Le Temple de Salomon au Coeur de l'Alliance. 2 Samuel 7; 1 Rois 7-8; Jean 2

"Dieu habiterait-il véritablement sur la terre? Voici, les cieux et les cieux des cieux ne peuvent te contenir!"


Essai, 2015
31 Pages, Note: 1,0

Extrait

Table des matieres

I. Introduction

II. Le désir de David et la promesse de Dieu : 2 Samuel
1. Les conditions pour la construction du sanctuaire
2. David veut construire une maison pour l’Arche de l’Alliance
3. L’Arche de l’Alliance, première demeure de Dieu au milieu de son peuple
4. La réponse de Dieu au désir de David

III. La construction et l’inauguration du temple en 1 Rois 5 – 9
1. Les préparations à la construction du temple
2. La construction du temple
3. L’inauguration du temple

IV. Le Christ comme temple messianique
1. Récapitulation de l'histoire du salut dans le temple
2. Le temple dont il parlait, c'était son corps

V. Conclusion

VI. Annexe

Dieu habiterait-il véritablement sur la terre? Voici, les cieux et les cieux des cieux ne peuvent te contenir ! »1

I.Introduction

« Dieu habiterait-il véritablement sur la terre ? Voici, les cieux et les cieux des cieux ne peuvent te contenir ! » [2] Salomon, qui vient de construire une maison pour le Nom du Seigneur, a bien conscience de la transcendance absolue de Dieu. Les cieux, tout l’univers, ne peuvent le contenir, et pourtant il veut demeurer parmi nous. Dieu veut faire de chacun de nous sa demeure, son temple. D’un côté, nous sommes certainement trop habitués au fait que Dieu a choisi d’établir sa demeure parmi nous. De l’autre côté, nous ne prenons pas toute la mesure de la réalité de sa présence.

La Parole de Dieu nous aide à saisir à la fois la transcendance et l’immanence de Dieu, son altérité et sa proximité. La question de la demeure de Dieu parmi les hommes traverse toute la Bible. Dès le Jardin d’Eden, où Dieu est incroyablement proche de l’homme, jusqu’à la Jérusalem céleste de l’Apocalypse où la gloire de Dieu illuminera la ville sainte.[3] Il ne s’agit pas là d’ un des multiples thèmes qui traversent toute l’Ecriture, mais de l’intention profonde de Dieu : ici sur terre, Il veut demeurer parmi nous ; au ciel nous demeurerons avec lui.

Dans ce court devoir, nous allons regarder l’inspiration de David qui décide de construire une maison pour Dieu. A cette occasion, on rappellera rapidement quelques éléments sur l’Arche de l’Alliance. La deuxième partie sera consacrée aux récits de la construction et de l’inauguration du temple. Dans un troisième temps nous allons relire ces textes dans un regard typologique qui nous permettra de saisir dans le Christ le sens plénier du temple.

Nous allons nous concentrer sur le lien entre le temple et l’alliance que Dieu a établie avec les hommes. Dans ce travail nous ne prétendons pas être exhaustif. En particulier, nous n’allons pas traiter le grand thème de la destruction et la reconstruction du temple à l’époque de l’Exile à Babylone. Les textes de l’Apocalypse, en particulier le chapitre 21 sur la demeure de Dieu avec les hommes, doivent également être traités dans un autre devoir.

II. Le désir de David et la promesse de Dieu : 2 Samuel 7

1. Les conditions pour la construction du sanctuaire

Dans le Deutéronome le Seigneur indique les conditions nécessaires pour la construction d’un sanctuaire, une fois qu’Israël serait installé en Terre Promise :

« Vous n'êtes point encore arrivés dans le lieu de repos et dans l'héritage que l'Éternel, votre Dieu, vous donne. Mais vous passerez le Jourdain, et vous habiterez dans le pays dont l'Éternel, votre Dieu, vous mettra en possession; il vous donnera du repos, après vous avoir délivrés de tous vos ennemis qui vous entourent, et vous vous établirez en sécurité. Alors il y aura un lieu que l'Éternel, votre Dieu, choisira pour y faire résider son nom. C'est là que vous présenterez tout ce que je vous ordonne, vos holocaustes, vos sacrifices, vos dîmes, vos prémices, et les offrandes choisies que vous ferez à l'Éternel pour accomplir vos vœux. C'est là que vous vous réjouirez devant l'Éternel, votre Dieu, vous, vos fils et vos filles, vos serviteurs et vos servantes. »[4]

En 2 Samuel 7, sous le règne de David, on nous montre que le moment opportun pour construire ce sanctuaire est arrivé, que les circonstances promises par Dieu avant l’entrée en Terre Promise sont finalement données. Les chapitres 5 à 7 montrent combien la réalisation du temple est liée à la royauté. Au chapitre 5, David devient roi sur toutes les tribus d’Israël, il monte à Jérusalem, conquiert Sion et en fait la capitale de son royaume. Alors il commence la construction de son palais royal. Au chapitre 6 David va chercher l’Arche de l’Alliance à Baala en Judée. Durant la procession, le roi David remplit des fonctions sacerdotales. Alors qu’il n’est pas de la tribu de Levi mais de celle de Juda, David est ceint d'un éphod de lin et offre des sacrifices au Seigneur. Après avoir déposé l’Arche de l’Alliance dans la tente, David bénit le peuple au nom du Seigneur des Armées (Adonai Zebaot).

2. David veut construire une maison pour l’Arche de l’Alliance

Alors que le roi d’Israël habite dans un palais, l’Arche de l’Alliance du Dieu d’Israël demeure sous une tente.

« Lorsque le roi habita dans sa maison, et que l'Éternel lui eut donné du repos, après l'avoir délivré de tous les ennemis qui l'entouraient, il dit à Nathan le prophète: Vois donc ! J’habite dans une maison de cèdre, et l'Arche de Dieu habite au milieu d'une tente. »[5]

On a l’impression que David n’y avait pas pensé lors de la construction de son palais, mais à présent qu’il a fait venir l’Arche de l’Alliance à Jérusalem, la situation est flagrante. Il s’agit donc de construire une maison pour l’Arche de l’Alliance.

Il paraît opportun de se rappeler ici l’origine de cette Arche et son importance pour Israël.

3. L’Arche de l’Alliance, première demeure de Dieu au milieu de son peuple

Au Sinaï Dieu renouvelle l’alliance qu’il avait conclue avec Abraham, Isaac et Jacob et le peuple d’Israël. Après avoir conclu l’alliance entre Dieu et Israël, Moïse est appelé par Dieu sur la montagne sainte.

« L'Éternel dit à Moïse : Monte vers moi sur la montagne, et reste là ; je te donnerai des tables de pierre, la loi et les ordonnances que j'ai écrites pour leur instruction. » [6]

En Exode 25 Moïse reçoit des instructions très précises pour la construction d’un sanctuaire, car Dieu veut habiter au milieu de son peuple.

« Ils me feront un sanctuaire, et j'habiterai au milieu d'eux. Vous ferez le tabernacle et tous ses ustensiles d'après le modèle que je vais te montrer. Ils feront une arche de bois d'acacia […] Tu la couvriras d'or pur, tu la couvriras en dedans et en dehors, et tu y feras une bordure d'or tout autour. Tu fondras pour elle quatre anneaux d'or, et tu les mettras à ses quatre coins […] Tu feras des barres de bois d'acacia, et tu les couvriras d'or. Tu passeras les barres dans les anneaux sur les côtés de l'arche, pour qu'elles servent à porter l'arche […] Tu mettras dans l'arche le témoignage, que je te donnerai.

Tu feras un propitiatoire[7] d'or pur; sa longueur sera de deux coudées et demie, et sa largeur d'une coudée et demie. Tu feras deux chérubins d'or, tu les feras d'or battu, aux deux extrémités du propitiatoire […] Les chérubins étendront les ailes par-dessus, couvrant de leurs ailes le propitiatoire, et se faisant face l'un à l'autre ; les chérubins auront la face tournée vers le propitiatoire. Tu mettras le propitiatoire sur l'arche, et tu mettras dans l'arche le témoignage, que je te donnerai. C'est là que je me rencontrerai avec toi ; du haut du propitiatoire, entre les deux chérubins placés sur l'arche du témoignage, je te donnerai tous mes ordres pour les enfants d'Israël. »[8]

C’est très curieux : Dieu dit « j’habiterai au milieu d’eux. » Cet anthropomorphisme cache un mystère profond et touche le cœur de ce travail. Dieu, YHWH, « Celui-qui-est, » s’adapte au mode humain. Il vient de conclure l’alliance avec son peuple. Maintenant, il veut se faire tout proche.

Tout cet or qui sera employé à la construction de l’arche est encore une adaptation divine. Dieu sait que l’or touche notre sensibilité d’une façon unique : le précieux et le beau nous aident à comprendre que nous sommes en présence du sacré.

Les barres pour porter l’arche sont importantes, puisque le peuple n’est pas encore entré en terre promise. Il est encore un peuple en marche, en pèlerinage. Et Dieu veut marcher avec lui.

« Tu mettras dans l'arche le témoignage, que je te donnerai. » Cela revient à deux reprises. « Témoignage » est en effet souvent traduit par « alliance. » Il s’agit certainement des tables de la loi, aussi appelées les tables de l’alliance. Ce qui est vraiment frappant, c’est qu’il n’y a aucune représentation de la divinité dans ce sanctuaire. Tout est dans l’allusion et les symboles. Les tables de l’alliance rappellent au peuple la réponse que Dieu attend de lui : il doit garder ses préceptes et ses lois. Dieu trône au-dessus des Chérubins, mais il n’est pas représenté. Moïse devra aussi faire une table dorée ainsi qu’un chandelier d’or avec six branches sur lequel seront placée sept lampes. Au chapitre 26, on continue la description détaillée de la tente du sanctuaire et du Saint des Saints.

« Tu feras un voile bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin (Byssus) retors; il sera artistement travaillé, et l'on y représentera des chérubins. Tu le mettras sur quatre colonnes d'acacia, couvertes d'or; ces colonnes auront des crochets d'or, et poseront sur quatre bases d'argent. Tu mettras le voile au-dessous des agrafes, et c'est là, en dedans du voile, que tu feras entrer l'arche du témoignage; le voile vous servira de séparation entre le lieu saint et le lieu très saint. Tu mettras le propitiatoire sur l'arche du témoignage dans le lieu très saint. Tu mettras la table en dehors du voile, et le chandelier en face de la table, au côté méridional du tabernacle; et tu mettras la table au côté septentrional. »[9]

Dans ce passage, on nous parle du Saint des Saints, ou bien du lieu très saint. Même si Dieu se fait tout proche en habitant au milieu de son peuple, il reste le Saint d’Israël. Tout le sanctuaire dit que Dieu est là, et qu’il est le terrible, le tout autre, le Saint. Au chapitre 27, on lit comment Dieu demande à Moïse de fabriquer l’autel qui sera au milieu du parvis du sanctuaire. Quand on voit cette reconstruction du sanctuaire et que l’on sait ce qui est dans la tente, cela attire notre regard au cœur du sanctuaire. On regarde tout ce qui est autour de la tente et on sait très bien que ce qui compte est caché, derrière ces toiles et ces colonnes, à l’intérieur de cette tente, derrière le voile, au-dessus de l’arche qui contient les tables de l’alliance, au-dessus des ailes des chérubins d’or pur.

Cette demeure de Dieu au milieu de son peuple est donc inséparablement liée à l’alliance que Dieu fait avec les Israélites. L’initiative vient de Dieu et il explique au peuple comment coopérer, comment répondre à sa proposition. C’est son peuple choisi qui construira sa demeure au milieu d’eux selon ses instructions.

4. La réponse de Dieu au désir de David

Nous avons donc vu que sous le règne de David, Dieu donne la paix dans le pays, selon sa promesse. Quand David exprime son désir de construire une maison pour Dieu, Dieu envoie son prophète Nathan pour confirmer et rectifier ce désir :

« Ainsi parle l'Éternel: Est-ce toi qui me bâtirais une maison pour que j'en fasse ma demeure? Mais je n'ai point habité dans une maison depuis le jour où j'ai fait monter les enfants d'Israël hors d'Égypte jusqu'à ce jour; j'ai voyagé sous une tente et dans un tabernacle. Partout où j'ai marché avec tous les enfants d'Israël, ai-je dit un mot à quelqu'une des tribus d'Israël à qui j'avais ordonné de paître mon peuple d'Israël, ai-je dit: Pourquoi ne me bâtissez-vous pas une maison de cèdre?

[…] Je t'ai pris au pâturage, derrière les brebis, pour que tu fusses chef sur mon peuple, sur Israël; j'ai été avec toi partout où tu as marché, j'ai exterminé tous tes ennemis devant toi, et j'ai rendu ton nom grand comme le nom des grands qui sont sur la terre; j'ai donné une demeure à mon peuple, à Israël, et je l'ai planté pour qu'il y soit fixé et ne soit plus agité, pour que les méchants ne l'oppriment plus comme auparavant et comme à l'époque où j'avais établi des juges sur mon peuple d'Israël. Je t'ai accordé du repos en te délivrant de tous tes ennemis.

Et l'Éternel t'annonce qu'il te créera une maison. Quand tes jours seront accomplis et que tu seras couché avec tes pères, j'élèverai ta postérité après toi, celui qui sera sorti de tes entrailles, et j'affermirai son règne. Ce sera lui qui bâtira une maison à mon nom, et j'affermirai pour toujours le trône de son royaume. Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils […] Ta maison et ton règne seront pour toujours assurés, ton trône sera pour toujours affermi. »[10]

Dieu révèle à David la véritable grandeur, toute la portée de son désir, dont il n’avait pas conscience.[11] En rappelant à David son histoire avec Israël et avec lui, Dieu lui rappelle la primauté de Son action. C’est Dieu qui a donné une demeure à Israël en le conduisant dans la terre promise à Abraham. Dieu leur a donné la victoire sur leurs ennemis. Ce repos fait partie des promesses de Dieu pour son peuple et des conditions pour la construction d’un sanctuaire selon le livre du Deutéronome 12, 8-12.

Suit un petit jeu de mot sur le thème de la maison. « Et l'Éternel t'annonce qu'il te créera une maison. » David voulait construire une maison pour Dieu, semblable au palais qu’il s’était fait pour lui-même. La maison que Dieu veut créer pour David c’est sa postérité, sa lignée royale. Quand Dieu dit que ce sera la descendance de David qui construira une maison pour son nom, cela doit s’entendre sur deux niveaux : oui, Salomon va construire un temple pour Dieu, une maison pour son nom, mais c’est aussi la descendance davidique qui sera une demeure spirituelle pour le nom de Dieu, et un sanctuaire pour les nations païennes.

« Je rappellerai ton nom dans tous les âges: Aussi les peuples te loueront éternellement et à jamais. »[12]

« Oui, les justes célébreront ton nom, Les hommes droits habiteront devant ta face. »[13]

Ensuite Dieu déclare que la maison de David, sa lignée royale demeurera pour toujours. Et au milieu de tout cela cette phrase étonnante : « Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils » La formule habituelle de l’alliance est : « vous serez mon peuple et je serai votre Dieu. »[14] Implicitement nous pouvons voir ici l’annonce de la Nouvelle Alliance, une alliance dans la continuité de l’ancienne, mais avec cette nouvelle insistance sur la filiation divine. Si l’on va jusqu’au bout de ce que Dieu promet à David, on doit comprendre que le fils de David sera aussi fils de Dieu. Nous allons regarder cela en détail dans la troisième partie de ce travail.

David est bouleversé par la promesse de son Dieu. Il croit et fait confiance dans la fidélité du Seigneur.

« Maintenant, Seigneur Éternel, tu es Dieu, et tes paroles sont vérité, et tu as annoncé cette grâce à ton serviteur. Veuille donc bénir la maison de ton serviteur, afin qu'elle subsiste à toujours devant toi! Car c'est toi, Seigneur Éternel, qui a parlé, et par ta bénédiction la maison de ton serviteur sera bénie éternellement. »[15]

Encore une dernière parole sur la maison. David reçoit tout de son Dieu. Il comprend que son désir était bien trop petit à côté de ce que Dieu veut donner. Dans ses dernières paroles du chapitre 7 on voit comment le cœur de David s’est laissé agrandir par Dieu. Il ne parle même plus de son désir de construire une maison pour Dieu, mais il accueille simplement la promesse qui lui est faite.

« Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront tous les jours de ma vie,

Et j'habiterai dans la maison de l'Éternel jusqu'à la fin de mes jours. » [16]

III. La construction et l’inauguration du temple en 1 Rois 5 – 9

1. Les préparations à la construction du temple

Au premier livre des rois d’Israël, chapitre 5, Salomon commence les préparations pour la construction de la maison de Dieu.

« Tu sais que David, mon père, n'a pas pu bâtir une maison à l'Éternel, son Dieu, à cause des guerres dont ses ennemis l'ont enveloppé jusqu'à ce que l'Éternel les eût mis sous la plante de ses pieds. »[17]

C’est un peu étonnant ! N’avons-nous pas lus en 2 Samuel 7, 1 que Dieu a donné la paix à David ? Peut-être faut-il simplement comprendre que cette paix n’était pas encore parfaitement établie, qu’il fallait attendre un peu pour être sûr que cela dure. En tout cas maintenant avec Salomon cette paix lui donne l’assurance de pouvoir tranquillement construire la maison de Dieu.

« Maintenant l'Éternel, mon Dieu, m'a donné du repos de toutes parts; plus d'adversaires, plus de calamités ! Voici, j'ai l'intention de bâtir une maison au nom de l'Éternel, mon Dieu, comme l'Éternel l'a déclaré à David, mon père, en disant : ton fils que je mettrai à ta place sur ton trône, ce sera lui qui bâtira une maison à mon nom. »[18]

Salomon va donc demander à Hiram, roi de Tyr, de lui envoyer des bois de cèdre et des bois de cyprès. Il ordonna d'extraire de grandes et magnifiques pierres de taille pour les fondements de la maison. Les ouvriers de Salomon et ceux d’Hiram les taillèrent et ils préparèrent le bois et les pierres pour bâtir la maison.

2. La construction du temple

Le chapitre 6 commence de façon solennelle :

« Ce fut la quatre cent quatre-vingtième année après la sortie des enfants d'Israël du pays d'Égypte que Salomon bâtit la maison à l'Éternel, la quatrième année de son règne sur Israël, au mois de Ziv, qui est le second mois. » [19]

Le lien avec la sortie d’Egypte est important, puisque la situation actuelle est en quelque sorte l’aboutissement de cette sortie. Dieu avait demandé à Moïse de faire sortir les Israélites d’Egypte et de les conduire au désert pour l’adorer.[20] Le temps au désert était un temps de purification de toutes les idoles des Egyptiens. L’entrée en Canaan s’était faite de façon assez violente – il fallait exterminer toutes les nations qui y habitaient – pour ne pas se mélanger avec ces peuples idolâtres. Une fois que le Seigneur eût donné la paix à son peuple et vaincu tous ses ennemis, on pouvait finalement construire un sanctuaire au Seigneur pour l’adorer.

Suit le récit détaillé de la construction du temple. Ici nous allons seulement relever quelques éléments significatifs. On pourrait certainement trouver des significations symboliques à tous les chiffres des mesures qui sont indiqués dans ce récit, mais ce n’est pas notre souci. Au verset 6 on nous dit que la maison avait trois étages. Ne peut-on pas faire un lien avec l’arche de Noé ? « Tu construiras un étage inférieur, un second et un troisième. » [21] Dans le récit de la création on retrouve aussi ces trois niveaux : l’eau, la terre et le ciel. On peut en effet regarder le récit de la création comme le récit de la construction d’un temple, du temple cosmique. Le monde entier est la maison de Dieu.[22] Adam, créé à l’image de Dieu, est le prêtre, le médiateur entre la terre et le ciel. Il est en effet tiré du sol, mais Dieu lui a insufflé sa propre haleine de vie.

Dans le chapitre 6 au verset 11 Dieu confirme à Salomon la promesse qu’il avait donnée à David :

« L'Éternel adressa la parole à Salomon, et lui dit : Tu bâtis cette maison ! Si tu marches selon mes lois, si tu pratiques mes ordonnances, si tu observes et suis tous mes commandements, j'accomplirai à ton égard la promesse que j'ai faite à David, ton père, j'habiterai au milieu des enfants d'Israël, et je n'abandonnerai point mon peuple d'Israël. »[23]

En lien avec le temple, nous trouvons ici une formule d’alliance. Dieu dit à Salomon ce qu’il lui revient de faire et ce qu’il fera de sa part. Comprendre cette alliance est d’une importance primordiale pour toute l’Histoire Sainte qui suit. Parce qu’Israël se détournera des commandements divins, Dieu ira jusqu’à quitter le sanctuaire de Jérusalem et il fera déporter Israël en exil ![24] « Ils ont mis le feu à ton sanctuaire; Ils ont abattu, profané la demeure de ton nom. »[25]

Après cette formule d’alliance, on parle encore en particulier du saint des saints :

« Il revêtit de planches de cèdre les vingt coudées du fond de la maison, depuis le sol jusqu'au haut des murs, et il réserva cet espace pour en faire le sanctuaire, le lieu très saint. »[26]

Rappelons les dimension de la maison : elle mesurait 60 coudées en longueur et 20 en largeur.

« Le sanctuaire avait vingt coudées de longueur, vingt coudées de largeur, et vingt coudées de hauteur. Salomon le couvrit d'or pur. Il fit devant le sanctuaire un autel de bois de cèdre et le couvrit d'or. » [27]

« Salomon établit le sanctuaire intérieurement au milieu de la maison, pour y placer l'arche de l'alliance de l'Éternel. »[28]

A l’intérieur du temple, il y avait donc encore comme une maison, et dans cette maison Salomon allait placer l’Arche de l’Alliance. A l’intérieur, tout était couvert d’or pur. Salomon y plaça deux Chérubins qui mesuraient 10 coudées de haut. Les ailes de chaque chérubin mesuraient également 10 coudées, l’extrémité d’une aile touchant le mur et l’autre l’aile du second chérubin.

Au chapitre 7 nous lisons quelques détails importants de ce qui se trouvait dans la maison de Dieu :

« Ainsi Hiram acheva tout l'ouvrage que le roi Salomon lui fit faire pour la maison de l'Éternel ; deux colonnes, avec les deux chapiteaux et leurs bourrelets sur le sommet des colonnes ; les deux treillis, pour couvrir les deux bourrelets des chapiteaux sur le sommet des colonnes ; les quatre cents grenades pour les deux treillis, deux rangées de grenades par treillis, pour couvrir les deux bourrelets des chapiteaux sur le sommet des colonnes ; les dix bases, et les dix bassins sur les bases ; la mer, et les douze bœufs sous la mer ; les cendriers, les pelles et les coupes. Tous ces ustensiles que le roi Salomon fit faire à Hiram pour la maison de l'Éternel étaient d'airain poli. »[29]

Il est évident que chacun de ces objets ait un sens symbolique. La plupart d’entre eux sont plus de l’ordre décoratif que pratique, mais toujours porteurs de sens. Les deux colonnes énormes à l’entrée élèvent le cœur de celui qui passe au milieu d’elles. La colonne, sans considération de son aspect esthétique, est un élément très stable qui donne un sentiment de stabilité chez celui qui s’approche d’elle.

Voici, je t'établis en ce jour sur tout le pays comme une ville forte, une colonne de fer et un mur d'airain, contre les rois de Juda, contre ses chefs, contre ses sacrificateurs, et contre le peuple du pays. »[30]

« Mais afin que tu saches, si je tarde, comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l'Église du Dieu vivant, la colonne et l'appui de la vérité. »[31]

« Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n'en sortira plus; » [32]

Les quatre cents grenades sont symboles de fécondité et de surcroit. « Il y a d'abondantes joies devant ta face, des délices éternelles à ta droite »[33]

La mer nous renvoie à beaucoup de différents moments dans l’histoire d’Israël, mais avant tout à la création du monde où l’Esprit de Dieu planait sur les eaux. Le deuxième moment absolument fondamental est la traversée de la Mer Rouge à la sortie d’Egypte. Nous avons déjà mentionné que Dieu a fait sortir Israël de la maison de l’esclavage pour le ramener à l’adoration. Peut-être que les douze bœufs symbolisent cela : le bœuf est l’esclave de l’homme ; il est aussi l’animal pour le sacrifice. Le chiffre 12 renvoie évidemment aux douze tribus d’Israël, et le fait qu’ils soient tous tournés vers l’extérieur peut signifier la sortie de la mer. Mais le symbolisme est certainement plus riche que cela.

« Salomon fit encore tous les autres ustensiles pour la maison de l'Éternel: l'autel d'or; la table d'or, sur laquelle on mettait les pains de proposition; les chandeliers d'or pur, cinq à droite et cinq à gauche, devant le sanctuaire, avec les fleurs, les lampes et les mouchettes d'or; les bassins, les couteaux, les coupes, les tasses et les brasiers d'or pur; et les gonds d'or pour la porte de l'intérieur de la maison à l'entrée du lieu très saint, et pour la porte de la maison à l'entrée du temple. Ainsi fut achevé tout l'ouvrage que le roi Salomon fit pour la maison de l'Éternel. Puis il apporta l'argent, l'or et les ustensiles, que David, son père, avait consacrés, et il les mit dans les trésors de la maison de l'Éternel. »[34]

« Et la onzième année, au mois de Bul, qui est le huitième mois, la maison fut achevée dans toutes ses parties et telle qu'elle devait être. Salomon la construisit dans l'espace de sept ans. »[35]

[...]


[1] 1 R 8, 27 ; dans tout ce devoir nous utilisons la traduction Louis Segond (1910)

[2] ibid

[3] Ap 21, 23

[4] Dt 12, 8-12

[5] 2 Sam 7, 1-2

[6] Ex 24, 12

[7] « Le propitiatoire est le couvercle de l'Arche d'Alliance. Le mot est une substantivation […] de l'adjectif latin, et français, qui qualifie toute action, dite propitiation, comme un sacrifice, visant à rendre propice, c'est-à-dire à s'attirer la faveur, le pardon, la grâce divine […] En hébreu, le propitiatoire est KPRT, Kapperèt, couvercle, dont la racine KPR, qui exprime l'idée de couvrir physiquement mais aussi d'expier, se retrouve dans Kippour. » http://fr.wikipedia.org/wiki/Propitiatoire

[8] Ex 25, 8-22

[9] Ex 26, 31-35

[10] 2 Sam 7, 5-16

[11] C’est peut-être comparable au désir qu’exprime Marie à Cana et à la réponse de Jésus

[12] Ps 44, 18

[13] Ps 139, 14

[14] Lv 26, 12 ; Jr 7, 23 ; 24, 7 ; 31, 33 ; 32, 38 ; Ez 11, 20 ; 14, 11 ; 34, 30 ; 37, 23. 27 ; Zac 8, 8

[15] 2 Sam 7, 28-29

[16] Ps 22, 6

[17] 1 R 5, 3

[18] 1 R 5, 4-5

[19] 1 R 6, 1

[20] cf Ex 3, 18

[21] Gn 6, 16

[22] La première lettre du récit de la création est un ב (Beth) dont le symbole est la maison ; cf p 18

[23] 1 R 6, 11-13

[24] cf Ez 10, 18-19

[25] Ps 74, 7

[26] 1 R 6, 16

[27] 1 R 6, 20

[28] 1 R 6, 19

[29] 1 R 7, 40-45

[30] Jr 1, 18

[31] 1 Tm 3, 15

[32] Ap 3, 12

[33] Ps 15, 10

[34] 1 R 7, 48-51

[35] 1 R 6, 38

Fin de l'extrait de 31 pages

Résumé des informations

Titre
Le Temple de Salomon au Coeur de l'Alliance. 2 Samuel 7; 1 Rois 7-8; Jean 2
Sous-titre
"Dieu habiterait-il véritablement sur la terre? Voici, les cieux et les cieux des cieux ne peuvent te contenir!"
Université
Hochschule Heiligenkreuz  (Biblische Theologie)
Cours
Seminar
Note
1,0
Auteur
Année
2015
Pages
31
N° de catalogue
V344834
ISBN (ebook)
9783668350113
ISBN (Livre)
9783668350120
Taille d'un fichier
1481 KB
Langue
Français
mots-clé
Temple, Alliance, Théologie biblique, David, Salomon, Demeure de Dieu, temple messianique, Jonas, Kislich
Citation du texte
Jonas Kislich (Auteur), 2015, Le Temple de Salomon au Coeur de l'Alliance. 2 Samuel 7; 1 Rois 7-8; Jean 2, Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/344834

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: Le Temple de Salomon au Coeur de l'Alliance. 2 Samuel 7; 1 Rois 7-8; Jean 2


Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur