Une analyse du „Sonnet II“ de Louise Labé


Exposé Écrit pour un Séminaire / Cours, 2011
9 Pages, Note: 1,0

Extrait

Sommaire page

1. Introduction

2. Biographie de Louise Labé

3. Le Sonnet

4. La forme du „Sonnet II“ de Louise Labé
4.1. L´alternance des contraintes
4.2. La rime
4.3. Les figures de style.

5. Le Contenue
5.1. Les thèmes traités dans le sonnet
5.1.1. L'expression de l'amour
5.1.2. La douleur
5.1.3. La passion
5.2. Les personnages

6. Conclusion

7. Sources

Louise Labé « SONNET II », Dans : ŒUVRES, 1555

Ô beaux yeux bruns, ô regards détournés,

Ô chauds soupirs, ô larmes épandues,

Ô noires nuits vainement attendues,

Ô jours luisants vainement retournée !

Ô tristes plaints, ô désirs obstiné,

Ô temps perdu, ô peines dépendues,

Ô milles morts en mille rets tendues,

Ô pires maux contre moi destiné !

Ô ris, ô front, cheveux bras mains et doigts !

Ô luth plaintif, viole, archet et voix !

Tant de flambeaux pour ardre une femelle !

De toi me plains, que tant de feux portant,

En tant d'endroits d'iceux mon coeur tâtant,

N'en ai sur toi volé quelque étincelle.

1. Introduction

Ce travail est une analyse du Sonnet II de la poétesse Louise Labé.
Pour commencer, nous allons presenter la biographie de Louise Labé, puis nous allons expliquer ce que est un „sonnet“ et ses particularités. Après, nous allons analyser la forme de ce sonnet, les rimes et les figures de style. Puis, on va traiter le contenue de ce poeme amoureuse et ses thèmes abordées. Le dernier point sont les personnages, qui sont present dans le sonnet.

2. Biographie de Louise Labé (1524-1566)

Louise Labé est née à Lyon en 1524. Elle est la fille d'un riche cordier, Pierre Charly (ou Charlin), surnommé Labé. Louise est un enfant gaie, vive et enjouée qui fascine son père. Celui-ci lui donne une éducation assez exceptionnelle pour une femme au XVIe siècle. Elle apprend le latin, l'italien et la musique, mais aussi l'art des armes, un enseignement habituellement réservé aux hommes.

En 1543 elle s´epouse avec un cordier et elle recoit le surnom de «Belle Cordière».

Un privilège royal lui permet en 1555 de publier ses écrits, qui sont composées essentiellement d'élégies et de sonnets amoureux.

„Ces poèmes se distinguent des œuvres contemporaines par leur ardeur, leur spontanéité et la sincérité des sentiments exprimés, en même temps que par une philosophie de l'amour d'inspiration platonicienne.“ (Evene Rédaction, 2012)

Son livre a un grand succès et est même réédité à trois reprises au cours de l'année 1556.

Louise Labé disparaît en 1566 en laissant une oeuvre qui est l'une des premières à aborder la passion féminine. On prête à la jeune femme de nombreuses liaisons amoureuses, par exemple avec un poète de La Pléiade, Magny.

Malheureusement, on connait seulement peu de choses de cette femme qui est considérée comme une des premières féministes en France. (vgl. Encyclopédie Encarta, 2012)

[...]

Fin de l'extrait de 9 pages

Résumé des informations

Titre
Une analyse du „Sonnet II“ de Louise Labé
Université
University of Vienna
Cours
Literaturwissenschaft
Note
1,0
Auteur
Année
2011
Pages
9
N° de catalogue
V229584
ISBN (ebook)
9783656454731
ISBN (Livre)
9783656455783
Taille d'un fichier
538 KB
Langue
Français
mots-clé
sonnet, louise, labé
Citation du texte
Bakk.phil. Lena Widmann (Auteur), 2011, Une analyse du „Sonnet II“ de Louise Labé, Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/229584

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: Une analyse du „Sonnet II“ de Louise Labé


Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur