Le processus d’enseignement-apprentissage des variétés linguistiques dans le domaine du FLE en compréhension orale pour un public de jeunes apprenants


Thèse de Master, 2018

61 Pages


Extrait

Table des matières

Introduction

Chapitre I : Les Français à Porto Rico
A. L’institution
B. Représentation linguistique
C. L’enseignement du français

Chapitre II : Variété linguistique
A. Variété diatopique
B. Variété diastratique
C. Variété diafasique

Chapitre III : Didactique de la conceptualisation
A. Compréhension orale

Chapitre IV : Méthodologie de la recherche
A. Impliqués dans l'étude
B. Les objectifs du projet de recherche
C. Questionnement de recherche
D. Observation (qualitative)
E. Possibles instrument à utiliser
F. Étude de cas
G. Étude de corrélation
H. Possibles instruments à utiliser
I. Type de données à collecter
J. La collecte des données, le traitement et l'analyse
K. Possibles résultats attendus

Chapitre V. Les unités ou leçons didactiques
A. La méthode du FLE
B. Organisation de la tâche pour améliorer la compréhension orale des variétés linguistiques du FLE
C. Séquence didactique
D. Grille de critère d’identification des courants méthodologiques
E. Niveau A1.1 (cadre européen commun de référence pour les langues) ​Grille pour l'auto-évaluation du niveau A1.1 du CECR
F. Banque de ressources musicales ludiques

Chapitre VI : Analyse
A. L’enseignement-apprentissage des variétés linguistiques pour la compréhension orale du français langue étrangère
B. L'intégration de la musique pour une bonne compréhension orale des variétés linguistiques
C. Langage : communication et représentation

Conclusion

Bibliographie:

Sitographie:

Introduction

L'éducation est un processus continu et toujours en mouvement. Les progrès de l'éducation sont si rapides que nous ne pouvons pas avancer à un rythme lent. Nous ne devons pas permettre la stagnation en raison du manque de ressources, de formations professionnelles ou de volonté. Notre époque apporte un large éventail de facteurs et d'éléments avec lesquels nous devons travailler pour parvenir à une intégration réussie dans la tendance éducative du XXIe siècle.

Dans certains domaines, nous devons accorder la priorité à l'intégration effective des transformations. C’est ainsi le cas pour notre population de jeunes apprenants du cours de français langue étrangère (FLE), au niveau A1, de 9 à 10 ans à Porto Rico, en particulier dans les compétences de compréhension orale, là où les élèves ont le plus de mal à appliquer ce que le professeur cherche à enseigner.

Dans l'enseignement-apprentissage des langues, de nombreuses techniques et ressources existent qui peuvent être utilisées pour enrichir les compétences de communication et de langage, comme les éléments de la communication, de la prononciation, de l’intonation, de la manipulation lexicale ou encore les compétences de compréhension et d’expression orale, l'exposition et le dialogue.

La compétence de compréhension orale est l'une des plus grandes, car elle est le fer de lance de toute élaboration de la compréhension des différents accents et la mélodie qui peut avoir pour chaque langue. Cette compétence fondamentale mérite d'être entièrement couverte parce que si les élèves ne comprennent pas les mots qu'ils entendent, le processus d'écoute devient un simple décodage insignifiant.

La problématique de recherche manque de ressources pédagogiques pour développer les compétences de compréhension orale des variantes linguistiques des élèves de 9 à 10 ans de français langue étrangère du niveau A1 à Porto Rico.

Cette problématique montre la nécessité d’avoir accès à un traitement spécifique de la connaissance des variétés linguistiques, c'est-à-dire l'apprentissage de la langue qui est associé à certains domaines d'études. Dans ce contexte, la langue a un but très précis pour l'apprentissage et l'accès au savoir. Ainsi, l'enseignement-apprentissage des variétés linguistiques en langue étrangère comprend les situations formelles qui se produisent dans la salle de classe avec des textes appropriés par thématique et aussi les différentes ressources musicales pour travailler la compréhension orale des variétés linguistiques dans ses différents niveaux de complexité. Cela aide l’élève pour une bonne compétence communicative quand il est dans un pays francophone et il peut utiliser ses connaissances des variétés linguistiques de la langue. La méthode à utiliser en classe et l’enseignement des variétés linguistiques font que l’élève est aussi capable de comprendre et de pratiquer la diversité culturelle de chaque pays francophone. Cela lui permet d’apprendre en même temps les concepts académiques des différentes matières et de développer la compétence communicative nécessaire pour sa compréhension orale des variétés linguistiques.

Chapitre I : Les Français à Porto Rico

Au XVIe siècle à Porto Rico, il y avait des problèmes avec la main-d'œuvre indigène, à cause de l’augmentation de la disparition des Indiens, tout a causé par le travail excessif et la rigueur des lois établies par les Espagnols. Ensuite a commencé l’importation d'esclaves noirs qui a été abolie en 1518 aux Antilles. Depuis le début de l’époque de mulâtres, Porto Rico a été utilisé pour l'exploitation minière, de l'extraction de l'or. Puis, ces types de produits comme la canne à sucre ont devenus la principale source de travail dans les différents emplois de plantations de sucre concentrées dans les plaines et les zones côtières de l'île de Porto Rico. Ça a été sa principale mission, reposé sur l’exploitation de l’or et de la canne à sucre, pendant la période qui a duré l'esclavage à Porto Rico.

Dans les plantations de sucre, les esclaves ont développé des liens avec leurs maîtres qui leur ont accordé de nombreux droits pour éviter les rébellions. Les moulins étaient une unité agricole formée par les colons de l'île de San Juan. Cela a profondément affecté la vie portoricaine. Avec l'exception du café, la canne à sucre a influencé la formation ethnique et sociale des Portoricains. En 1815, un décret royal a été imposé par Fernando VII aux pays amis de l'Espagne pour mettre en œuvre le commerce avec Porto Rico

Avec l’arrivée de ces étrangers, les autorités de Porto Rico ont consenti à distribuer des terres aux immigrants. Parmi ces nouveaux arrivants, il y avait une grande concentration d’immigrants, particulièrement des Corses qui ont commencé à apporter des capitaux et de la machinerie. Ceux-ci ont investi de plus en plus dans le sucre, mais surtout dans une autre industrie : le café.

Dans le village de Mayagüez, à Porto Rico, plusieurs groupes étrangers dominaient au milieu du XIXe siècle. Lors de son voyage en 1853, Selon Camuñas (1989, p25), José Julian Acosta a décrit que de nombreuses maisons du village sont construites selon le goût étranger. Ainsi, la ville d’Aguadilla a connu une grande représentation des immigrés alors que la ville de San Germán était l'une des moins colonisée par les immigrants. Les Français se sont installés au début du XIXe siècle dans la région ouest de l’île dans diverses communautés ; en effet, ils avaient été rejetés à cause de leurs préférences religieuses et politiques, sauf à Mayagüez. Dans ce village, il semble qu'ils ont été pris en charge par la communauté et qu’ils n’ont pas été expulsés, ce qui a prévalu dans d'autres parties de l'île. Ces familles ont été créolisées au milieu du XIXe siècle. Les Corses ont énormément développé la culture du café sur l'île. L’immigration française était la plus nombreuse parmi les groupes non hispaniques qui sont venus à Porto Rico au XIXe siècle. C’est dans la zone ouest de Porto Rico où les Français étaient les plus nombreux. De plus, le plus grand nombre d'immigrants qui ont bénéficié d’une autorisation de grâce étaient d'origine française (1989, p27).

Les Français se sont fortement renforcés comme groupe minoritaire en se mariant entre eux et grâce au renforcement de leurs actifs à Mayagüez. Ils se distinguent dans tous les domaines économiques et sociaux, et jouissent d'une grande influence qui a contribué au progrès du pays, à une partie de l'échange d'idées et aux processus historiques qui ont eu lieu au XIXe siècle sur l'île de Porto Rico. En 1898 a lieu un changement de souveraineté que la population générale de portoricains a appelé l'invasion. L'arrivée des Américains a entraîné des changements culturels et linguistiques à Porto Rico qui ont profondément affecté la parole et le langage des Portoricains.

La langue est une partie intégrale de chaque culture et de l'environnement, nécessaire pour établir les traditions d'un pays. Par exemple, le créole, qui est arrivé à travers la traite des esclaves et les restes de combinaison lexicale africaine et européenne dans différentes communautés africaines, a eu du mal à survivre face à la hausse significative des langues officielles. Cependant, la sensibilisation a permis la création de la littérature créole pour préserver le terrain et l’état dynamique à la Martinique. Le créole français s’est implanté dans des domaines tels qu’Haïti, la Guadeloupe, la Dominique et Sainte-Lucie. Il existe encore aujourd’hui avec des variantes vernaculaires uniques comme élément différent des traditions des Caraïbes. (García, 2011 : p. 41-67)

A. L’institution

À Porto Rico, l'éducation est gratuite et garantie par la Constitution jusqu'au niveau secondaire. Il y a environ 1 523 écoles publiques et le ministère de l'Éducation de Porto Rico emploie environ 42 000 enseignants. Le ministère est divisé en régions d'enseignement, qui à leur tour sont divisées en districts scolaires. Ceux-ci offrent leurs services à des centaines de milliers d'étudiants et sont la principale institution d'enseignement du pays. La langue d'enseignement est l'espagnol, mais l'anglais est une matière obligatoire dans toutes les catégories.

L'espagnol et l'anglais sont les langues officielles, et l'espagnol est la langue maternelle parlée par toute la population. L'anglais est enseigné comme langue seconde, bien que moins de 20 % de la population soit entièrement bilingue. La langue espagnole à Porto Rico a des particularités qui la différencient des autres pays de langue espagnole comme dans toutes les régions. Ceci est principalement dû à l'influence de l'immigration canarie, corse et catalane sur l'île pendant l'époque coloniale tout comme l’influence des langues des Amérindiens et des Africains. Ces dernières années, l'anglais s’est intégré de manière positive au sein de la communauté portoricaine grâce au développement d'écoles bilingues. En effet, ces écoles proposent des projets d'intégration d'autres langues étrangères telles que le français et le portugais.

Il est donc nécessaire de parler de la situation linguistique de Porto Rico. L'histoire de la politique linguistique à Porto Rico montre que l'imposition de la langue anglaise dans la communauté portoricaine dans le cadre d’intérêts politiques plus larges a relégué son patrimoine culturel et linguistique dans un autre but. À Porto Rico, et partout dans le monde hispanophone, l'espagnol a toujours eu un rôle important dans la construction de la nation. Il est clair que l'incessante lutte pour garder les Espagnols à Porto Rico prévaut encore dans tous les conflits politiques et linguistiques d'aujourd'hui.

« Dans toutes les propositions liées à la politique, il y a eu des discussions par des groupes d'intellectuels, des éducateurs et des linguistes. Parmi eux, l'Académie portoricaine de la langue espagnole a mis l'accent sur la priorité de cimenter l'enseignement de la langue maternelle d’espagnol et sécurisé l'acquisition d'une deuxième langue, l'anglais. L'important est que les deux soient bien enseignées, la planification et l'approvisionnement adéquats. Ainsi, il en résulte que la question de l'enseignement des langues doit être abordée du point de vue de la linguistique appliquée, de la didactique, et non pas du point de vue du politique. » (Carmen Orama López, 2012.)

B. Représentation linguistique

L'étude de la langue pose un problème psycholinguistique dans la nature, impliquant une relation double entre, d'une part, la linguistique et, d’autre part, l'activité psychique du sujet. Les gens parlent, écoutent et partagent leurs idées ou leurs sentiments à travers des séquences sonores produites par l’appareil oral. Comme chaque personne est un locuteur et un récepteur, elle peut conserver, reproduire et traduire des messages audios. Cet ensemble d'activités font partie de la famille des comportements symboliques et sont ce que nous appelons langage ; les comportements qui sont généralement considérés comme l'expression ont plus de pouvoir inhérent et sont spécifiques de l'espèce humaine, de la langue. Une langue ne peut pas remplir sa mission comme un moyen de communication intersubjective si la pratique linguistique des individus ne respecte pas les règles sémantiques et syntaxiques qui sont compatibles avec celles de leur environnement linguistique et avec la pratique linguistique de ceux qui interagissent avec lui.

La communication est l'une des fonctions de la langue ainsi que l'expression des idées, des besoins ou des sentiments, la représentation, la régulation et la médiation de l'action de comportement. La communication est certainement une relation de travail : basée sur cette idée, les éléments de la fonction du langage en général sont comme un moyen d'expression et de compréhension. Pour qu'il y ait un acte de communication linguistique, il est nécessaire d’avoir un émetteur, un code, un contexte, un canal, un message et un récepteur.

La langue est une fonction de base de l'homme. Les différents comportements qui ne sont pas la langue, souvent qualifiée d'intellectuelle, mnémonique, perceptive, motrice, etc., constituent les activités de la langue à la fois comme un objet et comme un moyen de connaissance. Nous insistons sur les relations et le rôle qu'elle joue dans la formation des processus mentaux ; nous nous concentrons plus spécifiquement sur la pensée.

Chaque langue est un produit historique. Bien qu'on puisse trouver des parallèles entre l'histoire d'une langue et celle d’un pays, il convient de noter que des langues peuvent être confondues comme l'espagnol, l'anglais ou le français parlé dans plusieurs pays ou régions du globe. Toutefois, la langue d’un pays ou d’une région reflète certainement l'histoire de cette société, par la création de néologismes ou l'incorporation de mots étrangers. La langue est pour cette raison un outil précieux pour les historiens. À travers la langue qui a été utilisée, on peut avoir un accès direct à l'histoire de la société sans perdre l’essence de cette langue pour de futures traductions.

C. L’enseignement du français

L'enseignement du français comprend de nombreuses difficultés d'apprentissage pour les hispanophones. Ces derniers ont tendance à lire et à prononcer tout ce qui est écrit, ce qui est particulier à leur langue maternelle. Pour l'enseignement-apprentissage de l'oral et de l'écrit, on peut développer des compétences simultanément. Le ministère de l'Éducation de Porto Rico travaille à la création de tâches visant le développement de la même compétence, en testant différents angles et perspectives, comme, dans ce cas, la compréhension orale et écrite et la production orale et écrite, pour un bon rendement des élèves dans la langue ciblée.

Donc, l'élève développe une compétence communicative dans la langue étrangère avec laquelle il peut avoir une bonne expression orale ainsi qu’une bonne compréhension orale de messages de différents types. Dans la communication interpersonnelle, l'élève est capable de participer à des discussions et à des échanges d'information, de concepts et d’idées sous formes orale et écrite et sur une variété de questions dans un contexte culturellement approprié dans la langue étrangère. Il intègre et évalue l'information présentée dans divers médias et formats, il utilise des graphiques et de la technologie pour enrichir sa présentation. On peut ainsi exprimer des goûts, des dégoûts et des émotions, oralement ou par l'aide de dessins et d'autres médias ; utiliser les mots de la langue étrangère dans des conversations formelles et informelles ; démontrer une compréhension de l'organisation et les fonctions de base de textes imprimés associés sous la forme de mots, d’images et de chiffres avec prononciation suivants le système syllabique. L’élève reconnaît des mots d’utilisation fréquente dans la langue étrangère.

On participe à un moment historique dans lequel des problèmes, des hypothèses, des situations, des effets ou des causes nous amènent à vouloir en comprendre les raisons. Cette action est humainement acceptable, parce qu’on est d’être qui cherche constamment la cause des événements historiques et sociales. Tout au long de la carrière professionnelle en tant qu’enseignant de français dans les écoles publiques à Porto Rico, on peut trouver des possibilités des lacunes dans le processus d'enseignement, en raison du manque de ressources pédagogiques FLE dans la salle de classe. Comme on est un produit des écoles publiques de Porto Rico, on peut savoir, connaître et comprendre les problèmes réels auxquels les élèves peuvent être exposés. Le ministère de l'Éducation à Porto Rico fonde sa philosophie de l'éducation ainsi :

« Il s’agit de la responsabilité de veiller à ce que tous les Portoricains aient accès à l'éducation libératrice pertinente, complète, qui les aide à se développer pleinement dans leur vie. À cette fin, l'école doit créer des conditions idéales pour l'étudiant, les outils appropriés pour son développement dans la société ; reconnaître la diversité des élèves pour développer des alternatives pour élargir leur plein potentiel ; soutenir l’évolution socioaffective des élèves et permettre aux étudiants de trouver ou de construire leur propre espace dans la société. » (LexJuris, 1999) Toute compétence applicable à l’enseignement exige un certain nombre de facteurs nécessitant une bonne application ; cela pourrait être bénéfique pour la réussite du développement de chaque apprenant. Nous pouvons prouver scientifiquement grâce aux résultats quantitatifs des enquêtes que tout processus d'apprentissage est efficace, pertinent et applicable quand on dédie le temps nécessaire pour développer une séquence pédagogique adaptée aux nécessités des apprenants.

C’est important de dédier du temps pour développer l'enseignement-apprentissage accessible à tous les jeunes apprenants du français. Les élèves de 7 à 10 ans sont dans une période où ils sont réceptifs et tolèrent à plusieurs normes et consignes données pour l’enseignement spécifique dans le cas des langues étrangères. Mais ce processus nécessite du désir et du dévouement. L'enseignement des langues exige que l'enseignant et l'élève soient dans la pratique et l'apprentissage continu. Les élèves ne peuvent pas atteindre une compétence éducative s'ils ne prennent pas le temps pour la prononciation, la réalisation d'exercices, l'imitation de modèles tels que les gestes, les expressions faciales, les réactions du visage, et tout ce qui peut contribuer à l'acquisition de la compréhension orale. Nous devons tout faire pour transformer l'éducation autour de nous et donner du sens à ce que nous projetons. L'approche de la conception de l'enseignant doit être linéaire et parallèle à ce que nous voulons que nos élèves atteignent. Tout ceci doit être réalisé avec dévouement.

Un autre facteur important qui a influencé l'émergence de ce problème est le manque de volonté de la part des enseignants. Dans cette recherche, on a trouvé une excellente action de travail d’exploration qui met en place l'intégration des variétés linguistiques pour la compréhension orale du FLE lié à des nouvelles méthodes d’enseignement. Nous savons que l'éducation est une transformation évolutive et persistante de l'enseignant du français langue étrangère. Il doit être à l'avant-garde et constamment s'auto éduquer pour suivre les exigences des élèves d'aujourd'hui. Parce que, s'il est vrai que nous avons des élèves qui dominent tout pleinement, il est également vrai que nous avons une population qui exige des enseignants prêts à fournir des outils supplémentaires, un enseignement personnalisé et tout le nécessaire pour un groupe d’élèves en respectant l'égalité des chances.

La volonté est un facteur déterminant dans l'enseignement du français langue étrangère. Le soutien continu des parents, des grands-parents, des tuteurs et des autres qui sont en contact direct avec cette population d'élèves joue un rôle fondamental dans ce processus éducatif. Certains étudiants étudient seulement le français à l'école, mais communiquent à la maison est dans une autre langue, dans ce cas l’espagnol. Aussi, quand un élève fait un voyage dans un autre pays comme les États-Unis qui utilise la langue anglaise. Ce serait excellent s'il y avait la volonté de parvenir à une communication efficace dans tous les domaines dans lesquels l'étudiant se développe en contribuant quotidiennement avec des tâches, des projets et d'autres outils qui sont pertinents pour comprendre l'enseignant et l'importance de ce type d'enseignement pour comprendre la variété linguistique des langues étrangères.

« Les élèves participent aussi activement à l'évaluation, qui est intégrée à l'apprentissage. Ils sont encouragés à réfléchir à leur acquisition de la langue et à leurs progrès à l'aide d'outils et de moyens d'évaluation variés comme l'entrevue, l'autoévaluation et le portfolio. Ils tiennent compte des observations et des rétroactions fournies par l'enseignant et les élèves afin d'ajuster leurs méthodes d'apprentissage, leur façon de travailler et leur utilisation de la langue seconde, s'il y a lieu. » (MELS, 2003, p. 176) De tout ce qui précède, ce qui contribue à ce processus d'enseignement du français langue étrangère est la séquence des scènes pédagogiques. Nous sommes des individus et donc tout le monde a sa propre façon d'apprendre. La diversité de l'apprentissage nous encourage à certains égards parce que de nombreux étudiants sont autodidactes. Nous avons des étudiants qui s'auto-éduquent à l'aide d'innombrables moyens et mécanismes offerts par la technologie, les voyages, les jeux, le tutorat, les fournitures scolaires, etc. Mais, il peut y avoir beaucoup d'enseignants qui ne sont pas exposés à ce type de méthode ou qui ne connaissent pas les variantes linguistiques. Face à la diversité dans l'apprentissage, on peut également constater que les jeunes apprenants ont besoin d'autres stratégies dans l'enseignement-apprentissage. On doit les intégrer de la même manière et soutenir et développer tout besoin ou déficience de chaque apprenant dans la langue cible. La continuité des séquences pédagogiques est nécessaire pour atteindre les compétences éducatives. La séquence dans l'enseignement permet aux élèves de connaître les liens qui unissent et forment un tout éducatif. Ce dernier leur donne les outils pour une formation générale continue bilingue en langue étrangère.

Après avoir compris la nécessité des séquences pédagogiques et d’une marque de référence pour l’enseignement des langues étrangères à Porto Rico, on a quantitativement analysé les résultats de ce problème pour la langue française. En 2014, j’ai pris la responsabilité de proposer la création du cadre Common de références pour de langue étrangère à Porto Rico (Puerto Rico Core Standards, 2015). Le ministère de l'Éducation, en prenant son rôle positif en tant qu'organisme d'éducation, a approuvé cette initiative, sachant qu'il y a plusieurs écoles publiques où le FLE est proposé, et il a clairement compris l'absence d'un modèle individualisé pour l'enseignement des langues étrangères à Porto Rico. Ces normes sont conçues pour l'enseignement des langues étrangères quelle que soit la langue à enseigner dans les écoles publiques à Porto Rico. Par conséquent, ce document pédagogique concerne l'enseignement du FLE.

Ces normes de langues étrangères ont été stratégiquement développées pour fournir une éducation en séquences. Les compétences fonctionnelles sont à poursuivre dans les degrés et les niveaux suivants avec des leçons déjà apprises en ajoutant des niveaux de complexité que l'étudiant acquiert durant l’année académique. La collaboration et le consensus des professeurs et des experts dans le domaine de l'éducation de Porto Rico sont venus rapidement, car il est clair que, pour les élèves, on ne doit pas offrir une éducation fragmentée. On doit enseigner avec des objectifs d’hautes qualités, pour développer des outils nécessaires pour aider les élèves à être capable de réussir dans différentes compétences.

Ces normes de langues étrangères fournissent à l'enseignant des ressources utiles pour le français comme des stratégies pour le développement de la compréhension orale et écrite, de la production et écrite, de l’interaction orale, notamment par le biais d’une « approche actionnelle ». Ainsi, il peut utiliser la musique, la danse, la peinture, le mime, des jeux, des spectacles, des chansons emblématiques, le tout dans un contexte éducatif ludique avec des documents authentiques. Les objectifs de ces normes sont que les élèves puissent avoir une éducation complète, sans interruption, avec un contact continu lors des premières années d'école pour obtenir les compétences nécessaires pour obtenir leur diplôme du système éducatif du pays.

Chapitre II : Variété linguistique

L'objectif de cette recherche est d’analyser les avantages de l'inclusion de jeunes apprenants dans le processus d’enseignement-apprentissage des variétés linguistiques dans le domaine du FLE en compréhension orale. Notre système social permet une interaction fréquente avec d'autres pays qui peuvent introduire des variations dans l'étude et l'apprentissage des langues. Les variétés linguistiques sont la culture et la société d'un peuple. Nous avons besoin de connaître cette variété pour éviter toute confusion dans les interactions futures entre des locuteurs natifs et des personnes qui ont étudié la même langue étrangère mais avec un accent différent.

« Guy e Zilles (2006, p. 42), il y a des dialectes nationaux : le portugais du Portugal est, par exemple, différent du portugais du Brésil. Au sein des nations, il existe des différences de dialectes régionaux : la manière de parler des Cariocas est clairement différente de celle des Gauchos ou des Paulistes. Au sein des communautés, il existe des différences entre les différents groupes de la population : entre les urbains et les ruraux, entre les personnes de différentes classes sociales et d'éducation différente, entre les groupes ethniques, entre les groupes d'âge, pour les hommes et les femmes. »

A. Variété diatopique

En laissant de côté toute sorte de clarification du concept de la langue, ce type de variétés est relatif à l'orateur selon son origine territoriale. Ces variétés sont traditionnellement appelées des « dialectes ». En effet, ce terme fait référence à la diversité des formes d'expression de la langue et des domaines dans lesquels elle est utilisée. L'étude de ces variétés comprend les dialectes et les dialectes locaux.

Des considérations sociales des faits linguistiques de la langue, en tant que système linguistique caractérisé par une forte différenciation, sont définies avec un haut degré de direction, étant mise à niveau d'une importante tradition littéraire et, parfois, ont imposé plusieurs systèmes linguistiques issus de la même source. Ainsi, les deux caractéristiques essentielles de la langue sont un degré de différenciation suffisante face aux autres systèmes linguistiques et une structure composée de traits communs avec les variantes géographiques, sociales et personnelles.

« Dans un moment donné (par exemple, dans la première décennie de ce siècle), la langue portugaise n’est pas parlée exactement de la même manière par tous les individus qui l'ont comme langue maternelle. Cette variation découle de plusieurs facteurs. Une variation diatopique (ou variation géographique ou variation régionale) fait référence aux différentes façons de parler des sujets ayant une langue naturelle donnée en fonction des zones géographiques dans lesquelles ils vivent. Une variation diatopique existe dans un langage naturel qui reflète des expressions des personnes qui utilisent la langue dans ses différents modes à utiliser, pour des raisons découlant de la région où ils vivent et où ils sont nés et ont grandi (à l’acquis de la variété de langue de cette région s’appelle variété géographique). Au sens strict, ce n'est pas la géographie qui détermine les différentes façons de parler un langage naturel mais la dispersion spatiale des locuteurs d'une langue qui contribue aux communautés qui parlent cette langue, qui ont différents comportements linguistiques. (Nunes, 2010, p. 239)

B. Variété diastratique

De nombreux linguistes ont lié l'étude de la langue aux caractéristiques des différents groupes qui composent la société. Pour eux, il y a une relation étroite entre la langue et l'environnement social dans lequel elle est utilisée. Toutes les langues ont différentes variétés qui sont déterminées par la variété sociale ; elles sont conditionnées par des facteurs tels que la classe à laquelle les personnes appartiennent, l'éducation, la profession, la situation économique, etc.

Dans la section précédente, nous avons réfléchi sur la variation diatopique que l'on observe dans les langues vivantes. Résultats de cette variété diatopique, comme nous l'avons vu, les locuteurs d'une même langue ne la parlent pas de la même manière en fonction de la région géographique où ils habitent et dont ils sont originaires. Mais même les orateurs qui vivent dans une région donnée ne parlent pas tous exactement de la même façon. Ainsi, tous les orateurs qui résident ou qui sont originaires du nord du Portugal ne parlent pas de la même manière.

Les êtres humains vivent dans des sociétés qui ont atteint un degré élevé de complexité, notamment en ce qui concerne l'organisation des groupes professionnels et sociaux. De nombreuses différences dans l'utilisation de la langue proviennent de la profession qu'une personne a ou des contacts privilégiés qu'elle entretient avec les personnes d'un certain groupe socioprofessionnel. Chaque groupe socioprofessionnel a ses propres caractéristiques ; par exemple, en ce qui concerne le niveau de scolarité des membres du groupe, les réalités auxquelles ils sont exposés quotidiennement dans le cadre de leur activité, etc. La variation linguistique qui résulte de la nature socioculturelle de ces propriétés est appelée « variété diastratique ».

D’une façon simpliste, la variation diastratique est identifiée par le fait qu'un avocat ne parle pas de la même manière qu’un ingénieur informatique, un mécanicien, un chanteur d'opéra, un ophtalmologiste ou un journaliste sportif. Chacun de ces individus inclut dans ses propos le vocabulaire utilisé au sein de sa profession. S’il se consacrait à une autre activité, il n’utiliserait peut-être jamais des expressions typiques des individus qui opèrent dans chacun de ces domaines. Cette différence dans la mise à jour d'une langue est étudiée en sociolinguistique. Comme le nom l'indique, la sociolinguistique utilise des concepts et des méthodes provenant de la sociologie et de la linguistique pour rendre compte de son objet d'étude. C’est donc une discipline qui se trouve à la frontière entre deux domaines d'étude qui visent à analyser l'influence des contextes sociaux dans les usages linguistiques (Nunes, 2010, p. 251).

C. Variété diafasique

On ne parle pas de la même manière avec des amis que lors d’une conférence ou dans un environnement professionnel : dans le premier cas, une variante de style ou dialectale est utilisée et, dans le second, un style ou une variante formelle. Par conséquent, la variété diafasique dépend des facteurs suivants : le sujet (formel, spécialisé) ou une question en cause dans la communication parlée. Le style utilisé est ainsi différent entre un commentateur sportif et un astrologue qui émet des messages spécifiques.

Un autre type de variation linguistique, la variété diafasique qui provient de deux facteurs qui sont les suivants : la nature individuelle de la situation qui est une situation de communication pratique où un haut-parleur est inséré et la façon individualisée qui est où chaque enceinte en utilisant la langue. Ce type de variation se manifeste principalement au niveau lexical et syntaxique, dans la mesure où elle se rapporte à la fois à des choix lexicaux de l'orateur ou à des constructions syntaxiques qu'il utilise le plus souvent. Parfois, cependant, l’orateur est également susceptible d'être reconnu sur le plan phonétique, en particulier dans l'articulation des sons du langage. Dans tous ces cas, nous avons affaire à une variété diafasique (ou une personne ou la situation). Voici quelques exemples qui montrent les phénomènes de la variété diafasique dans une situation de communication peut être envisagée sur la base d'un ensemble de facteurs qui interfèrent avec la production de sujets verbaux qui sont insérés en elle : le degré de formalité ou informel de la situation, le sujet de la conversation, le lieu où elle a lieu, l'âge des acteurs, leur statut social et le type de relation qu'ils ont entre eux (plus de famille) sont des exemples de facteurs qui déterminent ce que nous disons. Une conversation entre amis dans un café sur le football se caractérise par un degré informel qui contraste avec la formalité inhérente à un discours du président de la République sur l'état de la nation, à l'Assemblée devant les députés et les membres du gouvernement. La sélection minutieuse des mots et leur prononciation, avec la construction syntaxique et l'articulation du contenu, qui est généralement observé dans le discours politique, sont opposées à l'attitude plus détendue d'amis dans une conversation sur un sujet quotidien. Un mauvais choix de mot, une prononciation incorrecte ou une mauvaise construction syntaxique ne sont généralement pas embarrassants entre amis dans une situation de communication informelle. Mais la même chose ne pourrait pas être dite dans une situation de formalité et de solennité (Nunes, 2010, p. 259).

Chapitre III : Didactique de la conceptualisation

Il existe différentes compétences d'acquisition des connaissances, ce qui complique les processus d'enseignement-apprentissage. D'une certaine manière, c'est aussi un signe d'espoir pour modifier et adapter les méthodes. Il y a des possibilités pour parvenir à une compréhension orale de la langue standard, mais la façon dont nous conceptualisons la compréhension orale des variétés linguistiques pourrait aussi s'élargir avec différents enregistrements francophones. Une compréhension authentique est plus susceptible d'apparaître et de devenir évident pour les autres si les personnes possèdent un certain nombre de compétences pour représenter un concept et peuvent facilement passer de la langue standard à la langue soutenue. On ne peut pas s'attendre à ce que quelqu'un ait toutes ces compétences, mais chacun peut avoir au moins quelques compétences pour représenter le concept des variétés linguistiques du FLE pour la compréhension orale appropriée.

L'utilisation de différentes méthodes d'enseignement du français ou des langues étrangères n'est pas exigée dans les écoles publiques du ministère de l'Éducation de Porto Rico. Actuellement, le ministère suit les règles du cadre commun des langues étrangères, mais il n’exige pas l'utilisation d'une méthode en particulier, ce qui est laisse le choix aux enseignants de langues étrangères. Le ministère d'Éducation à Porto Rico a mis comme norme d'enseignement de langues étrangères, pour les élèves de 9 à 10 ans de FLE au niveau A1 de certains écoles spécialisés, une éducation individuelle, spécialisée, personnalisée et utile pour le développement francophile. Mais, encore n'est pas envisagée comme enseignement pour toutes les écoles.

Selon Pérez et La Cruz (2014, p. 3), cela peut être dû au fait que les enseignants n'utilisent pas souvent des stratégies d'enseignement et d'apprentissage du traitement métacognitif et de développement de la lecture et de l'écriture. Cela peut aussi être dû au fait que les enseignants sont encore attachés à l'utilisation des méthodes traditionnelles, ce qui donne le plan de la lecture de l'enseignement et l'écriture, ou peut-être, c’est le manque de connaissances et d'expérience dans la mise en œuvre des procédures proposées pour enseigner la lecture et l'écriture aux élèves.

[...]

Fin de l'extrait de 61 pages

Résumé des informations

Titre
Le processus d’enseignement-apprentissage des variétés linguistiques dans le domaine du FLE en compréhension orale pour un public de jeunes apprenants
Cours
Domaine : Arts Lettres et Langues, Mention : Arts, Langues et Civilisations, Spécialité : Langage, Cultures et Sociétés en Milieu Plurilingue, Spécialisation : Didactique du FLE.
Auteur
Année
2018
Pages
61
N° de catalogue
V1031749
ISBN (ebook)
9783346435248
ISBN (Livre)
9783346435255
Langue
Français
mots-clé
Didactique du FLE
Citation du texte
Dr. Gabriel Orlando Quiñones Maldonado (Auteur), 2018, Le processus d’enseignement-apprentissage des variétés linguistiques dans le domaine du FLE en compréhension orale pour un public de jeunes apprenants, Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/1031749

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: Le processus d’enseignement-apprentissage des variétés linguistiques dans le domaine du FLE en compréhension orale pour un public de jeunes apprenants



Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur