Stratégies de communication orale en l'entreprise – français : projet collaboratif : le CLL


Dossier / Travail, 2013
7 Pages, Note: 17

Extrait

I. Introduction

Dans le cadre de notre recherche de nouveaux dispositifs de recrutement dans différentes entreprises francophones, notre attention s’est posée sur celui proposé par l’entreprise du CLL. Celui-ci se différencie des autres par sa recherche exclusive de formateurs indépendants en langues étrangères et son suivi continu des nouveaux arrivants.

Nous allons donc vous présenter brièvement cette entreprise. Ensuite nous analyserons les différentes étapes de recrutement et nous nous attarderons plus longuement sur le premier entretien d’embauche.

II. Présentation de l’entreprise : le CLL

Historique

Le CLL, ou Centre de Langues, a été créé en 1984 par l’UCL. Il est aujourd’hui autonome mais travaille toujours en lien étroit avec l’université (certains membres du conseil d’administration du CLL sont aussi des membres de l’UCL).

Les premiers Centres à avoir été créés sont ceux de Louvain-la-Neuve et Woluwe. Peu après ont été construits ceux de Namur et Verviers. En avril 2009, les Centres de Bruxelles et Tournai ont vu le jour et finalement, en septembre 2010, le Centre de Liège a été créé.

L’entreprise

Le CLL comprend au total environ 30 employés fixes et entre 500 et 600 formateurs. En ce qui concerne les employés fixes, il y en a 12 au siège social, 9 qui s’occupent du business ainsi que 2 commerciaux. En effet, il existe une division business qui donne des cours en société (à Bruxelles ou en Wallonie) et dont les bureaux se situent dans le centre à Woluwe. Il y a aussi les responsables des différents centres et les coordinateurs de centre (2 dans les grands centres, 1 dans les petits centres).

Parmi les employés fixes, il existe une hiérarchie :

Administrateur délégué → directrice → directrice pédagogique → autres Au sein des formateurs, il n’existe pas de hiérarchie.

Langues enseignées

Le Centre enseigne 36 langues dont les principales sont l’anglais, le néerlandais, l’allemand, l’italien, le français et l’espagnol. Cependant, il est possible d’apprendre d’autres langues comme l’arabe, le chinois, le japonais, le russe, l’hindi ou le portugais ou encore, moins pratiquées, le coréen, le danois, le finnois, le letton, le lituanien, le maltais, le roumain, cette liste n’étant pas exhaustive.

Public et cours / stages

Le CLL offre de nombreuses possibilités : des formations adultes de type long ou court, des formations en entreprise qu’elles soient inter-entreprise ou intra-entreprise, des cours pour les jeunes qu’ils soient hebdomadaires ou se donnent sous forme de stage d’une semaine. Des séjours linguistiques sont aussi organisés, ainsi que une semaine d’accueil pour les Erasmus à Louvain-La-Neuve, pour leur permettre d’apprendre plus profondément la langue mais aussi de découvrir la ville ainsi que la culture francophone.

Coûts

Pour ce qui est du coût, des possibilités de tarif réduit peuvent être mis en place en cas de nécessité. Les chèques-formation pour PME et indépendants en région wallonne et les « de kmo-portefeuille » pour PME et indépendants en région flamande sont acceptés, par exemple, ainsi que les réductions données par l’AWEX et CEFORA.

III. Étapes de recrutements au CLL

A. Du côté du recruteur

1. Expression d’un besoin en personnel

- Origine du besoin : les formateurs du CLL pouvant être tant des étudiants, des retraités, des personnes ayant déjà un emploi, des chômeurs, etc. et pouvant résilier leur contrat à tout moment (à condition de terminer leur(s) mission(s) en cours), le roulement de ceux-ci au sein de l’entreprise est assez actif. Il faut donc sans cesse trouver de nouveaux formateurs.

- Nouvelle fonction / remplacement: cette recherche de nouveaux formateurs peut être pour trouver de nouveaux formateurs pour une langue où la demande est en hausse et où l’équipe n’est donc plus suffisante (nouvelle fonction) ou pour remplacer d’anciens formateurs qui sont, par exemple, retournés dans leur pays d’origine (remplacement). En effet, par exemple, en ce qui concerne les professeurs d’anglais, ils ne restent parfois qu’un an en Belgique puis repartent ensuite dans leur pays donc il faut pouvoir les remplacer.

- Degré d’urgence : l’urgence de rechercher de nouveaux employeurs dépend entièrement de la demande. Si la demande est faible, le besoin de trouver de nouveaux formateurs est facultative, du moment qu’une équipe stable existe en cas de hausse de la demande. Si la demande est forte, il faut pouvoir être capable de s’adapter et de trouver de nouveaux formateurs rapidement pour répondre rapidement à cette demande.

Au CLL, des formateurs d’anglais et de néerlandais sont constamment recherchés pour satisfaire à la demande en constante augmentation. Pour ce qui est du français, l’équipe est

stable. Pour les autres langues, la demande a diminué depuis la crise. La facilité de trouver du personnel dépend de l’emplacement des centres (plus facile à Bruxelles, moins facile à Namur).

2. Définition d’un profil de fonction

- Elaboration de critères discriminants : on demande des formateurs qu’ils soient de préférence natifs, diplômés et ayant une expérience professionnelle d’enseignement de cette langue comme langue étrangère. Les qualités recherchées chez le formateur sont le dynamisme, la présence en classe, la créativité (rendre le cours passionnant et efficace), l’efficacité et l’humour (pour encourager les gens à revenir). L’âge n’a pas d’importance : il y a deux pensionnés parmi les formateurs : du moment qu’ils sont toujours dynamiques et acceptent de travailler sur des ordinateurs portables, l’âge n’a aucune importance.

- Contraintes matérielles : si ces deux derniers points ne sont pas respectés, il faudra alors les former lors d’une formation d’une semaine ou d’ateliers de formation continue qui sont organisés librement tout au long de l’année et de manière gratuite. D’autre part, les formateurs doivent être capables de se déplacer, que ce soit avec leur propre voiture ou par les transports en commun, afin de pouvoir arriver jusqu’à l’endroit de leur mission.

3. Diffusion de l’offre d’emploi

- En externe :

Internet : le CLL place des annonces gratuites sur les sites du FOREM et sur des sites spécifiques pour indépendants (alterjob, training, etc). Des annonces sont aussi placées sur free-lance job ou alter job. Quand l’entreprise a un besoin plus spécifique, pour Arlon, par exemple, elle va poster l’annonce sur un site frontalier.

Les journaux : moins utilisés, plus rare (ils étaient plus employés il y a 2-3 ans mais Internet les a largement dépassés)

Demandes aux consulats et ambassades pour les langues plus rares (les consulats et ambassades envoient alors l’annonce à leur liste d’habitants vivant en Belgique).

- Par contact direct :

Job day (comme celui de Berlaymont)

4. Collecte des candidatures

Dépendant de la stratégie de recrutement utilisée, le CLL contactera des candidats potentiels par email ou contact direct lors d’un Job Day ou sera lui-même contacté par d’éventuels candidats intéressés ou désirant de plus amples informations.

[...]

Fin de l'extrait de 7 pages

Résumé des informations

Titre
Stratégies de communication orale en l'entreprise – français : projet collaboratif : le CLL
Université
University of Louvain
Note
17
Auteur
Année
2013
Pages
7
N° de catalogue
V267397
ISBN (ebook)
9783656588832
ISBN (Livre)
9783656588825
Taille d'un fichier
410 KB
Langue
Français
mots-clé
stratégies
Citation du texte
master en langues et littératures modernes, orientation générale, finalité langues des affaires Sophie Bertrand (Auteur), 2013, Stratégies de communication orale en l'entreprise – français : projet collaboratif : le CLL, Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/267397

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: Stratégies de communication orale en l'entreprise –
français : projet collaboratif : le CLL


Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur