à celle de Walter Schnaffs

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

Walter Schnaffs porte l'uniforme et le casque prussien donc il est l'ennemi des soldats français. C'est pourquoi ils le traitent d'une façon violente et ridiculement prudente. Walter Schnaffs est content/ soulagé d'être enfin prisonnier. Il est épuisé parce qu'il a beaucoup mangé. D'abord il n'est plus capable de réagir. Quand les soldats le lient et quand il voit qu'ils sont armés il commence à avoir peur. À la fin, il est content qu'ils l'emmènent à la prison.

Le style de Maupassant

31,7 / 32,11-12/ 33,1-2/ 33,19/ 34,1/ 34,5-21 Il aime les constructions ternaires(p.ex. 3 questions, où, comment, de quel, tendresses, petits soins, baisers)

35,21-23/ 33,4/ 33,22/ 38,8-10 il aime les répétitions avec le même mot au début d'une phrase 33,16-18/ 33,22-28/ 35,9-10 Il aime répéter des mots clés (manger)

diagramme se la structure

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

Le rôle de la guerre dans les contes de Maupassant

Dans 2 histoires : LA FOLLE et WALTER SCHNAFFS

Il s'agit de la guerre de 1870/ 1871 entre les Français et les Prussiens. Maupassant a participé lui même à cette guerre. Il veut montrer la peur, les souffrances (le regret de la famille, la faim, les occupants, la peur d'être blessé et de mourir, la haine des civilistes contre les soldats prussiens). La guerre fait souffrir aussi les gens qui ne sont ni coupable ni responsable, p.ex. « la folle». Sa maladie et la guerre rendent sa situation encore plus grave. Il écrit de la perspective d'un pacifiste.

Il décrit les Prussiens comme gens grossiers, violents, brutaux, d'une politesse froide (dans « la folle »), naïfs, des gens qui aiment vivre tranquillement (« Walter Schnaffs »). La différence est que les soldats prussiens (dans « la folle ») sont sévères, tandis que les soldats français (dans »Walter Schnaffs »·scène dans le château) sont ridiculisés.

Les héros (de guerre) dans les histoires de Maupassant et «le déserteur»de Boris Vian

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

LES DEUX SONT PACIFISTE

Walter Schnaffs n'est pas un héros

- il est trop égoïste
- il est trop lâche pour se battre
- il est paresseux
- il n'est pas du tout sportif
- il n'est pas tellement patriote

MAUPASSANT

LA FOLLE :

Le cadre :

M. Mathieu d'Endolin, le voisin d'une malade raconte l'histoire

Les lieux :

Premier lieu : la maison où habite le narrateur et la malade

Après : pendant l'action de l'histoire c'est la chambre de la femme

A la fin : la forêt

Les temps :

Le début : 15 ans avant la guerre franco- allemande

L'histoire principale : en hiver 1870 sous l'occupation des Prussiens

La fin : 1 an après la fin de la guerre en automne

L'histoire découpée en 4 séquences

-1- La description de la maladie de la femme et les raisons de cette maladie (la mort de son mari, de son père et de son enfant)
-2- L'arrivée des soldats allemands et le logement chez la femme. Le commandant veut forcer la femme à descendre, elle n'obéit pas. Il pense que c'est par antipathie. Il lui lance un ultimatum.
-3- Le commandant fait porter la femme dans la forêt avec son matelas.
-4- Le narrateur se fait des soucis parce qu'il ne voit plus la femme. L'automne suivant - pendant la chasse- il trouve une tête de mort. Il est sûr que c'est sa tête.

Ce qu'on apprend de la personne du narrateur :

- il s'appelle Mathieu d'Endolin
- il habite près de Cormeil
- il est le voisin de la folle
- il est une personne sensible ·puisqu'il a de la pitié pour la folle et parce qu'il garde un souvenir d'elle (l'ossement).
- c'est une personne intelligente : il essaie d'avoir des nouvelles de la folle (·demande aux Prussiens) et puis il devine ce qui s'est passé.
- Il est père de plusieurs fils.

Les mots qui donnent l'idée que la femme ait morte :

- Page 42 ligne 7 « ...il se mit à rire et donna des ordres en allemand... »
- Page 42 ligne 17 « ...le cortège dans la direction de la forêt d'Imauville... »
- Page 42 ligne 19 « ...les soldats revinrent tout seuls... »
- Page 42 ligne 21 « On ne le sait jamais. »
- Page 42 ligne 23 « Les loups venaient hurler jusqu'à nos portes. »
- Page 42 ligne 27 « Je faillis être fusillé. »

La thèse, de la mort, du narrateur :

A son avis il l'ont seulement laissée dans la forêt et comme elle ne voulait plus jamais bouger elle mourrait allonger sous la neige. Puis les cadavres ont été mangés par les animaux des bois ! L'explication du narrateur est croyable et logique. Il n'a pas de haine contre les Prussiens puisqu' après sa thèse ils ont seulement abandonné la folle dans la forêt et ils ne l'ont pas tuée ! Le narrateur est marqué par cette aventure et ne veut plus jamais voir la guerre.

Le conflit entre le soldat et la femme

Au début : Il la prie de se lever. Il accepte qu'elle reste dans son lit. Il reste indifférent

Puis ? Puis il commence à se fâcher. Il ne tolère plus qu'elle reste coucher. Puis il s'enrage. Il l'intimide. Puis il se met en colère. Il donne des ordres.

A la fin : il se venge. Il l'a fait emporter sur son matelas.

Ende der Leseprobe aus 13 Seiten

Details

Titel
Maupassant, Guy de - 5 comtes
Autor
Jahr
2000
Seiten
13
Katalognummer
V103118
ISBN (eBook)
9783640014989
Dateigröße
428 KB
Sprache
Deutsch
Schlagworte
Maupassant
Arbeit zitieren
Stephan Gratzer (Autor:in), 2000, Maupassant, Guy de - 5 comtes, München, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/103118

Kommentare

  • Gast am 16.2.2003

    großes Lob!.

    Perfekt!!!!! Genau das, was ich brauche, gut zusammengestellt und stimmig! Danke.

  • Gast am 26.6.2002

    Merci!.

    Hi, ich schreib morgen Franz-LK klausur und hab dringen eine zusammenfassung gesucht! Irgendwie scheint die ganze Welt mit dem Zeug gequält zu werden?!

    hast du vielleicht noch ein paar sachen zu den Sternchen-themen vielleicht?!

    Mail dich doch mal, Gruß Leonie

  • Gast am 19.5.2002

    Rettung IV.

    Rettung IV ;-)

  • Gast am 27.4.2002

    Maupassant-La Parure.

    LETZTE RETTUNG

  • Gast am 28.3.2002

    Franz.

    Die Rettung Teil IV

    DANKE

  • Gast am 10.3.2002

    Le Horla ??.

    Hi !!! ECHT KLASSE ZUSAMMENFASSUNG !! Schreibe am Donnerstag eine Klausur !!! Hab echt Glück gehabt THX SO MUCH !!! Aber was ist denn le Horla ??????????
    Ok MFG Syberdave CU all !!!

  • Gast am 4.3.2002

    Die Rettung 3.

    Genial - bald hat der ganze Kurs das Zeugs ^^. Aber sicherlich immernoch besser, als das ganze Buch nochmal zu lesen!

  • Gast am 3.3.2002

    Die Rettung II.

    Hi !
    Ich bin im gleichen Kurs wie Britta, schreibe also auch Kursarbeit.Ich kann mich ihr nur anschließen, danke, danke, danke!
    Super Zusammenfassung!
    Nur den Horla müssen wir uns jetzt noch erarbeiten,genial!
    Ciao,Esther

  • Gast am 2.3.2002

    die Rettung.

    hi, ich wollt dir nur mal sagen wie nütlich dieser Beitrag ist. Wir schreiben nächste Woche Kursarbeit und sollten alles wiederholen. Da kam dein beitrag wie gerufen ;-)
    PS: Wieos fehlt le horla?

Blick ins Buch
Titel: Maupassant, Guy de - 5 comtes



Ihre Arbeit hochladen

Ihre Hausarbeit / Abschlussarbeit:

- Publikation als eBook und Buch
- Hohes Honorar auf die Verkäufe
- Für Sie komplett kostenlos – mit ISBN
- Es dauert nur 5 Minuten
- Jede Arbeit findet Leser

Kostenlos Autor werden