Les États-Unis face á l'invasion du Koweït

Une approche cognitive


Dossier / Travail, 2005
15 Pages

Lire gratuit en ligne

Table des matières

Introduction

I. Le cadre théorique – L’approche cognitive
I.1 L’approche cognitive
I.2 Présentation des phénomènes cognitives

II. Étude de cas : l’invasion de l’Irak
II.1 Le contexte politique et historique
II.2 Pourquoi cette guerre? Les facteurs cognitives

Conclusion

Bibliographie

Introduction

L’objectif de ce travail consiste à démontrer l’importance de l’approche cognitive1 pour la compréhension de la politique étrangère américaine. Il est structuré en deux grandes parties. La première présente le cadre théorique de cette approche2 en exposant le centre d'intérêt et les concepts capitaux. Selon l’approche cognitive, ce sont les perceptions du monde extérieur qui déterminent la prise de décision. Nous allons donc expliquer comment les perceptions façonnent la prise de décision. De surcroît, les représentants principaux de la politique psychologique, comme Robert Jervis3 et Janis Irving4, partent de la conclusion que tous les êtres humains se servent de certaines stratégies pour façonner et pour sélectionner les informations reçues de l’extérieur. L’essentiel dans la première partie est alors de présenter les stratégies les plus courantes en expliquant leur rôle et en évaluant leur influence sur la prise décision.

La deuxième partie expose le contexte dans lequel évolue le processus décisionnel à l’aide d’une approche cognitive. L’étude de cas consiste donc à analyser la prise de décision dans la deuxième guerre du Golfe5 sur la base des notions et du cadre théorique présentés auparavant. L’objectif est d’offrir une analyse des facteurs cognitifs qui ont marqué les actions, les décisions et les motivations des États-Unis d’entrer en guerre contre l’Irak.

Pour ce faire, nous allons dans un premier temps, présenter le contexte historique et politique de la deuxième guerre du Golfe. À travers la présentation et l’évaluation des facteurs qui ont influencé la perception de la situation après l’invasion du Koweït par l’Irak, nous allons tenter de dégager les phénomènes cognitifs qu’on pouvait observer chez les décideurs et aborder la question de savoir comment ceux-ci se manifestaient et comment ils ont influencé la formulation de la politique étrangère des États-Unis face à l’Irak.

La conclusion résume la valeur théorique du l’approche cognitive en évaluant ses mérites pour la compréhension de la politique extérieure des États-Unis.

I Le cadre théorique

I.1 L’approche cognitive

Selon Philip Tetlock et Charle McGuire, les idées clés élaborées par la recherche cognitive reposent sur deux présupposés1:

(1) Toutes les décisions prises par les décideurs dans les affaires étrangères sont le résultat d’un processus actif d’interprétation des événements (comme par exemple le 11. Septembre ou l’invasion du Koweït par l’Irak en 1990) ou d’une situation (la bipolarité pendant la guerre froide), car les informations doivent être sélectionnées et ensuite organisées ; enfin leur importance pour l’intérêt national doit être évaluée et interprétée.2 En fin de compte, les décideurs sont tenus de tirer des conclusions sur la base des informations reçues. Étant donné que les décideurs font souvent face à une foule d’informations qu’ils sont incapables d’assimiler en une fois, ils doivent être capables de résoudre des problèmes sans disposer d’informations complètes et fiables quant aux intentions et aux capacités d’autres États.
(2) Les décideurs (comme tout autre être humain) ne sont pas en mesure de traiter toutes les informations venues de l’extérieur. Ils sont donc contraints à recourir à des stratégies dont l’application aboutit à une vue simpliste du monde extérieur.

[...]


1 Par „cognition“ nous entendons un processus qui se compose de “mental activities associated with acquiring, organizing and using knowledge” (John Vogler: “Perspectives on the Foreign Policy System: Psycholoigical Approaches”, dans Michael Clark et Brian White (dir.), Understanding Foreign Policy - The Foreign Policy Approaches, Brookfield: Edward Elgar, p. 136). La cognition renferme donc des structures et des processus mentaux tels que la perception, la pensée, le raisonnement, la mémoire, l’attention etc.

2 C.-P. David définit l’approche cognitive comme « l’étude des comportements ou des attitudes qu’une personne, un groupe ou une organisation adopte pour favoriser une option, compte tenu de ses valeurs et de ses perceptions dans un contexte d’incertitudes causant un stress important. » (Charles Philippe David, Au Sein de la Maison-Blanche - La formulation de la politique étrangère des Etats-Unis, Sainte-Foy: Les Presses de l'Université Laval, 2004, p. 27-28).

3 Pour savoir plus sur son oeuvre le plus connu et sans doute la plus importante contribution à l’étude du rôle des perceptions dans les affaires étrangères, voir : Robert Jervis: Perception and Misperception in International Politics, Princeton: Princeton University Press, 1976.

4 Janis Iriving.: Victims of Groupthink – A Psychological Study of Foreign-Policy Decisions and Fiascoes, Boston: Houghton Mifflin, 1972.

5 Par „deuxième guerre du Golfe“ nous entendons le conflit armée consécutif à l’invasion du Koweït par des forces irakienne en 1990.

1 Voir Philip E. Tetlock et Charles B. McGuire, Jr: « Cognitive Perspectives on Foreign Policy », dans American Foreign Policy – Theoretical Essays ( 5eédition), sous la dir. de G.John Ikenberry, New York : Pearson Longman, 2005, p. 484-500.

2 Sélection, Organisation et Interprétation: Voilà les trois processus qui déterminent la perception humaine.

14 de 15 pages

Résumé des informations

Titre
Les États-Unis face á l'invasion du Koweït
Sous-titre
Une approche cognitive
Université
Université du Québec à Montréal
Cours
La politique étrangère des États-Unis
Auteur
Année
2005
Pages
15
N° de catalogue
V136310
ISBN (Livre)
9783640470235
Taille d'un fichier
478 KB
Langue
Français
Annotations
mots-clé
Internationale Beziehungen, Außenpolitikanlayse, Golfkireg, US-Außenpolitk, Irak, Politische Psychologie, Robert Jervis, James Barber
Citation du texte
Mounir Benamor (Auteur), 2005, Les États-Unis face á l'invasion du Koweït , Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/136310

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: Les États-Unis face á l'invasion du Koweït


Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur