La France contemporaine (1997-2005) et le multiculturalisme: rapprochement vers une société française multiculturelle et crise profonde du concept du multiculturalisme


Essai, 2008

12 Pages, Note: A 80


Extrait

Sommaire

1. Introduction

2. Partie principale
2.1. Le régime socio-politique du multiculturalisme
2.2. Le rapprochement vers une société multiculturelle française
2.2.1. Le contexte international
2.2.2. Les Français indigènes
2.2.3. Les immigrés français
2.3. Le multiculturalisme en crise
2.3.1. Le contexte international
2.3.2. Les Français indigènes
2.3.3. Les immigrés français
2.4. Deux problèmes fondamentaux du concept du multiculturalisme
2.4.1. La mentalité prévenue des Français indigènes
2.4.2. L’hétérogénéité des immigrés

3. Conclusion

4. Bibliographie

1. Introduction

D’une part la société française contemporaine est sans doute multiculturelle en considérant que la population du pays est composée de différentes ethnies et de différentes religions. En 2004, par exemple, on comptait 4,9 millions d’immigrés, c’est-à-dire 8,1% de la population totale. Deux millions d’immigrés sont de nationalité française. Avec 1,5 millions de personnes, le groupe le plus nombreux parmi les immigrés sont les Maghrébins.[1] En ce qui concerne le panorama religieux, 69% de la population française sont des catholiques, même si seulement 10% d’eux sont pratiquants réguliers. Il y a aussi 5 millions des musulmans français dont 36% sont croyants et pratiquants. En outre, il y a des petites communautés protestantes (environ 1 million) et juives (500 000 à 600 000).[2]

D’autre part, la société française n’est pas multiculturelle si on réclame, comme élément principal du multiculturalisme, que la cohabitation entre ces groupes se déroule sans problèmes et conflits dans la vie quotidienne. Récemment, il y a surtout deux problèmes touchant fortement l’identité de la Vème République: L’un est la soi-disant ‘affaire du foulard’, c’est-à-dire la question de savoir si les élèves musulmanes ont le droit de porter un foulard comme signe de leur croyance pendant les cours dans les écoles laïques.[3] L’autre problème est celui de la discrimination des immigrés dans beaucoup de domaines de la vie publique en France, par exemple au marché du travail ou quant à la représentation politique de leurs intérêts.[4]

De plus, il est très difficile de dire que la société française est multiculturelle si on définit le multiculturalisme comme un ‘régime socio-politique’[5] afin de mieux résoudre ces conflits mentionnés. Après avoir défini le régime socio-politique du multiculturalisme, ce travail visera à montrer que à la suite du traité de Amsterdam en 1997 la politique française a fait des grands pas vers une société multiculturelle. Pourtant, après quelques événements très défavorables à ce régime, surtout après les attentats du 11/9/2001 des terroristes islamistes aux États-Unis, le régime du multiculturalisme se retrouve en difficulté. Aujourd’hui, les positions entre les immigrés et les Français indigènes sont plutôt intransigeantes. Enfin, on discutera au-delà du développement temporel deux problèmes fondamentaux qui concernent l’application du régime multiculturel au contexte français: La mentalité prévenue et condescendante de beaucoup de Français indigènes vers les immigrés, d’une part, et le fait que le groupe des immigrés français est très hétérogène et diversifié si bien qu’il soit presque impossible pour la politique française d’atteindre et d’aider vraiment tous les immigrés.

2. Partie principale

2.1. Le régime socio-politique du multiculturalisme

Le régime socio-politique du multiculturalisme a trois nivéaux différents. Le premier est celui des immigrés. Le régime du multiculturalisme garantit aux immigrants le droit de la différence culturelle concernant leur langue, leur religion et leurs coutumes. Mais il demande aussi que les immigrants soient prêts à respecter l’ordre constitutionnel du pays d’accueil. Ce respect implique que l’emploi de la violence est tabou en articulant les intérêts des immigrés dans un cas de conflit avec les Français indigène. Ainsi, ce respect oblige les immigrés à abandonner des pratiques culturelles qui dérogent à la constitution française comme par exemple le mariage forcé.

Le deuxième niveau concerne les Français indigènes. Ceux-ci doivent cesser de discriminer les immigrés seulement à cause de leurs origines dans beaucoup de domaines de la vie publique en France, surtout au marché du travail. En outre, il est nécessaire d’ouvrir la vie publique française pour une meilleure représentation des intérêts des immigrés, par exemple par la création des organisations exprimant la voix des immigrés vers les partis et les politiciens français. Enfin les Français indigènes sont obligés à abandonner leurs préjugés et stéréotypes ce qui signifie concrètement qu’ils soient aptes à considérer un Français d’origine étrangère comme tout autre citoyen.

Le troisième niveau du multiculturalisme reflète le contexte international puisque la question de savoir comment on peut améliorer l’intégration des immigrants n’est pas seulement un débat français. Etant un membre de l’UE, la France est obligé d’implémenter les directives européennes en ci qui concerne ce domaine. Par ailleurs, des événements extraordinaires touchant ce domaine politique surtouts dans d’autres pays européens ou même au niveau mondial, comme par exemple les attentats de 11/09/2001, conditionnent aussi fortement le climat politique en France, et ce climat peut être en faveur ou en défaveur d’une politique multiculturelle.

Donc, avant d’analyser les deux premiers niveaux du régime du multiculturalisme, il faut être toujours conscient du contexte international pour mieux comprendre le climat en France.

2.2. Le rapprochement vers une société multiculturelle française

Le problème de la bonne intégration des immigrés occupe déjà la politique française depuis les années 80 quand les jeunes Français d’origine maghrébine, les soi-disant Beurs (terme qui désigne la deuxième génération issue de l’immigration maghrébine), ont protesté en public contre leur discrimination[6] et quand la France a été confrontée à la première affaire du foulard en 1989[7]. Pourtant c’est seulement en 1997, à la suite du traité d’Amsterdam, que la société française a pris la direction vers un véritable multiculturalisme. On peut saisir cette évolution à tous les trois niveaux mentionnés ci-dessus.

[...]


[1] Jacques Baron, ‘Immigration – Grandes Tendances’, p.36 (p.33-42), L’Etat de la France – Edition 2007-2008, Ed.: Lau, Elisabeth, Paris, 2007.

[2] Frédéric Lenoir, ‘Religions, croyance er spiritualité – Grandes tendances’, p.145 (p.144-151), L’Etat de la France – Edition 2003, Ed.: Cordeller, Serge/Netter, Sarah, Paris, 2003.

[3] Marie-Laure de Léotard, ‘Les foulards de la discorde’, L’Express, 30 Octobre 1989, Text 3.18, p.-357-358, Contemporary France – Essays and Texts on Politics, Economis and Society, Ed.: Forbes, Jill/Hewlett, Nick/Nectoux, François, 2nd Edition, Essex, 2001.

[4] Roxanne Silbermann, ‘Les inégalités socio-économiques des immigrées et de leurs enfants’, p.83 (p.82-86), Cahiers français, 314, Mai- juin 2003 – La société française et ses fractures.

[5] Meidad Bénichau, Le multiculturalisme, p.17, Ed.: Bréal, Paris, 2006.

[6] Thierry Boissière, ‘L’Islam: les défis de l’adaption’, p.85 (p.84-89), Cahiers français, 340, Septembre-octobre 2007 - Les religions dans la société.

[7] Cf. la note en bas de page numéro 4.

Fin de l'extrait de 12 pages

Résumé des informations

Titre
La France contemporaine (1997-2005) et le multiculturalisme: rapprochement vers une société française multiculturelle et crise profonde du concept du multiculturalisme
Université
Oxford Brookes University
Cours
Politics and Society in France since 1945 (course conducted in French)
Note
A 80
Auteur
Année
2008
Pages
12
N° de catalogue
V112979
ISBN (ebook)
9783640132959
ISBN (Livre)
9783640135448
Taille d'un fichier
446 KB
Langue
Français
mots-clé
Politics, Society, French), multiculturalisme, multiculturalism, Multikulturalismus, banlieus, Zidane, affaire de foulard, Kopftuch, église, réligion, contemporaine, church, state, France, French, Kirche, Staat, Frankreich, Laizismus, laïcité, laicity, laicism, secular, secularism, traité de Amsterdam, discrimination, 11/9/2001, immigration, foulard
Citation du texte
Sebastian Dregger (Auteur), 2008, La France contemporaine (1997-2005) et le multiculturalisme: rapprochement vers une société française multiculturelle et crise profonde du concept du multiculturalisme , Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/112979

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: La France contemporaine (1997-2005) et le multiculturalisme: rapprochement vers une société française multiculturelle et crise profonde du concept du multiculturalisme



Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur