L´inversion complexe en français

La possibilité du refixage des paramètres au cours de l´acquisition simultanée de deux langues premières


Exposé Écrit pour un Séminaire / Cours, 2002
13 Pages

Extrait

Page 1


Universität Hamburg Markus Mross Forum Linguistique 13. Hochschulsemester

image 8ad1210f937318db5aeec92362c18d4d
WS 2000/2001 WiWi 0078

Luigi Rizzi & Ian Roberts (1989): Complex Inversion in French 1) Où les deux sujets se trouvent-ils en structure-D ? 2) Quelle est la motivation pour la dérivation de la configuration en structure-S ?

3) Où les deux sujets se trouvent-ils en structure-S ?

image 43dff72d2288cf289390e9ba6f316679

1) Le refixage des paramètres au centre de la recherche en bilingualité simultanée 2) Initiation aux problèmes reliés à la supposition du refixage des paramètres

a) La douteuse fiabilité de l´input (la „Pauvreté du Stimulus“)

b) Le „Problème des Déclencheurs“ („Triggering Problem“) (Borer & Wexler (1987))

c) Le „Problème du Pendule“ („Pendulum Problem“) (Randall (1990/91))

Page 2


3) Les hypothèses supplémentaires liées à la supposition du refixage des paramètres

a) La „Solution du Déclencheur Unique“ („Unique Trigger Solution“) (Roeper & Weissenborn (1990))

b) La „Contrainte sur le Fixage des Paramètres“ („Parameter Setting Constraint“) (Clahsen (1991))

4) Discussion des arguments qui militent en faveur du refixage des paramètres

a) Le rôle facilitateur du refixage des paramètres au cours de l´acquisition langagière et la rapidité d´acquisition observée chez les enfants

c) Moins de variation interindividuelle et la trajectoire acquisitionnelle plus homogène chez les apprenants 5) La tâche à accomplir 6) Bibliographie

Page 3


Universität Hamburg Markus Mross Forum Linguistique 13. Hochschulsemester

image 4c963b619fc5b5353cd6eecebef00deb
Wintersemester 2000/2001 WiWi 0078

Luigi Rizzi & Ian Roberts (1989) : Complex Inversion in French

Rizzi & Roberts (1989) présentent une analyse du phénomène appellé « l´inversion complexe » en tenant compte d´innovations théoriques elaborées récemment. En examinant la structure de l´inversion complexe les auteurs sont confrontés avec de divers problèmes soulevés par ce phénomène linguistique uniquement français. Rizzi & Roberts essaient de fournir une analyse structurelle à base de la théorie de cas, du mouvement de tête-à-tête et d´une hypothèse concernant la distinction entre les propositions principales et subordonnées.

L´inversion complexe est caracterisée par le fait que cette constructtion apparemment comprend deux sujets; un syntagme nominal qui est placé à gauche du verbe fini et un pronom sujet figurant à droite du verbe fini. Ainsi la présence de deux sujets dans cette construction soulève la question comment les deux sujets peuvent être assignés le cas nominatif silmultanément. Une autre difficulté explanatoire découle de la question quelles sont les positions de base occupées par les deux sujets en structure-D. De plus, les auteurs discutent la question quelles sont les positions d´atterrissage dans lesquelles les deux sujets sont déplacés en structure-S. Ce sont ces problèmes inhérent à l´analyse de l´inversion complexe proposée par Rizzi & Roberts ainsi que les solutions à ces problèmes offertes par les auteurs que je discuterai ici. Le type de construction interrogative de l´inversion complexe comme dans la ques-tion „Quel livre Jean a-t-il lu ?“ soulève trois problèmes:

image 48e4f8528b5a914234eec583c19d206b
1.

Conformément à la supposition générale selon laquelle le sujet d´une proposition est généré dans la position SpecVP en structure-D et se déplace dans la position SpecIP en structure-S pour y recevoir le cas nominatif de I° par accord spécificateur-tête, Rizzi & Roberts partent de deux positions potentielles du sujet en structure-D: SpecVP et SpecIP. A propos de l´inversion complexe, ils proposent donc que le sujet nominal occupe la position SpecVP alors que le sujet pronominal clitique se trouve dans la position SpecIP. S´appuyant sur Kayne (1983), ils consi-

Page 4


derent le pronom clitique comme pronom explétif. Ceci donne la configuration structurale suivante en structure-D pour la question de type inversion complexe

„Quel livre Jean a-t-il lu ?“: Configuration structurale d´une interrogative de type „inversion complexe“ en structure-D selon Rizzi & Roberts (1989)

image 48da33c3c4c783f889aec7a385a752ea
1) a) Spec

Selon cette configuration structurale, le sujet nominal Jean est engendré dans une position argumentale alors que le pronom explétif il se trouve dans une position non-argumentale: le critère thématique est donc satisfait en structure-D. 2) Quelle est la motivation pour la dérivation de la configuration en structure-S ? ou: Quelles structures superficielles intermédiaires y-a-t-il ? Le syntagme interrogatif se déplace vers la position SpecCP (lorsque la propriété (±Qu) se trouve dès le début en C°, le niveau de CP est déjà actif, lorsqu´elle se trouve en I°, comme ci-dessous, le niveau de CP reste à être inactive):

Fin de l'extrait de 13 pages

Résumé des informations

Titre
L´inversion complexe en français
Sous-titre
La possibilité du refixage des paramètres au cours de l´acquisition simultanée de deux langues premières
Université
University of Hamburg
Auteur
Année
2002
Pages
13
N° de catalogue
V185948
ISBN (ebook)
9783867469838
ISBN (Livre)
9783656991854
Taille d'un fichier
607 KB
Langue
Français
mots-clé
l´inversion
Citation du texte
Magister Markus Mross (Auteur), 2002, L´inversion complexe en français, Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/185948

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: L´inversion complexe en français


Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur