Quel rôle jouent les fleurs dans l'oeuvre d'Eugène Sue "Les Mystères de Paris" et quelle fonction en est contenue?


Dossier / Travail, 2013
12 Pages, Note: 2,0

Extrait

Table of contents

1) Introduction

2) Analyse et interprétation des fleurs
2.1) La situation de Fleur-de-Maire
2.2) Analyse stylistique du passage concerné
2.3) Interprétation des fleurs

3) L‘ opposition ville- campagne

4) La critique sociale contenue

5) Bilan

6) Bibliographie

1) Introduction

Le roman-feuilleton est considéré comme « [ ] le premier mass média [ ] »

1. Il a permis de baisser les prix pour ainsi fournir l’accès à un grande masse de la société de telle façon que le roman-feuilleton fut un énorme succès tant sur financier que politique. Les Mystères de Paris fut publiées en séquences entre 1842 et 1843 dans Le Journal des Débats un des romans-feuilletons con- servatifs. L’œuvre est l’un des romans le plus célèbres de l’époque de manière qu’aussi la notoriété de Sue augmentait. En représentant des hommes origi- naires de différents milieux sociaux, Les Mystères de Paris sont le premier ro- man qui évoque les bas-fonds de Paris 2. L’histoire se déroule dans la Cité qui est l’un des quartiers de Paris. Parmi les voleurs et les meurtriers vit Fleur- de-Marie jusqu’à ce que Rodolphe vienne pour la sauver. Dans ce cadre, Sue évoque les inégalités et les crimes qui dominent cet espace. Il contient donc une critique sociale pour laquelle il est principalement connu aujourd’hui.

Quand on parle de cette époque on nomme souvent Dumas, Flaubert et Hugo, mais pourtant très rarement Eugène Sue. Mais même s’il est peu lu à présent Sue est considéré comme l’un des écrivains le plus influent et le plus lu à l’époque. Le présent travail traite donc d’un de nombreux thèmes qu’offrent Les Mystères de Paris. Nous nous sommes décidée d’évoquer le rôle des fleurs. Après d’avoir lu quelques extraits de l’œuvre nous nous sommes posée la question de savoir pourquoi les fleurs ont une importance spécifique pour Fleur- de-Marie. Puis nous avons supposé qu’il existe une signification implicite qui n’en ressort pas à première vue. C’est la raison pour laquelle nous allons l’étudier au déroulement de ce travail pour constater le rôle et les fonctions des fleurs. Pour l’analyse, nous avons choisi le huitième chapitre de la première partie du roman d’Eugène Sue. Cette section nous offre un cadre étendu qui nous permettra d’examiner diverses facettes de la valeur des fleurs. Dans un premier temps il est donc nécessaire d’éclairer la situation de Fleur-de-Marie parce que les fleurs s’y rapportent. Puis nous allons analyser et interpréter le huitième chapitre. Ensuite nous étudierons l’opposition entre la ville et la cam- pagne également évoquée dans huitième chapitre. Pour finir il reste à examiner si la représentation des fleurs détient une nuance de la critique sociale pour laquelle Les Mystères de Paris sont connus.

2) Analyse et interprétation des fleurs

2.1) La situation de Fleur-de-Marie

Étant donné que les fleurs ont une certaine valeur pour Fleurs-de-Marie il faut tout d’abord éclairer sa situation. Elle ne connait pas ses parents et vit dès son enfance chez La Chouette qui la martyrise. Après avoir extirpé les dents de Fleurs-de- Marie, elle l’a forcée à se prostituer. À l’époque, la prostitution est considérée comme le plus abject des métiers 3 ainsi qu’elle appartient à la couche sociale la plus basse. En passant sa vie parmi les voleurs et les meur- triers de Paris elle persévère dans la modestie, dans l’honnêteté et dans la pu- reté morale, ce qui lui vaut quelquefois la punition de La Chouette. Sue qualifie sa situation d’esclavage « [ ] il ne pouvait comprendre cet épouvantable es- clavage, cette horrible vente du corps et de l’âme » 4. Selon Le Robert l’esclavage est une « forme d’exploitation domestique, économique imposée à des personnes qui doivent travailler sous la contrainte » ou même un « état de qqn qui est soumis à une autorité tyrannique » 5. Si l’on compare ces défini- tions avec ce que nous venons de dire sur la situation de Fleurs-de-Marie, il en ressort que le terme esclavage y correspond. Puisque Fleurs-de-Marie est con- trainte à la prostitution par La Chouette et que celle-ci occupe la place de l’autorité tyrannique, les caractéristiques principales s’y retrouvent. De plus, Sue est entré en contact avec les conditions dans les Antilles au point que la vie des esclaves ne lui était pas étrangère 6. Le rôle des fleurs dans le hui- tième chapitre de la première partie du roman Les Mystères de Paris d’Eugène Sue est donc à analyser en conscience de ces conditions de vivre.

2.2) Analyse stylistique du passage concerné

D’abord nous étudierons le style utilisé par Sue dans le présent extrait pour passer ensuite au fond. Le huitième chapitre « Promenade » se compose non seulement de discours direct mais aussi de commentaires du narrateur. Ce qui frappe sont les pauses employées par Sue dans le discours direct. Parfois il s’en sert pour laisser au lecteur le temps d’y réfléchir et ainsi comprendre l’importance de la phrase. « Je revenais plus triste que je n’étais partie [ ] » 7, « Je l’ai pleuré, ça été un vrai chagrin [ ] » 8. D’autres fois les pauses stylistiques interrompent l’ensemble de la phrase. Ce qui s’appelle une aposio- pèse. « [ ] monsieur Rodolphe, je sais bien que cela ne peut pas être » 9. Il n’est point à douter que cette rupture de la phrase a le même effet que celui que nous venons d’évoquer. Mais Sue utilise les pauses non seulement pour faire réfléchir le lecteur mais aussi pour attirer son attention. Cela se réalise à travers de la répétition ou même de la correction. « Je ne sais pas j’espérais oui j’espérais malgré moi [ ] » 10, « [ ] de fleurir si gentiment pour moi quoique enfin malgré ce que j’étais » 11. Ainsi l’accent est mis sur l’incertitude de Fleur-de-Marie afin que le lecteur comprenne également la signi- fication implicite de la déclaration. Pour finir avec l’analyse stylistique il reste à mentionner que Sue utilise un langage simple qui caractérise les personnages. En employant par exemple quelques particularités de l’argot il souligne l’origine sociale des protagonistes.

2.3) Interprétation des fleurs

Après avoir analysé le style de l’extrait nous passons au contenu. Ce jour-là il faisait beau dans la Cité. Le soleil d’automne brillait et il n’y avait aucun nuage au ciel. Fleur-de-Marie et Rodolphe sont en train de quitter la ville pour aller à la campagne. En direction au quai aux Fleurs Fleur-de-Marie lui explique qu’elle n’a pas quitté la ville depuis cinq mois et comme elle ne peut s’en aller elle passe son temps libre au marché aux Fleurs pour bénéficier de ces plantes. « Je venais seulement les voir, respirer leur bonne odeur » (12 ). Grâce à ces cir- constances elle commence à ressentir une sorte de bonheur et de satisfaction.

« [ ] les jours de marché, j’étais si contente que j’oubliais tout.

-Et en rentrant chez l’ogresse dans ces vilaines rues ?

-Je revenais plus triste que je n’étais partie [ ] » 13.

Chaque fois que Sue crée une situation dans laquelle les fleurs jouent un rôle ces sentiments réapparaissent. En chemin Fleurs-de-Marie et Rodolphe s’arrêtent pour jouir de la beauté de la nature. Ils s’amusent en courant sur une de nombreuses prairies regorgées de fleurs. « Ses grands yeux bleus brillaient doucement [ ] » 14 et elle « ne put retenir de nouvelles exclamation de plaisir » 15. Pour l’instant, il faut donc noter que les fleurs sont liées aux sentiments plaisants ou plus exactement ils les symbolisent. Cela détient une importance énorme car, comme nous avons déjà vu, ces émotions n’existent point dans la vie quotidienne de Fleur-de-Marie. De plus, nous sommes d’avis que les fleurs représentent également en quelque sorte la liberté. En entrant en contact avec les fleurs, Fleur-de-Marie oublie tous ses problèmes au même degré que ses soucis et s’amuse. C’est-à-dire qu’elle se sent heureuse. Il est donc possible de dire qu’elle est libérée par les fleurs ou même que les fleurs sont cette libéra- tion. En outre les branches sèches du rosier sont tout ce qu’elle possède. Ce fait la différencie de l’esclavage évoqué. Il est connu qu’un esclave ne possède rien puisqu’il est absolument dépendant de son maître. Il est donc question de que ce sont les gens libre qui sont en possession de biens. De plus le besoin d’être auprès des fleurs fait allusion à l’aspiration à la liberté.

Jusqu’ici, nous avons vu que les fleurs symbolisent d’un côté des émotions nommées désirables et de l’autre la liberté. Pour finir avec ce point du récit il nous reste regarder de plus près le rosier évoqué dans le présent texte parce qu’il s’agit d’un rôle particulier en comparaison avec les autres fleurs. Comme nous avons déjà énoncé au début de cette analyse, il vaut mieux ne mentionner que le fait que le rosier produit aussi de la joie et de l’amusement. Concernant ce niveau d’étude, il ne se distingue point des autres fleurs. Il est la description qui apporte au rosier un rôle spécifique en rappelant la situation de Fleur-de- Marie. Le rosier jauni dans la Cité ce qui veut dire qu’il souffre des conditions de vie. La situation de Fleur-de-Marie ressemble à cela.

[...]


1 Queffélec Lise, « Introduction », Le Roman-feuilleton français au XIXe siècle, 1989, p.1.

2 voir Lyon-Caen Judith, « Préface », Les Mystères de Paris, 2009, p.10.

3 voir Lyon-Caen Judith, « Les Mystères de Paris, sources, réception, postérité », Les Mystères de Paris, 2009, p.1229.

4 Sue Eugène, « Les Mystères de Paris », 1842/1843, p. 89.

5 Robert Paul, « Le Petit Robert : dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française», 2010, p.925.

6 voir Lyon-Caen Judith, « Préface », Les Mystères de Paris, 2009, p.7.

7 Sue Eugène, « Les Mystères de Paris », 1842/1843, p.87.

8 Sue Eugène, « Les Mystères de Paris », 1842/1843, p.88.

9 Sue Eugène, « Les Mystères de Paris », 1842/1843, p.89.

10 Sue Eugène, « Les Mystères de Paris », 1842/1843, p.88.

11 Sue Eugène, « Les Mystères de Paris », 1842/1843, p.88.

12 Sue Eugène, « Les Mystères de Paris », 1842/1843, p.87.

13 Sue Eugène, « Les Mystères de Paris », 1842/1843, p.87

14 Sue Eugène, « Les Mystères de Paris », 1842/1843, p.90.

15 Sue Eugène, « Les Mystères de Paris », 1842/1843, p.89.

Fin de l'extrait de 12 pages

Résumé des informations

Titre
Quel rôle jouent les fleurs dans l'oeuvre d'Eugène Sue "Les Mystères de Paris" et quelle fonction en est contenue?
Université
University of Göttingen
Cours
Francais Vb
Note
2,0
Auteur
Année
2013
Pages
12
N° de catalogue
V262412
ISBN (ebook)
9783656511250
ISBN (Livre)
9783656512776
Taille d'un fichier
495 KB
Langue
Français
mots-clé
Eugene Sue
Citation du texte
Janike Kyritz (Auteur), 2013, Quel rôle jouent les fleurs dans l'oeuvre d'Eugène Sue "Les Mystères de Paris" et quelle fonction en est contenue?, Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/262412

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: Quel rôle jouent les fleurs dans l'oeuvre d'Eugène Sue "Les Mystères de Paris" et quelle fonction en est contenue?


Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur