L'adhésion et l'intégration de la Turquie dans l'Union Européenne


Exposé Écrit pour un Séminaire / Cours, 2012
10 Pages, Note: 14

Extrait

Table des matières

Introduction

I. L’Union Européenne
Historique
Critères d’adhésion

II. La Turquie
Aspect géographique
Aspect politique
Aspect historique et culturel
Aspect religieux
Aspect économique

Conclusion

Bibliographie

Annexes

Introduction

« Pourquoi aujourd’hui l’Union Européenne à des réticences à adhérer la Turquie à L’Union alors qu’en 1951 lors de la naissance de L’UE leur but était de faire un maximum de libre échange ? » C’est la question qui sera au centre de cette étude.

En effet, ce sujet très intéressant car très controversé. Chaque citoyen d’un pays membre de l’Union Européenne devrait connaître les pays qui font partie de l’Union Européenne, les conditions qu’un pays doit réunir pour en faire partie et dans quel but il est intéressant d’intégrer d’autres pays dans l’Union. Il est aussi intéressant de comprendre pourquoi certains pays sont acceptés plus facilement que d’autres comme la Turquie qui doit se défendre et négocier pour en faire partie.

Pour pouvoir répondre à cette question ce travail sera divisé en deux grandes parties. La première partie concerna l’Union Européenne de manière générale et développera son contexte historique, ses buts, son développement et ses règles. Sera ensuite décrit et détaillé les différents critères d’adhésion ainsi que la procédure d’adhésion pour devenir membre de l’Union Européenne.

La deuxième partie concerna plus particulièrement la Turquie ainsi que son contexte géographique, politique, historique, culturel, religieux et économique. A travers ces différentes composantes, nous essayerons de comprendre si l’adhésion de la Turquie dans l’Union Européenne est possible ou pas.

I. L’Union Européenne

Historique

Pendant des siècles, l’Europe fut engagée dans des dizaines et des dizaines de guerre.Plusieurs chefs d’Etat ont alors pensé que la seule manière de garantir une paix durableentre tous les pays d’Europe était de les unir au niveau économique et politique. En 1957, letraité de Rome est signé. Celui-ci signe l’acte de naissance de l’Union Européenne. A cemoment, six pays forment l’Union Européenne : la République Fédérale d’Allemagne, laBelgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas. Cette union visa premièrement àabolir les barrières commerciales qui séparaient ces pays afin de former un marchécommun. Selon Neroucheff (2012), « l’intégration économique et politique des Etatsmembres de l’Union Européenne signifie que ces pays doivent prendre des décisionscommunes dans des domaines très divers : de l’agriculture à la culture, de la protection desconsommateurs à la compétition, de l’environnement et de l’énergie au transport et aucommerce. » D’autres pays se rajoutèrent petit à petit dans l’Union pour atteindre cetteannée le nombre de 27.

D’autre part, les buts et les règles de l’Union Européenne ont aussi évolué. Au début,l’accent était mis sur une politique commerciale commune pour le charbon et l’acier maisaussi sur une politique agricole commune. D’autres politiques s’y sont ajoutées compte tenudes nouveaux besoins qui surgissaient et de la vie quotidienne et de l’environnement quiévoluaient : politique sur la justice et les droits de l’Homme, politique étrangère, politiquede sécurité, etc. Certains objectifs ont donc évolué en fonction des nouvelles circonstances.Le but de l’Union Européenne est aujourd’hui bien plus complexe que l’idée d’un marchéunique pour abolir les barrières commerciales entre les pays et permettre le libre échange.

Critères d’adhésion

« Les pays européens ayant un gouvernement démocratique, possédantune économie de marché viable, ayant la volonté et la capacité d'appliquer les lois de l'UnionEuropéenne déjà établies et répondant aux critères de Copenhague et à l'article 49 du traité sur l'Union européenne peuvent prétendre à intégrer l'Union européenne » (Wikipedia, 2012).

Les critères de Copenhague sont un ensemble de critères auxquels doivent répondre les pays souhaitant être candidats à l’Union Européenne. Chaque pays souhaitant être candidat à l’Union Européenne doit posséder (Wikipedia, 2012) :

- la mise en place d'« institutions stables garantissant l'état de droit, la démocratie, les droits de l'homme, le respect des minorités et leur protection » ;
- « une économie de marché viable ainsi que la capacité de faire face à la pression concurrentielle et aux forces du marché à l'intérieur de l'Union » ;
- « la capacité (...) [d'] assumer les obligations [d'adhésion à l'UE], et notamment de souscrire aux objectifs de l'union politique, économique et monétaire ».

L’article 49 du traité sur l’Union Européenne, quant à lui, est décrit comme suit :« Tout État européen qui respecte les principes énoncés à l'article 6, paragraphe 1, peutdemander à devenir membre de l'Union. Il adresse sa demande au Conseil, lequel seprononce à l'unanimité après avoir consulté la Commission et après avis conforme duParlement Européen qui se prononce à la majorité absolue des membres qui le composent.

Les conditions de l'admission et les adaptations que cette admission entraîne en ce qui concerne les traités sur lesquels est fondée l'Union, font l'objet d'un accord entre les États membres et l'État demandeur. Ledit accord est soumis à la ratification par tous les États contractants, conformément à leurs règles constitutionnelles respectives. »

II. La Turquie

La Turquie a déposé sa demande d’adhésion à l’Union Européenne en 1987 mais ilaura fallu attendre 1999 pour qu’elle soit acceptée comme candidate officielle. Lesnégociations et la controverse autour de l’adhésion de ce pays dans l’Union Européenne n’ont cessé depuis lors. La grande majorité des Européens et plus particulièrement des Français et des Européens restent contre l’entrée de la Turquie dans L’Union Européenne.

Aspect géographique

La Turquie n’est entièrement considérée comme un pays faisant partie de l’Europe car, à cheval sur deux continents, sa capitale se situe en Asie et 95% de sa population s’y situe également (Les Dossiers du Net, 2004). Le problème est que les frontières de l’Europe sont définies de manière artificielle et ont varié dans le temps. On ne sait donc pas si cet argument est entièrement valable.

Si la Turquie venait à être membre de l’Union Européenne, elle serait replacée audevant de la scène internationale et pourrait aussi devenir le porte-parole de l’UnionEuropéenne dans les pays musulmans de par cette situation géographique particulière maisaussi de par sa propre religion qu’est l’Islam (voir points suivants). Ce serait aussi unmessage de tolérance vis-à-vis de la communauté musulmane, très controversée de nosjours.

Aspect politique

Au niveau politique, la Turquie n’est pas encore considérée comme entièrement démocratique, ce qui va à l’encontre des critères d’adhésion à l’Union Européenne, surtout depuis la victoire des islamistes aux élections. De plus, le pouvoir législatif est surveillé par les militaires. Le point positif est que les militaires sont pour l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne ; ceux-ci font donc semblant de jouer le jeu démocratique.

D’autre part, ne nombreuses avancées pour la démocratie ont été effectuées :abolition de la peine de mort en temps de paix, interdiction de la torture, reconnaissancedes minorités, etc. ; même si cela ne semble pas suffire à son adhésion officielle et définitive.Il apparaît donc que ce pays ne soit pas encore prêt à rentrer dans l’Union Européenne maispeut rapidement devenir apte à l’être une fois que la démocratie sera définitivementétablie.

[...]

Fin de l'extrait de 10 pages

Résumé des informations

Titre
L'adhésion et l'intégration de la Turquie dans l'Union Européenne
Cours
L'adhésion et l'intégration de la Turquie dans l'Union Européenne
Note
14
Auteur
Année
2012
Pages
10
N° de catalogue
V195258
ISBN (ebook)
9783656214557
ISBN (Livre)
9783656216735
Taille d'un fichier
415 KB
Langue
Français
mots-clé
turquie, union, européenne
Citation du texte
Bachelière en langues et littératures modernes, orientation générale Sophie Bertrand (Auteur), 2012, L'adhésion et l'intégration de la Turquie dans l'Union Européenne, Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/195258

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: L'adhésion et l'intégration de la Turquie dans l'Union Européenne


Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur