L’immigration menace-t-elle l’identité nationale?


Dossier / Travail, 2014
15 Pages, Note: 2,3

Extrait

Table de matières

1. Introduction

2. L’identité nationale

3. Qu’est-ce qu’un Français?

4. L’immigration
4.1 Définitions
4.2 Causes de l’immigration
4.3 Les origines du phénomène migratoire

5. Histoire de l’immigration en France
5.1 L’immigration avant 1914
5.2 L’immigration après la première guerre mondiale
5.3 L’immigration après la deuxième guerre mondiale

6. L’immigration et la menace

7. Conclusion

Bibliographie

1. Introduction

Aujourd’hui nous vivons dans un monde où la coexistence multiculturelle n’est pas un cas spécial. Le multiculturalisme résulte de l’immigration et cette dernière est présente partout dans le monde. Les pays de départ sont en grande partie des pays ayant une mauvaise économie, industrie ou politique, tandis que les pays d’accueil ont en général un système économique plus développé. Il est possible d’en déduire que les pays d’immigration sont plus multiculturels que ceux d’émigration et qu’ils ne cessent pas d’attirer l’attention d’immigrés. L’Europe est sans doute le continent qui attire beaucoup de personnes à immigrer et la France est un des pays d'immigration favoris. Et bien qu’on aurait pu penser que les Français de nos jours n’ont rien contre l’immigration dans leur pays, la question de l’identité nationale commence à faire beaucoup de bruit. Quelles sont les conséquences de l’immigration? Est- ce qu’elle a seulement des avantages où pourrait-elle amener aussi des inconvénients? Cette immigration menace-t-elle l’identité nationale? L’objectif de ce mémoire est de trouver des réponses à ces questions.

Avant de trouver des réponses aux questions ci-dessus nous expliquerons tout d’abord les expressions «identité nationale» et «Français». Après, nous parlerons de l’immigration en générale et nous préciserons les raisons de l’immigration. Puis nous raconterons l’histoire de l’immigration en France en expliquant quand, comment et pourquoi elle a commencé. Pour conclure nous tenterons de montrer si l’identité nationale française est vraiment menacée par l’immigration ou pas.

2. L’identité nationale

Pour commencer, nous définirons l’expression «identité nationale». Il est certain que le terme identité vient du mot latin identitas ce qui signifie similitude ou ressemblance. Nous pouvons déduire du dictionnaire Larousse que l’identité est le caractère permanent et essentiel d’une personne ou d’un groupe qui est caractéristique de son individualité ou plutôt sa singularité1. Cette individualité d’un individu ou d’un groupe d’individus permet de le/les distinguer des autres. En ce qui concerne l’expression «identité nationale», nous pouvons constater qu’elle n’existait pas avant la seconde moitié du XXème siècle. Selon Anne- Marie Thiesse, une historienne et directrice de recherche au CNRS, l’identité nationale est apparue dans les années 19802. L’identité nationale peut être comprise comme la volonté ou le sentiment d’une personne à être membre d’une nation. Thiesse explique aussi que la nécessité du mot identité vient du fait qu’un groupe qui se sent intimidé essaie de se différencier radicalement des autres. C’est aussi la raison pour laquelle l’expression «identité nationale» a commencé d’être utiliser dans les années 80, car c’était exactement cette époque-là, où „ le Front national s’est install é dans le paysage politique, et ou l ’ immigration est devenue un sujet porteur en p é riode é lectorale “ (Wieder 2009).

3. Qu’est-ce qu’un Français?

Après avoir parlé de l’identité nationale, nous nous dédierons maintenant à la question ce qu’un Français. D’après Patrick Weil, un historien français, il n’existait pas de définition précise du Français avant la Révolution française de 17893. Toutefois, dans le XVIème siècle, une personne était seulement reconnue français sous les conditions suivantes:

premièrement à condition qu’elle soit née dans le royaume de France, deuxièmement si ses parents sont aussi français et troisièmement pourvu qu’elle réside dans le royaume de France4.

Mais cette définition a changé au cours des siècles suivants. D’après l’article 2 du titre 2 de la Constitution française du 3 septembre 1891, la définition du Français était rédigée comme suit:

Sont citoyens fran ç ais:

- ceux qui sont n é s en France d’un p è re fran ç ais;

- ceux qui, n é s en France d’un p è re é tranger , ont fix é leur r é sidence dans le royaume;

- ceux qui, n é s en pays é tranger d’un p è re fran ç ais, sont venus s ’é tablir en France et ont pr ê t é le serment civique;

- enfin ceux qui, n é s en pays é tranger, et descendant, à quelque degr é que ce soit d’un Fran ç ais ou d’une Fran ç aise expatri é s pour cause de religion, viennent demeurer en France et pr ê tent le serment civique 5

Il en ressort clairement que même un étranger qui est né en France était considéré comme un français à cette époque-là. Il devenait français soit par naturalisation, soit automatiquement. Ce dernier était le cas le plus fréquent. Le jus soli, ou mieux, le droit du sol „ qui d é termine la nationalit é d’apr è s le lieux de naissance de l ’ individu “ 6 était le critère le plus important en France jusqu’au fin du XVIIIe siècle. Il était introduit en 1515 par le parlement de Paris7. Néanmoins, il était remplacé par le jus singuinis qui „ reconna î t la filiation comme crit è re de nationalit é“ 8 pendant la Revolution française. C’est à dire que les enfants qui étaient nés en France de parents non-français n’étaient plus français. Le j us singuinis était adapté par le Code civile en 1803. Depuis la fin du XIXème siècle, ou plus précis depuis 1889, c’est le double droit du sol qui domine en France. Le double droit du sol prévoit que le „ petit-enfant d’un é tranger, s’il est n é en France d’un parent lui-m ê me n é en France - c’est ce qu ’ on appelle le double jus soli -, est fran ç ais irr é vocablement “ (Weil 2005:83).

4. L’immigration

4.1 Définitions

Pour une meilleure compréhension du texte qui suive, il serait bénéfique d’expliquer certains mots à l’avance.

Le mot le plus important est «l’immigration». Selon le dictionnaire Larousse, l’immigration est le processus „ d’installation dans un pays d’un individu ou d’un groupe d’individus originaires d’un autre pays “ 9. Cette définition était adaptée par le Haut Conseil à l’intégration en 1991. Nous pouvons en conclure qu’un immigré est une personne née étrangère et à l’étranger, mais qui a quitté son pays pour résider dans un autre. D’après l’Insee, une personne qui est née française à l’étranger mais qui habite sur le territoire français n’appartient pas à ce groupe, car elle n’est pas née de parents étrangers. En conséquence, elle ne peut pas être considérée comme une immigrée10. La différence entre un «immigré» et un «immigrant» réside dans le fait qu’un immigré est une personne qui a immigré il y a longtemps. Un immigrant par contre est une personne qui est en train d’immigrer ou qui a immigré très récemment. La différence entre ces deux mots est seulement une question de temps.

La dernière expression à définir, est «étranger». Un étranger est une personne qui est née à l’étrangère ou en France et qui habite en France mais qui n’a pas acquiert la nationalité française. Un immigré par contre est une personne qui est née étranger à l’étrangère et qui a gardé la nationalité de son origine ou qui est devenue française par acquisition de la nationalité française. Toute personne dont les parents sont immigrés, sont généralement nommées immigrés de la deuxième génération.

[...]


1 «identité», www.larousse.fr [en ligne] URL: http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/ identité/41420 (page consultée le 25 juillet 2014).

2 Wieder, Thomas (6.11.2009): „ Aux racines de l ’ identit é nationale “ , dans Le Monde [en ligne], URL: http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/11/06/aux-racines-de-l-identite- nationale_1263699_823448.html (page consultée le 25 juillet 2014).

3 cf. Weil, Patrick 2002, p. 23.

4 cf. Weil, Patrick 2002, p. 25.

5 Constitution de 1791 [en ligne] URL: http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil- constitutionnel/francais/la-constitution/les-constitutions-de-la-france/constitution- de-1791.5082.html (page consultée le 25 juillet 2014).

6 «droit du sol», Larousse [en ligne], URL: http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/ droit_du_sol/186132 (page consultée le 25 juillet 2014).

7 cf. Weil, Patrick 2002, p. 23.

8 «droit du sol», Larousse [en ligne], URL: http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/ droit_du_sol/186132 (page consultée le 25 juillet 2014).

9 «immigration», Larousse [en ligne], URL: http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/ immigration/41704 (page consultée le 29 juillet 2014).

10 «immigré», Insee [en ligne], URL: http://www.insee.fr/fr/methodes/default.asp? page=definitions/immigre.htm (page consultée le 29 juillet 2014).

[...]

Fin de l'extrait de 15 pages

Résumé des informations

Titre
L’immigration menace-t-elle l’identité nationale?
Université
Johannes Gutenberg University Mainz
Note
2,3
Auteur
Année
2014
Pages
15
N° de catalogue
V426474
ISBN (ebook)
9783668708563
ISBN (Livre)
9783668708570
Taille d'un fichier
576 KB
Langue
Français
mots-clé
l’immigration
Citation du texte
M.o.A. Fatma Betül Akcora (Auteur), 2014, L’immigration menace-t-elle l’identité nationale?, Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/426474

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: L’immigration menace-t-elle l’identité nationale?


Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur