Réécriture de la peinture orientaliste dans la trilogie "Sherazade" de Leila Sebbar


Thèse de Doctorat, 2015
292 Pages

Résumé ou Introduction

La préoccupation dans ce travail, est de découvrir le combat de Shérazade héroïne de la trilogie, qui se porte volontaire comme celle des "Mille et Une Nuits" pour libérer cette fois-ci ses sœurs de la tyrannie non de l’homme oriental, mais celle du regard orientaliste de l’homme occidental. L'auteur tente de discerner les procédés par lesquels elle va déconstruire l’iconologie orientaliste sclérosante qui a longtemps emprisonné la femme orientale. Elle tente aussi de démontrer, que pour déconstruire l’iconologie orientaliste sur la femme orientale, Leila Sebbar joue avec les représentations orientalistes qu’elle conteste pourtant en même temps. Quant à la photographie, tout au long de la trilogie, Shérazade est mitraillée par l’objectif. Or il se trouve qu’on l’a trouvé tellement exotique comme les Mauresques des cartes postales de guerre. Ces mêmes photos, paradoxalement grâce à qui Yacine va enfin découvrir l’histoire de son pays : l’Algérie.

L’écriture de L’écrivaine franco-algérienne Leila Sebbar porte un intérêt particulier à l’art de la peinture orientaliste et à la photographie coloniale. Son œuvre confronte les chefs d’œuvres orientalistes du passé et les photographies de guerre, avec deux personnages emblématiques : deux adolescents d’origine maghrébine qui vivent dans une banlieue parisienne. Ces deux protagonistes vont à travers l’art, découvrir leur histoire qu’ils ignorent, tout en prenant leurs distances par rapport au discours orientaliste qu’ils tenteront de démythifier. L’objectif principal du travail de recherche est d’étudier les stratégies scripturales et discursives que Leila Sebbar déploie pour d’un côté, déconstruire la vision portée sur la femme orientale par des orientalistes occidentaux en mal de l’Orient. Et d’un autre côté, reconstituer à partir de cette déconstruction "l’image authentique" de cette femme galvaudée par le regard masculin.

Résumé des informations

Titre
Réécriture de la peinture orientaliste dans la trilogie "Sherazade" de Leila Sebbar
Université
University of Oran  (Des langues étrangères)
Cours
Littérature
Auteur
Année
2015
Pages
292
N° de catalogue
V505874
ISBN (ebook)
9783346053404
Langue
Français
mots-clé
Odalisque, peinture orientaliste, photographie coloniale, Discours, voyeurisme, subversion, déconstruction
Citation du texte
Faiza Tali (Auteur), 2015, Réécriture de la peinture orientaliste dans la trilogie "Sherazade" de Leila Sebbar, Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/505874

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: Réécriture de la peinture orientaliste dans la trilogie "Sherazade" de Leila Sebbar


Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur