La Bretagne - l’accent, la langue, l‘histoire et les gens


Thèse Scolaire, 2009
13 Pages, Note: 1,0

Extrait

Table des matières

1. L’introduction

2. En général
Le drapeau : Les armoiries :
La capitale:
Les départements :
La superficie :
La population
La géographie :
L’économie :
Le climat :

3. La langue

4. Les Bretons
La mentalité :
La dépolarisation :
Les stéréotypes :

5. L’histoire
Les cultures du mégalithe :
Les Celtes :
La domination étrangère romaine :
L’immigration britannique :
Les ennemies:
L’union avec la France :
La Révolution française :
La Première Guerre mondiale :
La Seconde Guerre mondiale :

6. L’architecture
La Bretagne romaine (8ième – 11ième siècle):
Le gotique breton (1140 – 1500) :
La renaissance (1420 – 1550) :
Le baroque (1600 – 1780) :

7. La conclusion

8. L’appendice

Bibliographie

1. L’introduction

[1] [2] [3] La France se compose de 22 régions. J’examine la Bretagne, la région atlantique, de plus près. « Le Far West » de la France a beaucoup d’offrir par exemple pour les touristes. On peut passer les vacances en étant enthousiasmé par la force d’Atlantique et en même temps en passant la journée au bord de la mer quand le soleil brille. En Bretagne, il y vit une culture pour des millénaires qui reste authentique, qui n’est pas dérangé par les touristes.

« Finis Terrae », la fin du monde comme les Romains ont dit, est caractérisé par les forces prodigieuses : le vent et la mer. En outre, il faut dire que la Bretagne est bien connue pour sa cuisine car elle est une région où il y a beaucoup de restaurants avec un « étoile Michelin ».

Mon élaboration traite de quelques aspects de la Bretagne. J’ai mis l’accent sur la langue, sur l‘histoire et sur les gens.

2. En général

Le drapeau :

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

Illustration [4] [5] 1[6]

Les armoiries :

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

Illustration 2[7]

La capitale: Rennes

Les départements :

Côtes-d’Armor
Finistère
Ille-et-Vilaine
Morbihan
Loire-Atlantique Les régions sont séparées de la Bretagne à cause
Pays de la Loire (Nantes) d’une restructuration régionale.

La superficie :

27208 km2

La population :

[8] 2,9 million d’habitants (5 % de la population de la France)

La géographie :

1200 km de la côte, une péninsule entre la Manche dans le nord et l’Atlantique dans le sud-ouest

L’économie :

l’exportation des légumes et de la volaille, l’industrie, la pêche, le secteur tertiaire ; problème de structure : l’ouest est la part la plus pauvre

Le climat :

océanique, l’hiver doux et humide à cause du « Gulf Stream », la température moyenne en été : 16°C – 18°C

3. La langue

[9] La langue bretonne n’est pas de dialecte français. Elle vient de la famille linguistique indo-européenne comme par exemple le gallois ou l’irlandais. Le breton et le gallois forment les langues britanniques car les premiers Bretons étaient les Britanniques (voir l’histoire).

Le breton n’est pas une langue d’une minorité comme les langues britanniques dans la Grande-Bretagne. En plus, il y a d’autres langues en France sauf le français par exemple le basque ou l’alsacien.

Aujourd’hui, le breton est parlé à quelques détails près dans l’ouest de la Bretagne (Breizh-Izel). Depuis le Moyen ge, l’est (Breizh-Uhel) est francophone.

Selon un sondage de 1997, 20 % de la population de Breizh-Izel sait d’utiliser le Breton activement. 85 % des Bretons approuvent le maintien de la langue bien qu’elle n'ait longtemps eu aucune valeur.

Voici un tableau qui montre que le breton qui est celtique et le français qui est roman n’ont rien en commun :

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

4. Les Bretons

La mentalité :

[10] [11] [12] Les Bretons attachent beaucoup d’importance à la politesse. En générale, on est plus formaliste en fréquentant mutuellement. Ça veut dire qu’on montre du respect vers les vieux ou qu’on ouvre la porte pour une dame. Par contre, la ponctualité est une faiblesse.

En outre, les Bretons sont fiers de l’origine celtique. Il se manifeste de la renaissance de la culture de la danse et de la musique.

La dépolarisation :

Ce qu’il faut ajouter, c’est que beaucoup de Bretons quittent la campagne pour déménager aux grandes villes de la Bretagne. Quand ils quittent pour Paris, ils y habitent dans un propre quartier : c’est Montparnasse. Donc, le grand problème est la dépopulation. Une raison est qu’il manque du travail pour les jeunes gens. Pas plus tard qu’ils sont à la retraite, ils reviennent.

Les stéréotypes :

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

Illustration 3[13]

Les Bretons passent pour être grossiers, récalcitrants, superstitieux, pour bien tenir l'alcool et pour ne pas être flexibles. Ils sont le contraire du Parisien ouvert au monde. Il y a quelques figures de B.D. qui montrent ces clichés. Soit « Astérix et Obélix », les bagarreurs heureux, soit la grosse bêtasse de la campagne : « Bécassine ».

Bécassine vient du mot bécasse, ce que le nom veut exprimer. Elle porte un costume breton (le tablier, la jupe longue et la coiffe).

5. L’histoire

[14] [15] « La Bretagne est une vieille rebelle. Toutes les fois qu’elle s’était révoltée pendant deux mille ans, elle avait eu raison ; la dernière fois, elle a eu tort. Et pourtant au fond, contre la révolution comme contre la monarchie, contre les représentants en mission […] »[16] (Victor Hugo)

En général, on pourrait dire que l‘histoire de la Bretagne est celle d’un peuple opprimé qui a lutté sans rien espérer contre des ennemies supérieures. C’est pourquoi la Bretagne est marquée des dominations étrangères.

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

Illustration 4[17]

[...]


[1] Voir (Simon) p. 10/11

[2] Voir (Schmid und Grashäuser) p. 10/11

[3] Voir (Die Bretagne)

[4] Voir (Simon) p.12/13

[5] Voir (Schmid und Grashäuser) p.40-46

[6] (Wikipedia)

[7] (Wikipedia)

[8] Voir (Bretagne-Tipp)

[9] Voir (Pöschl) p. 1-13

[10] Voir (Pöschl) p. 79

[11] Voir (Schmid und Grashäuser) p. 44/45

[12] Voir (Simon) p. 18/19, 34

[13] (Vieillegarde)

[14] Voir (Simon) p.20-27

[15] Voir (Schmid und Grashäuser) p. 85-97

[16] (Google Books) de: Œuvres complètes de Victor Hugo, p.23

[17] (Géobiologie quantique)

Fin de l'extrait de 13 pages

Résumé des informations

Titre
La Bretagne - l’accent, la langue, l‘histoire et les gens
Note
1,0
Auteur
Année
2009
Pages
13
N° de catalogue
V184418
ISBN (ebook)
9783656092056
Taille d'un fichier
1170 KB
Langue
Français
mots-clé
Bretagne, französische Landeskunde, Frankreich
Citation du texte
Julia Hetzel (Auteur), 2009, La Bretagne - l’accent, la langue, l‘histoire et les gens, Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/184418

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: La Bretagne -  l’accent, la langue, l‘histoire et les gens


Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur