La Francophonie - Qu’est-ce que c’est?


Dossier / Travail, 2008
12 Pages, Note: 1,7

Extrait

Table des matières

Introduction : La Francophonie - Qu’est-ce que c’est ?

1. Le français dans le monde
1.1 Le français en Europe
1.2 Le français dans le Maschrik, le Maghreb et dans le reste de l’Afrique
1.3 Le français en Amérique
1.4 Le français en Asie et sur les îles de l’Océan Indien et du Pacifique

2. Brève histoire de la langue française

3. L’institution de la Francophonie dans la politique

Conclusion : la Francophonie - C’est

Bibliographie.

Introduction : La Francophonie - Qu’est-ce que c’est ?

La Francophonie désigne un ensemble de pays ayant le français en partage. Cela signifie tous les états et régions qui ont le français comme langue maternelle ou qui l’ont accepté à travers leur histoire comme langue officielle, véhiculaire, administrative et même comme langue d’enseignement ou qui étaient forcés de l’accepter. Ce terme est un mot relativement nouveau dans la langue française : Il était premièrement utilisé par l’écrivain RAYMOND QUENEAU (1903-1976) en 1959 dans un de ses œuvres. Il faut distinguer le terme soigneusement : L’adjectif francophone signifie quelqu’un qui sait parler français, même si elle ne soit pas sa langue maternelle. Quand on écrit le mot avec une minuscule, il signifie la collectivité formée par les peuples parlant le français, mais quand on l’écrit avec une majuscule, le mot désigne l’association politique d’états ou de communautés ayant en commun l’utilisation du français comme langue nationale ou comme langue d’usage.

Il faut remarquer qu’en ce moment, le nombre des états participant dans les organisations de la Francophonie s’est monté à 63 !

Le bout de cet exposé sera de montrer et d’illustrer un peu ce que c’est, la Francophonie/francophonie.

1. Le français dans le monde

Le français s’est propagé dans beaucoup de coins du monde. Utiliser le français comme langue maternelle ou comme langue acquise a d’une certaine façon crée une collectivité de culture et de valeur intellectuelle. Il existe un sentiment d’affinité entre les peuples qui parlent le français. Les institutions, les associations supranationales et les organisations fondées, leurs activités politiques et sociales, (p.ex. les grands rencontres au sommet tous les deux ans) sont seulement une façon de l’exprimer. On estime à peu près 75 à 250 millions parleurs francophones1. Il y a environ 50 millions locuteurs dans l’Hexagone, et le reste parle le français en dehors de la France comme langue maternelle, véhiculaire ou usuelle etc.

1.1 Le français en Europe

En raison de l’histoire, la France, le Monaco, la Suisse, le Luxembourg et la Belgique sont le noyau de la francophonie. D’ici, le français s’est étendu sur le monde. Aujourd’hui les deux premiers pays sont les seules sur le continent, qui ont le français comme la seule langue officielle. Mais sur le territoire de l’Hexagone, plusieurs d’autres langues indigènes sont parlées et leur histoire, leur relation avec et leur combat contre le français est un sujet trop vaste pour qu’on puisse le raconter complètement dans cet exposé. On y parle aussi le basque, le breton, l’allemand, le luxembourgeois, le catalan, le corse, l’occitan et le flamand. En outre, on y parle de nombreuses langues apportées par les immigrés de D.O.M. (départements d’outre mer) et de T.O.M. (territoires d’outre mer), par exemple les langues créoles qui se sont développées là.

En Belgique, trois langues sont parlées comme langues officielles par les 10,2 millions habitants. À peu près 4,5 millions dans le Wallon parlent le français et 5,7 aux Flandres parlent le flamand/l’hollandais. Seulement 66.000 utilisent l’allemand comme langue maternelle. Bruxelles est complètement bilingue (français/flamand).2

Le Luxembourg est trilingue. On y parle le français, allemand et luxembourgeois. Le dernier est la langue surtout parlé par tous les habitants. L’allemand et le français ont des différentes fonctions à l’état et dans la société ou sont même des langues de prestige (affaires étrangers et diplomatie). Le français est parlé par quatre cinquièmes et est utilisé comme langue administrative et judiciaire. L’allemand est surtout utilisé par les médias.

Les 23 cantons de la Suisse, qui est - comme l’Allemagne - un état fédérale, sont plurilingues. Les six dans l’Ouest avec ses 1,2 millions habitants parlent le français, et on appelle cette partie de la Suisse souvent la Suisse romande. La plus grande partie du pays sait parler l’allemand sous forme du dialecte suisse allemand. Quelques cantons près de la frontière avec l’Italie parlent l’italien et quelques autres le romanche. En Italie, il existe tout au Nord une petite région, le val d’Aoste, où les habitants parlent aussi le français.

Ici, il faut aussi remarquer, que le français était parlé longtemps sur les îles de la Manche, Jersey et Guernsey3, mais aujourd’hui, on y parle l’anglais. Tous les pays cités sont maintenant des centres d’immigration et des destinations pour beaucoup de gens cherchant du travail en Europe. Ces immigrés portent avec eux leurs langues indigènes, et c’est pourquoi on peut trouver de nombreuses autres langues qui sont parlées dans ces pays francophones européens, par exemple le portugais, l’arabe etc.

1.2 Le français dans le Maschrik, le Maghreb et le reste de l’Afrique

Le terme Maghreb signifie en arabe ‘coucher du soleil’. Les états du Maghreb sont les pays au Nord-ouest de l’Afrique : La Tunisie, l’Algérie, le Maroc, la Maurétanie (et la Sahara espagnol, qui est occupée par le Maroc). Ici, l’arabe est la langue officielle et on parle aussi les langues berbères, mais le français a un statut spécial concernant l’administration et l’éducation. Car si peu d’hommes vivant dans ces pays ont la chance d’aller à l’école et d’apprendre lire et écrire, le français reste souvent la langue de l’élite. Les états maghrébins faisaient partie au système colonial de la France et devenaient indépendants entre 1952 et 1962.

Maschrik signifie ‘le levant (de soleil)/l’aurore’. On compte l’Égypte, l’Israël, le Liban4 et la Syrie comme les pays du Maschrik. Là vit un nombre considérable de francophones par conséquence de migration et re-migration (p.ex. les juifs français ayant survécus le shoa/l’holocauste, qui sont retournés dans leur nouvel état après la IIème guerre mondiale). Aujourd’hui, le français est en concurrence avec l’anglais comme langue étrangère la plus importante dans cette région fortement arabophone.

En Afrique subsaharienne, le français était aussi implanté par les colonisateurs français ou même belges. Cette grande partie du continent a en commun avec le Maghreb et le Maschrik, que le français est souvent seulement la langue élitaire dans des sociétés mal éduquées et plurilingues. Ici, 18 états ont le français (souvent à côté de l’anglais) comme langue (co-)officielle. Elle est la langue du système scolaire, de l’administration, du système bancaire, de la politique et des médias. Le contact permanent avec les langues africaines autochtones permet au français de se mélanger avec eux. Le résultat était la naissance des langues mixtes, comme les langues créoles ou pidgin. L’écrivain, poète et politicien le plus connu venant de cette région (du Sénégal) est LEOPOLD SEDAR SENGHOR (1906 - 2001).

1.3 Le français en Amérique

En Amérique, il y a des communautés francophones au Canada, aux Etats-Unis, au Guyane et sur les îles St-Pierre-et-Miquelon, Guadeloupe et sur ceux de la Caraïbe, comme les Antilles ou Haïti.

Canada est une fédération bilingue. Les francophones constituent environ un quart de la population canadienne. Entre les environ 30 millions de Canadiens, cela forme la plus grande minorité linguistique. Le Qu é bec est une province officiellement unilingue depuis 1977 et il y a 5,6 millions d’habitants parlant le français qui y vivent (= 82 % de la population québécoise). Les langues des Indiens et des Inuits comme les langues des premi è res nations sont homologuées au Canada. On s’attache à évoluer un standard d’ici du français qui peut concurrencer avec le standard français métropolitain de l’Île de France. D’autres provinces francophones du Canada sont le Nouveau-Brunswick (28 % de francophones), la Nouvelle Écosse et l’Île-du-Prince- Édouard. On les appelle tous ensemble souvent les Acadiens.

Aux États-Unis, on trouve des communa]utés francophones dans la Louisiane prépondérant dans les grandes villes comme la Nouvelle-Orléans ou Lafayette, et dans la Nouvelle-Angleterre, car les francophones canadiens y sont souvent immigrés pour des raisons économiques. Seulement dans la Louisiane, le français est la langue quasi-officielle. Les francophones aux États-Unis souffrent d’une grande pression d’assimilation linguistique vers l’anglais. Dans l’Acadie (on appelle cette partie des États comme ça, dès qu’on y a déporté des Acadiens du Canada en 1755), on a même fondé une organisation francophone pour défendre le français (CODOFIL).

[...]


1 Ce terme vient du mot franco (élément tiré du mot français et utilisé dans les mots composé s pour exprimer un rapport avec la France) et le grec que signifie « son » ou « voix ».

3 L’aristocratie anglaise parlait - comme beaucoup d’autres cours européennes - le français à l’époque, car la langue était celle de la noblesse et des intellectuels. Surtout les cours des pays à l’Est et au Sud-est d’Europe considéraient le français comme un symbole culturel. C’est la raison pourquoi si beaucoup de pays-là font partie à la Francophonie. Il est même possible de trouver des exemples, comment le français a influencé les langues slaves de ces pays. En russe, par exemple, le mot

(/k mar/) signifie « cauchemar » !

4 Ici existent même trois universités francophones!

Fin de l'extrait de 12 pages

Résumé des informations

Titre
La Francophonie - Qu’est-ce que c’est?
Université
Christian-Albrechts-University of Kiel  (Romanisches Seminar)
Cours
Proseminar zur Landeskunde Französisch
Note
1,7
Auteur
Année
2008
Pages
12
N° de catalogue
V165292
ISBN (ebook)
9783640812790
ISBN (Livre)
9783640812820
Taille d'un fichier
450 KB
Langue
Français
mots-clé
francophonie, qu’est-ce
Citation du texte
Hendrik Keilhauer (Auteur), 2008, La Francophonie - Qu’est-ce que c’est?, Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/165292

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: La Francophonie - Qu’est-ce que c’est?


Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur