La ruée des compagnies petroliére vers le Bassin sedimentaire Sénégalais


Essai, 2018
5 Pages

Extrait

Contribution :

La ruée des compagnies pétrolières et gazières vers le bassin Sédimentaire Sénégalais : quels risques environnementaux et socioéconomiques sur la biodiversité marine ?

Les récentes découvertes importantes de pétrole et de gaz au Sénégal par les juniors pétroliers dans l’offshore Sénégalais ont fait la promotion du bassin sédimentaire côtier sénégalais en y attirant de plus en plus les compagnies pétrolières internationales en particulier les majors qui cherchent à tout prix à s’octroyer des blocs offshores. Ces activités de recherches pétrolières et gazières dans les côtes sénégalaises ne seront pas sans conséquence sur certaines activités économiques à l’occurrence la pêche artisanale si elles ne sont pas bien encadrées.

Nous savons tous que l’exploitation des hydrocarbures peut générer des opportunités économiques inestimables à l’Etat et aux communautés en promouvant un développement durable, mais aussi des externalités négatives. Cependant, notre modeste contribution essaie de traiter les risques environnementaux et socioéconomiques liés spécifiquement aux activités de prospection sismiques, de forage exploratoire et d’exploitation éventuelle des blocs pétroliers offshores sur les ressources halieutiques et sur la pêche artisanale.

Il faut comprendre que c'est dans le sous-sol, plus précisément dans les bassins sédimentaires que les hydrocarbures sont générés, au niveau des roches mères, à partir de la matière organique, au cours d'un processus long de dizaines à des centaines de millions d'années, dans des conditions de pression et de température élevées. Elles migrent ensuite à travers les couches sédimentaires perméables, avant de s'accumuler dans des "pièges" constitués dans les roches réservoirs pour devenir des réserves ou gisements exploitables. Ces réserves sont les cibles des méthodes d'investigations géophysiques telles que la sismique. Et au cas où elles satisfont à un certain nombre de critères, elles font l'objet de forages.

En Afrique, les premières découvertes de pétrole et de gaz, remontent à la période coloniale, avec les sociétés occidentales appelées "les Majors" comme Exxon, Mobil, BP, Shell, Chevron, Texaco, Elf, Total. C'est le cas de l'Algérie, l'Egypte, la Lybie, le Nigéria, le Cameroun, le Congo, le Gabon, l'Angola etc. Ces pays sont connus pour être de riches provinces pétrolières.

Dans les autres pays, il faudra attendre quelques dizaines d'années après leur accession à la souveraineté internationale, pour assister aux premières découvertes de pétrole et de gaz, à la faveur du premier choc pétrolier de 1973.

Au Sénégal, les premières découvertes de pétrole offshore ont vu le jour vers les années 80 alors que personne n’imaginait qu’une goutte de pétrole pouvait jaillir de notre bassin sédimentaire. Plus de 160 puits ont été forés de 1981 à 2014, date de la première découverte. Les compagnies pétrolières privées ont ainsi flambé plus de 1 milliard de dollars soit environ plus de 500 milliards de francs Cfa pour l’exploration. Malheureusement pour elles, les recherches ne se sont pas avérées fructueuses avec une découverte de pétrole lourd du Dôme Flore (10°API) non commerciale, au large de la Casamance.

Ce n’est qu’en 2014, qu’il y a eu les vrais fruits de recherches dans le bassin sédimentaire offshore Sénégalais, avec la découverte de pétrole sur Sangomar offshore Profond (entre 475 et 641 millions de barils) ; en 2015 la découverte de gaz naturel (17 à 20 TCF ou 450 à 500 milliards m3) sur Saint-Louis offshore Profond ; en 2016 la découverte de gaz naturel (5 TCF ou 145 milliards m3) sur Cayar offshore profond.

Actuellement, il y a 12 blocs situés en offshore parmi les 19 que dispose le Sénégal et les activités de recherche, d’exploration ou d’exploitation future dans ces blocs pourraient entrainer des conflits d’intérêts avec d’autres usagers de la mer notamment les pêcheurs artisanaux vivant au long des côtes sénégalaises.

En effet, une des activités majeures de la côte sénégalaise est la pêche. Cette activité est organisée en deux secteurs : la pêche artisanale qui est conduite à partir de pirogues, est la composante la plus dynamique du secteur et la plus importante en termes de retombées socioéconomiques .Elle constitue une importante source de revenus, tout en contribuant à l’alimentation de la population nationale. Elle induit également le développement de nombreuses activités connexes dont le mareyage, la transformation et le transport qui sont parmi les plus importantes.

Quant à la pêche industrielle, elle se déroule sur des navires de plus grande envergure comme les chalutiers domestiques et étrangers (ANSD 2018). Le secteur de la pêche compte au niveau primaire (capture de la ressource) environ 52000 pêcheurs artisanaux et 5000 pêcheurs dans le sous-secteur industriel. Avec le niveau secondaire (transformation, vente), le secteur de la pêche emploie plus de 650000 personnes, ce qui représente environ 1/5 de la population active du Sénégal (FAO, 2008).En plus d’être importante pour l’économie, la pêche est aussi importante pour la santé des communautés. La pêche fournit plus de 75% de l’apport en protéine animale des populations locales et, avec 36kg par habitant par année, le Sénégal est le deuxième plus grand consommateur per capita en Afrique (York et Gossard, 2004).

La flotte sénégalaise de pirogue est de loin la plus importante de la sous-région ouest africaine. Le dernier recensement réalisé en 2005 indique 13.903 unités artisanales de pêche dont 90% étaient motorisées .Il est estimé qu’il existe environ 20000 pirogues (CSRP, 2015). La zone exclusive que la législation sénégalaise octroie à la pêche artisanale se situe entre 0 et 7 miles nautiques (12,96 km) du rivage tout au long de la cote (CSRP ,2015).

La pêche dans cette zone exclusive est interdite aux navires de pêche industrielle. Cependant, les pêcheurs artisanaux ne sont pas contraints par cette limitation et il leur est permis d’aller au-delà de cette zone.

Fort de ce constat, il est important d’étudier comment les activités de recherches et d’exploitation des hydrocarbures pourront interférer avec celle de la pêche artisanale au large des côtes Sénégalaise dans ce contexte de convoitise du bassin sédimentaire offshore par les compagnies pétrolières internationales attirées d’une part par les conditions fiscales très abordables et d’autre part par le potentiel du bassin.

Ainsi, les problèmes environnementaux liés à l’exploitation pétrolière et gazière sont énormes. Une fois débutée ces dernières, les dégâts sur les écosystèmes marins sont parfois irréversibles si des mesures idoines ne sont pas prises, raison pour laquelle l’exploitation des hydrocarbures en offshore deviennent parfois très compliquée avec les activités de pêche. Ceci dit que le Sénégal devra d’ailleurs impérativement veiller aux impacts socio-environnementaux de l’exploitation d’hydrocarbures pour ne pas compromettre cette dernière activité, premier poste d’exportation du pays, et qui a rapporté en devises 204,43 milliards de FCFA (312 milliards d’euros) en 2016.

Actuellement, dans les côtes sénégalaises, au rythme où vont les prospections pétrolières, on peut souligner à tort ou à raison que les zones de pêche réservées à la pêche artisanale risquent à termes de se réduire considérablement. En outre il y a des risques de pollutions routinières ou accidentelles liés au futur développement des récentes découvertes de pétrole et de gaz dans l’environnement marin, ce qui affecterait la qualité des ressources halieutiques.

Comme annoncé dans les premiers paragraphes, les activités pétrolières offshores comprennent plusieurs phrases et chacune d’elles est susceptible de générer des perturbations au niveau des organismes marins. Nous en avons répertorié quelques-unes et qui peuvent décliner à grands traits comme suit :

Les risques liés aux campagnes sismiques

La campagne sismique constitue la première phase du forage exploratoire, elle se base sur la génération d’ondes sismiques et l’enregistrement de leur action sur le sol et le sous-sol marins. Le nombre de pulsations générées par les activités sismiques ne sont jamais inférieures à 5-8 millions sur une superficie de 100 km2 (MPI, 2004). Selon diverses études, les activités d’explorations sismiques pourraient affecter le sens d’orientation des cétacés. Ce tableau ci-dessous résume l’impact habituel des activités sismiques sur la faune marine.

Effet des activités sismiques sur la faune marine

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

(Source Organisation Mer Bleue ,2005

Les côtes sénégalaises sont très riches en termes de biodiversité marine, elles font parties des écosystèmes marins les plus importants dans l’écorégion ouest africaine. Ainsi, à travers ce tableau, on peut appréhender les risques majeurs que les activités sismiques pourraient avoir sur les espèces marines. Les mammifères marins, se déplaçant lentement, pourront être impactés par les ondes sismiques. Egalement les espèces de poissons les plus ciblées par la pêche artisanale à savoir la sardinelle, dorade, mulet jaunes entre autres à cause des ondes sismiques pourront fuir vers d’autres zones. Cependant, on peut ainsi mesurer l’ampleur du manque à gagner et des préjudices que subiraient les communautés pêcheurs dans les côtes sénégalaises dont la vie sociale et économique est largement tributaire de ces espèces.

[...]

Fin de l'extrait de 5 pages

Résumé des informations

Titre
La ruée des compagnies petroliére vers le Bassin sedimentaire Sénégalais
Auteur
Année
2018
Pages
5
N° de catalogue
V426876
ISBN (ebook)
9783668795150
Langue
Français
mots-clé
bassin, sénégalais
Citation du texte
Adama Fall (Auteur), 2018, La ruée des compagnies petroliére vers le Bassin sedimentaire Sénégalais, Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/426876

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: La ruée des compagnies petroliére vers le Bassin sedimentaire Sénégalais


Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur