Au revoir les enfants


Referat / Aufsatz (Schule), 2002

7 Seiten


Gratis online lesen

Résumé de la lecture «au revoir les enfants» de L. Malle

Chapitre 1 Lieu: à la gare de Lyon, Paris

Date: janvier 1944

La mère de Julien fait ses adieux à Julien (et François).

Elle lui promise de le visiter dans trois semaines (à la internat). Elle promit aussi d'écrier souvent, mais Julien s'en fout. Quand il escalade la portière, il retrouve des camarades. Le frère de J., François, fume.

Chapitre 2 La scène joue dans le train.

Les garçons font des bêtises, Julien pleure.

Chapitre 3 Lieu: Ile-de-France (ou le convent se trouve) Les garçons arrivent à la gare. Le père Michel va attendre leurs (à la gare).

Ils entrent dans convent.

Chapitre 4 La scène se passe au dortoir. J. sort des son sac de la confiture.

Il y a quelques garçons qui regardent une ,,photo".

Tout-à coup les moines arrivent avec trois nouveaux garçons. Quelques garçons font des plaisanteries avec Bonnet.

J. et Bonnet se mettent à parler.

Chapitre 5 Lieu: la salle de bains

Les garçons dansent d'un pied sur l'autre, parce qu'il est très froid.

B est surpris, parce qu'il n'y pas d'eau chaude.

Chapitre 6 Lieu: à la chapelle

Tous les élèves sont à la chapelle. Le père Jean lit l'évangile. Boulanger oscille et finalement il tombe.

Après ils étonnent le chant offertoire. Francois trouve, qu'il faut du cavados pour ne froid pas.

Chapitre 7 Lieu: à la classe

J. lit un poème de Charles Péguy.

M. Tinchaut, le professeur, demande Julien qui était Charles Péguy.

(Il était un héros francais de la première guerre mondiale et un écriture.)

Après la leçon ils font leur devoirs.

J. voit B., qui est nerveux, parce qu'il y a un soldat allemand devant le collège. J. se pique avec son compas.

Chapitre 8 Lieu: récréation, dans la cour

Les élèves font un jeu brutale.

Quatre garçons de la quatrième classe font un rituel avec Bonnet.

J. et quelques garçons se battent et jouent comme chevaliers.

Chapitre 9 Lieu: à la cuisine

J. est à la cuisine pour mettre un sparadrap sur sa plaie.

Joseph, qui travaille à la cuisine a une tractation avec un des grands.

Après ça, Joseph se mettre à éplucher des patates.

Chapitre 10 Lieu: réfectoire

Tout le monde mange. Il y a quelques-uns, qui ont quelque chose sur leur panier et quelques-uns qui n'a pas.

Pendant que les élèves mangent, un élève lit de la bible. A la fin, Joseph a des biscuits avec des vitamines. Chaqu'un prend un ou deux.

François arrête et jette Joseph à terre.

Julien court avec la confiture promis après François.

Chapitre 11 Lieu: dans une petite basse- cour

Joseph et J. font la marché noire.

Chapitre 12 Lieu: à la classe (de maths)

M. Guibourg, le professeur demande un problème mathématique.

Bonnet sait la réponse. Quand il va au tableau noir, un élève avance le pied et fait Bonnet trébucher.

Bonnet résout le problème avec aisance.

Tout à coup, une alerte lointain. Alors toute l'école va à l'abri.

Chapitre 13 Lieu: à la cave du collège

Tout l'école est à la cave et le père Michel essai de mettre de l'ordre dans la confusion.

M. Guibourg veut continue à faire de mathématiques.

Julien a un lampe de poche et il lit ,,les trois mousquetaires". A la fin, père Michel commence un ,,Je vous salue, Maria".

Chapitre 14 Lieu: au dortoir

Les élèves ont fini la prière du soir.

Ils ont fait «le lit en portefeuille», alors Bonnet ne peut pas dormir.

La couverture n'est pas assez longue. Les autres le voient et rirent.

B. demande à J. s'il a fait ça, mais il ne répond pas.

A la nuit, J. ouvrit ses yeux. Il y a une large tache humide au milieu du drap. Il grelotte et essaie de dormir.

A la fin B. se réveille et regarde à Julien.

Chapitre 15 La classe fait de gymnastique. Parce qu'il est très froid, il y a quelques qui ont des passe-montagnes (= Pudelmützen).

Une jeune fille attrayante arrive sur un vélo à la cour. Elle manque de tomber et les élèves voient leur cuisses.

A la fin elle va vers la salle de musique.

Chapitre 16 la salle de musique

Julien joue le piano mal et lentement. La femme de la bicyclette se fait les ongles (die Fingernägel). Julien dit, qu'il n'aime pas la musique et que c'est sa mère qui lui force à faire du piano. L'heure est finie. Bonnet entre et joue la pièce avec aisance (Leichtigkeit). Derrière la porte, Julien pense ,,quel lèche-cul".

Chapitre 17 lieu: à la salle de classe

Avant le dîner, les élèves font leur devoirs. Le père Hippolyte prie et Julien trie (einordnen) ses nouveaux timbres.

Les autres garçons font des bêtises.

En-ce moment, le voisin de Bonnet lui arrache cet feuille et le passe de main à main. Bonnet se lève pour courir après sa lettre. Le père dit Bonnet de retourner è sa place. Julien lit la lettre et quand un élève parle au père, il doît redonner la lettre.

Chapitre 18 lieu: au bureau de père Jean

Julien confesse. Le père lui dit prie trois ,,Je vous salue, Marie" quand la téléfone sonne.

C'est une voix excitée qui dit le père d'avoir précaution.

A la fin le père exhorte (ermahnen) Julien d'être gentil avec Bonnet et les autres deux nouveaux.

Chapitre 19 lieu: à la petite ville

Quelques classes vont au établissement de bains-douches.

Ciron, Legard, Boulanger et Babinot parlent politique.

Ils disqutent qui est plus dangereu; les Allemands, les communistes ou les juifs. Julien et Bonnet bavardent des Trois Muquetaires et plus tard Julien demande à Bonnet que-ce qu'il veut faire en futur.

Chapitre 20 lieu: au établissement de bains-douches

Il y a quelques soldats allemands das les vestiares (Umkleideraum) qui parlent fort et chahutetent (Unfug treiben).

Les élèves restent initimidés jusque les soldats sond allés. Un élève s'assied à côté de Bonnet et lui demande s'il ne fait pas la communion. Bonnet fait oui et dit s'il parce qu' il est protestant.

Chapitre 21 lieu: au village

Les élèves sortentdes bains-douches. Tout-à-coup un jeune homme sort tranquillement. Il ouvre son manteau et on voie une étoile jaune. Parce qu'ils ont froid ils rentrent au pas de course.

Chapitre 22 lieu: au dortoir

A la nuit, Julien ouvre ses yeux et voie Bonnet qui a des bougies avant lui et qu'il fait un litanie.

Chapitre 23 lieu: dans la cour d'école

Les jeunes font du sport quand quelques miliciens entrent. Le père Jean proteste mais sans succès. Alors l'heure est fini et Moreau et Bonnet accompagné par père Michel disparaissent par une petite porte.

Joseph dit Julien qu'il y a des réfractaires au collège.

Chapitre 24 lieu: A la salle de classe Monsieur Tinchaut rend les résultats d'épreuve. Bonnet et père Michel entrent. Le père chuchote quelques chose à l'oreille de Tinchaut.

Puis il s'en va. Bonnet s'assied et il a un treise et demie. Julien a un treise.

Chapitre 25 Lieu: A l'école

Joseph fait le marché noire. Quand le courrier arrive, Julien court chercher sa lettre (sans payer ses billes = Murmeln)

Chapitre 26 lieu: dans le dortoir

Julien est assis sur son lit et lit sa lettre.

Après il ouvre le casier de Bonnet. Il fouille dans les vêtements et trouve un photo de lui avec ses parents. Puis il ouvre un livre et lit le nom de famille. Parc qu'il a été raturé, il le lit sur la page opposée à l'envers. Le vrai nom de famille est Kippelstein.

Tout-à-coup une cloche sonne et des élèves entrent. Un moment avant Julien a replacé le livre vivement.

Chapitre 27 lieu: à la classe

Toute la classe sans Bonnet écrit une dictée de grec. julien écrit très vite, parce qu'il peut chaque fois lire quelques phrases de Trois Mousquetaires après écrire.

Bonnet dessine un aviant minutieusement.

Après le cour s est fini, touts les étudiant ruent vers la porte. Sans Julien et Bonnet.

Bonnet et Julien parlent. Julien veut savoir pourquoi Bonnet ne fait pas de grec. Après il demande Bonnet de sa famille.

Chapitre 28 lieu: Au cour du collège

Les élèves jouent pendant le récréation. Ils essayent d'arracher des foulards. François et des autres garçons discutent philosophie et fument. Julien les rejoins et tire une bouffée.

F. demande J. de passer une lettre à Mme Davenne. J. ne veut pas et il veut savoir que-est c'est que c'est un youpin.

F. donne les Mille Et Une Nuits à J. Après ils écoutent des cris. Quelques élèves ont une tractation avec Joseph.

Chapitre 29 lieu: A la forêt

Les jeunes ont une patrouille scoute. Il y a deux groupes. La groupe de J. et B. est encore à fausse piste. J. et B.

sont les derniers. Tout à coup l'autre groupe attaque. Ils encerclent tous sauf J. et B. Les deux se sont perdus de vue mais J. trouve le trésor de l'autre groupe.

J. et B. se trouvent mort de froid. Ils vont quand ils entendent un bruit de moteur. J. se met au milieu de la route, levant les bras. La voiture s'arrête. b. se jette à terre. Les soldats Allemands pointent leur Mausers sur lui et rirent quand ils voient B.

Chapitre 30 lieu: dans la voiture allemande

La voiture rentre en ville. Un soldat demande J. oû le collège est.

Chapitre 31 lieu: au collège

Le père Hippolyte ouvre la porte. le père serre J. dans ses bras qui se fait à pleurer. Le père demande si les soldats veulent boire quelque chose de chaud.

A la fin le père Jean leurs dit d'aller à l'infirmerie.

Chapitre 32 lieu: a l'infirmerie

B. a une conversation avec Négus. J. parle avec F. qui a une lettre de leur mère. Il lui donne. L'infirmière arrive avec le badigeon (=Tinktur). Ciron prend le livre de J. et lui demande pourquoi cet livre est interdit. Après la récréation est fini, les autres vont et J. donne une tartine de pâté à B. Mais il n'aime pas. Au fin J. dit B. qu'il sait bien que son vraie nom est Kippelstein. B. se jette sur lui.

Chapitre 33 lieu: aux lavabos

Les élèves sont en tenue du dimanche. J. est devant son miroir. Il se mouille les cheveux avec une touche de narcissme.

B. entre habille comme tous les jours. J. le demande, si il n'y a pas de visites.

Chapitre 34 lieu: au collège

Tous les professeurs et beaucoup de parents sont là. B., Négus et Dupré sont seuls. Le père Jean parle de l'arrogance et de la richesse matérielle qui corrompre avec les c_urs. Un homme quitte la chapelle.

Après, on a communion. Le père Jean donne la Sainte Hostie. Quand approche l'hostie de la bouche de B., il lui reconnaît et dépose l'hostie sur la langue de J. et continue.

Chapitre 35 lieu: devant la chapelle Après la messe Mme Quentin discute avec le père Jean. Un groupe d'élèves simulie des combats de boxe. B. l'obverse. Ciron et Babinot viennent tourner autour B. ,,En garde B., en garde", Babinot dit. Puis il reçoit un coup de pied à la hache (=Hüfte). Il se jette sur Babinot. Dans la mêlée, B. donne une manchette à J. qui lui fait un croche-pied. Puis B. et J. roulent sur le sol, se battent. La mère de J. cours et demande J. s'il est complètement fou. B. se met a rire, après J. rit et au fin, la mère rit aussi.

J. parle a l'oreille de sa mère.

Chapitre 36 lieu: au restaurant F., J. sa mère et B. sont assis. Ils commande et Mme Quentin demande B. si ses parents ne sont pas venus. A une autre table un vieux monsieur demande son addition. Les maître parle avec lui très familier. Deux miliciens entrent le restaurant. Un de leur arrive au monsieur et demande les papiers. Il est un juif. Un vieux ivre (betrunken)officier allemande arrive et fait les miliciens à sortir. Au fin, la mère, J. et F. discutent sur les juifs.

Chapitre 37 Mme Quentin, F. et J. marchent coté à coté. La mère dit que B. est gentil mais qu'il ne parle pas beaucoup. La mère demande si B. n'est pas un crétin. Ils parlent quand on écoute une voix d'une fille. C'est l'amie de Joseph. Elle dit: "Fiche-moi la paix." Les deux frères rirent.

F. dit que J. veut être prêtre. J. dit ce qu'il ne veut pas être prêtre, il veut être missionnaire au Congo. La mère ne déteste pas cette idée, mais elle veut mieux que J. fait le polytechnique. A la fin ils voient la famille de Laviron et F. voit sa s_ur qui il aime.

Chapitre 38 lieu: dans le cour de collège B. et quelques garçons descendent la maison. B. voit J. qui porte trois pots de confiture dans les bras. Il.a l'air sinistre (=trübsinnige Stimmung). Alors B. dit qu'il va revoir sa mère bientôt.

Chapitre 39 lieu: dans la salle à manger Après le dîner, les élèves et les professeurs poussent les tables du réfectoire, installent un écran pour la séance de cinéma. B. et J. sont encore attablés et mangent de la confiture.

M. Florent et Mlle Davenne accordent et le film se met à cliqueter. B. et J. sont assis côte à côte. Joseph et le père Jean qui sont aussi côte à côte rirent plus.

Chapitre 40 lieu: dans la dortoir

Le jour commence à peine à se lever. Les énfants sont écrases dans leur lit. Sinon Julien, qui dit ,,merde". Il rabat les couvertures et, avec sa serviette de toilette, éponge la tache humide. Cette fois Sagard lui observe.

Quand Moreau entre la salle et allume, Sagard attrape la serviette de Julien et crie: ,,Quentin pisse au lit". J. se jette sur lui et Bonnet lui aide.

Chapitre 41 lieu: aux lavabos

Julien dit à Bonnet ce qu'il est tousjours le même. Il rêve et puis il pisse au lit.

Chapitre 42 lieu: dans la cour de récréation.

Les énfants jouent quand on entend Mme Perrin qui court après Joseph. Elle dit qu'il a volé de saindoux (=Schweineschmalz) pour le vendre.

Joseph est terrifié mais il répond ce qu'il n'est pas vrai. Le père Michel arrive et les prend à la cuisine. Le père Jean observe la scène de la fenêtre de son bureau.

Chapitre 43 lieu: dans la bureau du père Jean Sept élèves sont alignés. Le père dit l'histoire de Joseph. Il a des confitures. Il insulte les élèves parce qu'ils ont fait de la marché noir. Julien et François protestent mais sans succès.

Le père leur dit d'aller aux classes. Dans le couloir ils trouvent Joseph qui pleure comme un gosse parce qu'il a été mis à pied.

Chapitre 44 lieu: dans la chapelle Bonnet ouvre la porte de la chapelle. Julien et les autres quatrièmes entrent. Le père Michel entre aussi et demande qu'est-ce qu'ils font. Boulanger dit qu'on a chorale mais il et Babinot doient aider le père. Mlle Davenne arrive et dit oû Bonnet est et Julien leur réponde, ce qu'il est à l'infirmerie.

Chapitre 45 lieu: dans la salle de musique Bonnet montre Julien comme jouer un boogie-woogie. Julien essaie mais il est interrompu par le bruit d'une alerte. Ils se jettent dernier le piano quand Moreau entre la salle.

Plus tard. Ils jouent un boogie-woogie à quatre mains.

Chapitre 46 lieu: dans la salle de musique

Le collège semble abandonne. Bonnet dit, qu'il espère que les Américains se décides à débarquer.

A la fin, Julien demande Bonnet, si il a peur et il répond qu'il a peur tout le temps.

Chapitre 47 Lieu : dans la cuisine B. et J. profitent de l'alerte pour se faire rôtir châtaignes. Ils parlent et J. dit ce qu'il n'a pas vu son père presque longtemps.

Tout à coup Julien prend le bras de Bonnet et tous deux s'accroupissent sous la grande table. Joseph entre la cuisine. Il ouvre un tiroir et fouille. Julien demande qu'est-ce qu'il fait, et Joseph répond, qu'il a oublié des affaires.

Chapitre 48 Lieu: dans le dortoir Tous sont endormis. Mais au fond du dortoir, Bonnet est allongé est écoute Julien qui lit un passage des Mille et Une Nuits. A la fin, Julien lève la tête. Julien s'est endormi.

Chapitre 49 Lieu : dans la salle de classe M. Guibourg donne des nouvelles de la guerre. Un élève pète (pupst). C'est Sagard. Il demand ele professeur, si il peut sortir. IL peut mais en ce moment on entend une voix allemande. Un soldat entre. Un autre homme entre. C'est « monsieur muller, Gestapo de Melun ». Il demande les pupitres s'il y a un qui s'apelle Kippelstein.

Il va arracher les drapeaucx de la carte. Il tourne le dos vers bonnet. Muller se retourne et intercepte le regard. Bonnet, le soldat et muller sortent la scène.

A la fin, Muller dit que le colège est fermé et que les élèves ont deux heures pour faire leurs bagages.

Le père Michel dit, que Bonnet, dupré et Lafarge sont israélites et que le père Jean les avait recueillis au collège, parce que leur vie a été en danger. Il dit aussi, qu'ils ont été dénocé.

Chapitre 50 Lieu : dans le dortoir Les élèves font leur bagages, très vite et sans un mot. Babinot arrive à Julien et lui dit qu'ils n'ont pas trouvé Négus et Moreau. Le père Hippolyte arrive et dit que les élèves qui sont prêts doient aller au réfectoire.

Julien est seul parce que les autres sont allés et il lui faut faire le sac de Laviron quand Bonnet arrive. Le soldat dit « vite » et allume une cigarette. Bonnet et Julien échangent des livres.

Bonnet ferme sa valise et se hâte (beeilt sich) de rojoindre le soldat.

Chapitre 51 Lieu : dans l'infirmérie

Julien entre avec le sac de Laviron.On peut voir une petite porte où Moreau et Laviron se fachent.

Les allemands arrivent. Ils ne trouvent pas quelque sans Julien. Alors ils disent « baisse ta culotte (Hosen runter !) »

Le soldat va vers négus et tire la couverture.

Négus et les allemands sortent. Après, Moreau se glisse sur le toit.

Chapitre 52 Lieu : dans le cour Julien est dans le cour. Il voit Moreau. Après, il voit Joseph et un allemande. Joseph et Julien parlent.

C'est claire que Joseph a été dénoncé les énfants.

Joseph dit pourqui il a fait ça (« Mme Perrin a volé plus que moi », « fais pas le cure (Pfarrer) »)

Chapitre 53 Lieu : dans le cour

Muller et quelques feldgendames sortent dü bâtiment. Les élèves sont en train. Muller arrive devant un et demande son nom.

Muller parle des choses de la discipline quand le père arrive. Il dit » Au revoir les énfants, à bientôt » tous les élèves répondent « Au revoir mon père »

Un soldat pousse brutalement le père dans la rue. Bonnet, bousculé, se retourne un instant dans l'encadrure de la porte. Son regard cherche Julien qui fait un signe de la main. Après, Bonnet disparâit. (fin)

7 von 7 Seiten

Details

Titel
Au revoir les enfants
Autor
Jahr
2002
Seiten
7
Katalognummer
V106038
Dateigröße
386 KB
Sprache
Deutsch
Schlagworte
Zusammenfassung der Kapitel
Arbeit zitieren
Melle Kistner (Autor), 2002, Au revoir les enfants, München, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/106038

Kommentare

  • Gast am 5.4.2002

    Das geht auch besser !.

    Ziemlich durschnittliche Arbeit, keine Interpretationsansätze, keine Analyse.
    Aber für leute, die zu faul sind das buch zu lesen und sich so über malles scenario informieren wollen ist es gerade annehmbar...Aber: Besser, man leiht sich den Film aus, als diese Arbeit dafür zu benutzen!

  • Gast am 12.4.2002

    Au revoir les enfants.

    Keine große Leistung und sehr viele fehler!

  • Gast am 12.5.2002

    :).

    super! schön ausführlich und gut gegliedert. hat mir sehr geholfen. :)

  • Gast am 13.5.2002

    lieber nicht ins Internet setzen.

    Sehr viele Fehler in Ausdruck und Sprachrichtigkeit!

  • Gast am 22.5.2002

    cool.

    coole sache find ich.....naja für die morgige franz klausur wird wohl reichen ;)

  • Gast am 27.5.2002

    Au revoir.

    Au revoir mit dem schlechten Französisch!!
    Glaubst du dass ein Lehrer so etwas akzeptiert.ich will nicht wissen in welche schule du gehst, gehst du in eine Schule??????

  • Gast am 27.5.2002

    asta la vista.

    also dat muss schon mal gesacht werden dat dein Franzäsisch nick dat beste is.eein bischen übung täte dir nicht schlecht

  • Gast am 3.6.2002

    supi supi supi.

    Auf jeden Fall besser als mein Französisch :) Für meine morgige Franz-Klausur wirds allemal reichen :)))) *hehe*

  • Gast am 22.6.2002

    au revoir les enfants.

    ich kann mich nur meinem vorgänger anschließen: ich verstehe zwar en inhalt, aber sprachlich ist die arbeit nicht gut. es treten zu viele fehler auf!!!

  • Gast am 18.9.2002

    au revoir....

    schlecht
    zu lang,da kamma ya gleich des buch lesen.

  • Gast am 18.9.2002

    au revoir....

    schlecht
    zu lang,da kamma ya gleich des buch lesen.

  • Gast am 19.10.2002

    Die französische Grammatik.

    Inhaltlich ganz in Ordnung aber im sprachliche Bereich sind erhebliche Mängel vorzufinden!
    Ziemlich viele "Klopper" im grammatikalischen Bereich (à la internat - à linternat,...)! Ich denke, diese Arbeit war zwar sehr aufwendig, jedoch zum Veröffentlichen nicht geeignet!!

  • Gast am 14.12.2002

    na ja.....

    na jaaaaa...
    also... grammatik is wohl nicht deine stärke..
    was soll das im internet?
    (au revoir)

  • Gast am 20.12.2002

    Zu simple Sprache.

    Ich bin der Meinung, dass diese Arbeit besser sein könnte - vor allem für
    Schüler der Oberstufe ist die sprachliche und stilistische Qualität sehr gering. Inhaltlich ausfürlich - ein zusammenhängendes Resumee fehtl allerdings. Insofern kann ich über ein Urteil, das befriedigend lautet, nicht hinausgehen.

  • Gast am 20.2.2003

    Grammatik lässt grüßen.

    Nett gemeint, hätte aber nicht geschadet, die Zusammenfassung von jemandem korrigieren zu lassen, der die französische Grammatik beherrscht... ;-)

  • Gast am 20.2.2003

    Au revoir les enfants.

    Um Gottes Willen , bloß nicht benutzen

  • Gast am 15.3.2003

    Au revoir les enfants.

    DIesen Text sollte keiner verwenden. Er enthält unsagbar viele Fehler! Also vorsicht!

  • Gast am 24.3.2003

    so la la.

    bof- cest pas mal, mais il y a des fautes grammaticales tres graves... Le contexte est vraiment ok

  • Gast am 30.3.2003

    *grmpffff*.

    Mh, tut mir Leid, das ist wohl ziemlich sch***.
    Aber leider hab ich keine andre Zusammenfassung gefunden, trotzdem, wenigstens ein paar Fehler hätten echt nicht sein müssen (eigentlich alle...)

    Also, ich hoff des reicht für die Schulaufgabe morgen...:(

  • Gast am 6.4.2003

    Guter Überblick.

    Der Beitrag hat mir sehr dabei geholfen, mir den Inhalt des Buches vor der Klausur ins Gedächtnis zurückzurufen. Eine gute Übersicht!

  • Gast am 31.5.2004

    Sprache.

    Inhalt ist ok, jedoch zu viele sprachliche Fehler!!

  • Gast am 23.3.2005

    Ihr seid echt scheisse!!.

    Ich finde den Text ech toll! Es geht ja wohl um den Inhalt und nicht die Schreibfehler! Du hast das Buch sehr gut zusammengefasst und es ist sehr hilfreich!!

  • Gast am 1.7.2006

    :(( ...très mal(le).

    +gute zusammenfassung, ABER
    -WAHNSINNIG VIELE RECHTSCHREIB- UND GRAMMATIKFEHLER!!!

    muss man halt nochmal durchschauen, dann ist es schon acceptable...

    aber das heißt auch nicht châpitres eigentlich, sondern scènes, schließlich ist es das drehbuch zu einem film...

Im eBook lesen
Titel: Au revoir les enfants



Ihre Arbeit hochladen

Ihre Hausarbeit / Abschlussarbeit:

- Publikation als eBook und Buch
- Hohes Honorar auf die Verkäufe
- Für Sie komplett kostenlos – mit ISBN
- Es dauert nur 5 Minuten
- Jede Arbeit findet Leser

Kostenlos Autor werden