Commentaire composé sur «L´homme et la mer» de Charles Baudelaire


Essai, 2005

4 Pages, Note: 1,3


Extrait

«L´homme et la mer» est un poème de Charles Baudelaire (1821-1867) du recueil de poèmes «Les Fleurs du mal» qui apparut en 1857. L´auteur retrouve dans ce poème l´analogie du gouffre marin et de l´abîme de l´inconscient. Il y a deux sujets principaux : l´homme et la mer. C´est la raison pour laquelle j´étudierai d´abord le sujet « l´homme » et puis le sujet « la mer ». De plus, je poserai la question : quel rôle joue le miroir dans ce poème ?

Le poème consiste en quatre strophes qui contiennent quatre vers. L´œuvre est écrit en rime embrassée. L´auteur construit une rime féminine qui termine par un e muet ; « âme »-« lame », « image »- « sauvage », « abîmes »- « intimes », « innombrables »- « implacables » et une rime masculine ; « mer »- « amer », « cœur »-« rumeur », « discrets »- « secrets », « remord »-« mort ». Baudelaire utilise le présent sauf dans le premier vers où il utilise le futur « chériras » et dans la troisième strophe où il emlpoit le passé composé. La plupart des phrases sont des hypotaxes qui finissent à la fin du vers. Mais il y a aussi quatre enjambements dont il y a deux dans la deuxième strophe.

Le poème commence par le mot « homme» ce qui montre l´importance de ce sujet. Baudelaire écrit que l´homme est « libre » c´est-à-dire qu´il est indépendant et que personne ne peut le maîtriser. On trouve déjà ici le premier point commun entre l´homme et la mer. C´est que la mer est aussi libre. La mer fait ce qu´elle veut et l´homme ne peut pas la dominer. On ne peut pas la calculer ce qu´on voit par la catastrophe du tsunami, il y quelques mois. Baudelaire tutoie l´homme. Il dit « tu » en parlant à l´homme ce qui montre sa relation intime avec ce-lui. Peut-être qu´il est lui-même l´homme dont il parle. L´homme chérira la mer. Le verbe « chèriras » exprime l´amour entre la mer et l´homme. Cependant cet amour n´est pas tout à fait plein de carresses et de paix ce que Baudelaire dépeint dans les strophes suivantes. Baudelaire utilise une litote « Et ton esprit n´est pas un gouffre moins amer » qui signifie que l´esprit de l´homme est un abîme qui est au moins assez amer que ce-lui de la mer. Mais qu´est-ce que cela veut dire ? Normalement, un gouffre est profond et pas amer. La combinaison entre « un gouffre » et « amer » ne va pas ensemble. Baudelaire veut dire par cette combinaison paradoxale que l´esprit de l´homme est profond c´est-à-dire qu´il a beaucoup de facettes diverses. L´adjectif « amer » exprime que l´esprit de l´homme peut être négatif parce qu´un goût amer n´est pas agréable. L´esprit peut contenir des sentiments désagréables comme par exemple la peur, la haine ou la jalousie qui font souffrir l´homme.

[...]

Fin de l'extrait de 4 pages

Résumé des informations

Titre
Commentaire composé sur «L´homme et la mer» de Charles Baudelaire
Université
University of Bonn
Note
1,3
Auteur
Année
2005
Pages
4
N° de catalogue
V112935
ISBN (ebook)
9783640127917
Taille d'un fichier
364 KB
Langue
Français
mots-clé
Commentaire, Charles, Baudelaire
Citation du texte
Christine Schaffrath (Auteur), 2005, Commentaire composé sur «L´homme et la mer» de Charles Baudelaire, Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/112935

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: Commentaire composé sur «L´homme et la mer» de Charles Baudelaire



Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur