La femme criminelle pendant le XIXe siècle en France. Normes et Déviances


Dossier / Travail de Séminaire, 2021

18 Pages, Note: 3,0


Extrait

Tables des matières

Introduction

1. Définitions des termes
1.1 Définition Normes
1.2. Définition du terme Déviance
1.3. Définition de la criminalité

2. Les approches des théories féminines
2.1. La théorie antrophologique par Lombroso & Ferrero
2.2 La théorie de l ´anomie par Émile Durkheimer
2.3 La psychanalyse par Sigmund Freud

3. La femme au XIX e siècle
3.1. Le rôle de la femme
3.2. Le statut juridique de la femme
3.3. Le statut de la femme criminelle dans la société

4. L´Hystérie de la femme criminelle
4.1. Définition Hystérie
4.2. L´histoire de l´Hystérie
4.3. La relation entre l´Hystérie et la criminalité féminine criminelle présente à l´exemple 12 du vol

Conclusion

Bibliographie

Introduction

Le sujet de ce mémoire se concentre sur un problème dans le domaine de la sociologie et de la socio anthropologie qui n'a pas encore été suffisamment étudié, et ce qui est à la fois scientifiquement important et semble pertinent en termes pratiques à partir de différentes perspectives des concepts de projets de vie et de leur compréhension. Surtout, il est important d'aborder le caractère multitâche complexe de ce sujet, qui se situe à l'intersection des aspects de recherche en psychologie et en médecine, y compris le droit social, la criminologie et la jurisprudence, ainsi que les sciences sociales, la psychologie sociale et l'anthropologie sociale. L´accent est mis sur les dispositions juridiques et sociopsychologiques du comportement non normatif. Particulièrement, la psychologie des femmes est vue du point pathologique. Le caractère et la psychologie féminins, les tendances criminelles et les manifestations déviantes du comportement féminin dans la société sont évalués par rapport au comportement déviant les normes des femmes en tant que personne individuelle et en tant que membre de la société. Les concepts théoriques des causes déterminantes, de la signification et de l'importance des actes extrajudiciaires, leur compréhension scientifique doivent être suivis. En outre, le problème soulevé fait partie du discours sur les activités des femmes et leur lien avec le mouvement féministe en général, ce qui actualise en outre l´importance du sujet.

La période du XIXe siècle est historiquement informatif, parce qu’au cours de cette période, les stéréotypes scientifiques et sociaux se sont développés face à la problématique abordée. La Révolution française et l'approche engagée des femmes, d'une part et leur impuissance juridique sociale d'autre part, ont joué leur rôle dans la formation d´esprit féministe. Pour une compréhension plus approfondie des mécanismes fonctionnels de la société humaine et de ses structures de configuration, il est important de comprendre que l'organisme social est composé de diverses manifestations de comportement social, qui peuvent avoir des relations différentes avec les normes juridiques. Il ne faut pas oublier que la réalité de la vie dans la société française au XIXe siècle incluait à la fois les intérêts des hommes et des femmes et leurs programmes de vie, et ce n'est qu'à ce moment-là que les femmes ont commencé à atteindre leur statut juridique justifié.

La question du mémoire est la suivante: dans quelle mesure l'hystérie peut-elle être une cause du comportement criminel d'une femme dans la société ? Pour répondre à cette question de manière concluante, les missions suivantes doivent être résolues : 1) Les théories les plus importantes de la criminalité et les concepts d'identité de l'auteur doivent être mis en

évidence. 2) La situation sociale, en particulier le statut juridique de la femme en France au XIXe siècle, peut être caractérisée de plusieurs manières. 3) Le lien entre les manifestations pathologiques de la psychologie spécifiquement féminine, par exemple l'hystérie, et le crime, en particulier le vol, doit être analysé.

Le but de ce travail est une évaluation polyvalente du problème complexe à une connexion possible entre un comportement déviant et la base psychologique du comportement humain

/ féminin en tant que tel. La méthodologie est basée sur la recherche des sources scientifiques et théoriques pertinentes, y compris les ouvrages de référence médicaux, et leur évaluation interprétative.

La structure de ce travail contient toutes les composantes nécessaires d'un essai de recherche

: Introduction, deux chapitres dans lesquels le sujet est examiné de manière exhaustive en fonction de la perspective - socio-psychologique, juridique, médical, conclusion et une bibliographie.

1. Définitions des termes

1.1 Définition Normes

On peut définir les normes comme un ensemble d´incitations, d´obligations ou d´interdiction fondées sur une code de valeurs comportementales pour des situations récurrentes et définissent les règles de vie dans la société. (Laminat:2017)

Il existe différents types de normes. Chaque État constitutionnel prescrit des lois auxquelles chaque individu qui y vit doit adhérer. Ce sont les soi-disant normes MUSS. (Lamnek 2018 10.Auflage :2018) Si ceux-ci ne sont pas respectés, vous vous exposez à des poursuites et à une sanction légale. Ensuite, il y a les normes qui devraient exister qui prescrivent les mœurs ou les coutumes d'une société et qui, si elles ne sont pas observées, conduisent à une réaction négative de la société. Les normes du pouvoir-faire sont la version la plus faible des normes qui décrivent les normes de courtoisie d'une société.

(ibid.) Si on les respect pas, on ne serait pas déclaré comme un « Outsider ».

1.2. Définition du terme Déviance

Le terme déviance vient du mot français dévier et est utilisé en sociologie pour décrier un comportement non conforme qui ne correspondent pas aux normes et valeurs en vigueur.

Le contraire d´un comportement déviant est un comportement ou une action à la norme. En médecine, la déviance est définie du genre pathologique, comme quelque chose qui diffère d´une attitude saine, c´est à dire ce qui se diffère de la majorité normative. (Lamnek 2018

10. Auflage: 57)« A less simple but much more common view of deviance identifies it as something essentially pathological, revealing the presence of a “disease.” This view rests, obviously, on a medical analogy. The human organism, when it is working efficiently and experiencing no discomfort, is said to be “healthy.” When it does not work efficiently, a disease is present. (Becker 2018 :4) Le sociologue américain Howard S. Becker décrit dans son livre Outsiders (2018) comment les règles de conduite sociales se constituent et de quelle manière on est stigmatisé, en raison d´un comportement non conforme, par les gens qui suivent les règles. Becker est à côté de Lemert et Edwin, le principal representant de soi - disant: Labbeling Approach. (Becker 2018)

1.3. Définition de la criminalité

Le terme criminalité vient du mot latin crimen et signifie l´accusation, la culpabilité et le crime. Pour aller plus loin, selon le dictionnaire Larousse la criminalité est une « Ensemble des actes criminels commis dans un groupe social donné au cours d´une certaine période : Les statistiques de la criminalité. On distingue la criminalité réelle (ensemble des infractions commises) de la criminalité apparente (infractions constatées ou dénoncées). La différence constitue le « le chiffre noir » de la criminalité. » (Lamnek 2018 10. Auflage: 14 sqq.) En droit pénal, toutes les actions sont qualifiées de criminel, qui sont menacées de sanction par une loi pénale.

2. Les approches des théories féminines

2.1. La théorie antrophologique par Lombroso & Ferrero

La théorie anthropologique du crime de Cesare Lombroso est l'une des théories sociologiques criminelles biologiques et suppose que le crime peut être expliqué par des facteurs génétiques. La thèse principale de sa théorie est les hypothèses du criminel-né. Selon Lombroso, le criminel ne serait pas capable de se décider pour ou contre un crime, mais agit de manière totalement non libre et déterminée. Lombroso est considéré comme l'un des principaux représentants de l'école italienne (positive) de criminologie. Il a travaillé comme médecin de prison et coroner, il a effectué d'innombrables examens sur les détenus et les patients dans les hôpitaux psychiatriques.

[...]

Fin de l'extrait de 18 pages

Résumé des informations

Titre
La femme criminelle pendant le XIXe siècle en France. Normes et Déviances
Université
University of Göttingen  (Romanisches Seminar)
Cours
Seminar : Normes et Déviances dans la France du XIX e siècle
Note
3,0
Auteur
Année
2021
Pages
18
N° de catalogue
V1180817
ISBN (Livre)
9783346614827
Langue
Français
Mots clés
La France du 19 siècle, Normes et Déviances, La femme criminelle, Criminalité, Landeswissenschaft, Sozialwissenschaftliche Hausarbeit, Frauenkriminalität, Französisch
Citation du texte
Natalie Paggel (Auteur), 2021, La femme criminelle pendant le XIXe siècle en France. Normes et Déviances, Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/1180817

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: La femme criminelle pendant le XIXe siècle en France. Normes et Déviances



Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur