Comparaison des deux journaux "France Soir" et "Bild-Zeitung"


Dossier / Travail, 2003
14 Pages, Note: 2,3

Extrait

Table de matières

1 Introduction page

2 «France Soir» page
2.1 L’histoire de «France Soir» page
2.2 Description du Journal page
2.3 Analyse page
2.3.1 Mots relais page
2.3.2 La Syntaxe page
2.3.3 Le Lexique page

3 «Bild» page
3.1 L’histoire de «Bild» page
3.2 Description du Journal page
3.3 Analyse page
3.3.1 Mots relais page
3.3.2 La Syntaxe page
3.3.3 Le Lexique page

4 Comparaison des deux Journaux page

5 Bibliographie page

1 Introduction

Pour pouvoir mieux comprendre le système de la presse héxagonale, il est important de montrer les différences entre la France et l’Allemagne. Dans cette dissertation, nous voulons donc essayer de faire une comparaison de deux journaux: nous allons choisir «France Soir» comme exemple d’un journal populaire en France pendant que «Bild» est son pendant en Allemagne. Je vais maintenant traiter de l’histoire de ces deux journaux, après je décrirai leurs présentations et puis, je ferai une analyse de leurs langages. A la fin de mes observations, je les comparerai en résumant les résultats des analyses.

2 «France Soir»

«France Soir» et «Le Parisien» sont les deux seuls journaux français qui ont un caractère que l’on peut qualifier populaire. Le journal apparaît tous les soirs. Il est plutôt ancré à droite. Le contenu se compose de faits divers, de sport (surtout de sport hippique) et de sujets concernant la société et la culture française, mais qui essayent aussi de donner des conseils pratiques à ses lecteurs: souvent, on y trouve de grands titres «Comment se débrouiller...». En plus, «France Soir» traite aussi de la vie politique et économique (cf. Grosse. In: Grosse/Seibold(1995): 240ff).

2.1 L’histoire de «France Soir»

Le journal a été fondé en 1944 comme organe de la résistance. A l’époque, il était édité clandestinement sous le titre «Défense de la France». Il est le successeur du «Paris-Soir» d’avant-guerre qui s’était déjà concentré sur les faits divers et qui mettait l’accent sur les images. En 1976, le groupe Hachette, qui avait été le propriétaire majoritaire du journal depuis 1951, vendait le journal au groupe Hersant. «France Soir» était le quotidien le plus lu dans les années 50 et 60 (diffusion moyenne de 1.115.783 exemplaires en 1960), mais a partir du développement des médias électroniques, sa diffusion diminua. En 2001, «France Soir» avait une diffusion moyenne de 135.000 exemplaires et une audience de 598.000. Ce quotidien du soir attire un lectorat comprenant surtout des ouvriers (cf. Grosse. In: Grosse/Seibold(1995): 240ff).

2.2 Description du Journal

«France Soir», par rapport aux autres journaux français comprend beaucoup de photos colorées ou de reportages illustrés. Majoritairement, on y trouve des articles appartenant au genre de «soft news», c’est-à-dire des sujets concernant la société, le sport, les jeux, la culture ou des événements à caractère scandaleux ou sensationnel comme par exemple des catastrophes, des accidents, des crimes ou la vie des stars. Même s’il s’agit d’un article portant sur la politique ou sur l’économie, il y a souvent un ton de sensation. Le journal a un format tabloïd (29 x 39 cm) ce qui, en France, est très fréquent du fait que les français ont l’habitude d’acheter leurs journaux au kiosque et de les lire, par exemple, dans le train pour aller au travail. Le format tabloïd permet alors une lecture plus pratique et plus agréable. Ce qui est frappant pendant la lecture du quotidien est la multitude de couleurs, surtout sur la première page. On y emploie plusieurs fois des fonds colorés ou noirs ce qui attire l’attention du lecteur potentiel. Car les couleurs lui indiquent l’importance ou bien le caractère spectaculaire des informations présentées. Ce qui attire aussi l’attention est la proportion des images et des titres par rapport aux textes écrits: il y a beaucoup de titres qui sont plus grands que le texte suivant. Quant à la composition des sujets dans «France Soir», la majorité des articles peut être résumée sous le terme générique des «faits divers», mais on y trouve aussi des «consos», c’est-à-dire des avertissements, souvent en combinaison avec des conseils pour les lecteurs. Le sport, surtout hippique, joue un rôle très important dans «France Soir». En effet, on y trouve un supplément avec les résultats actuels des courses de chevaux. En plus, il y a l’«agenda» qui comporte des informations et des conseils sur certains événements culturels ou sociaux. Ce qui joue un rôle évidemment inférieur dans «France Soir», c’est la politique, l’économie ou la science; même si l’on y traite de ces sujets, la présentation a souvent un air sensationnel, surtout en ce qui concerne le choix des images (cf. Weber/Woltersdorff (Hrsg. 2001): 33ff; France Soir N° 18193 du 27 janvier 2003).

2.3 Analyse

Nous allons ensuite faire une analyse du style et du choix lexical de «France Soir» en nous concentrant sur une observation et sur une interprétation du langage, c’est-à-dire de la syntaxe et du lexique spécifique au journal.

2.3.1 Mots relais

Commençons par les mots relais. Les mots relais sont des particules énonciatifs: des mots qui appartiennent plutôtà la langue parlée et qui sont souvent employés pour «remplir» les phrases pendant une conversation, par exemple: «quoi», «eh bien», «et oui», «oh», etc. Mais ces mots peuvent aussi apparaître dans la langue du code écrit comme nous pouvons le constater souvent dans la presse populaire ou dans la presse à scandale. L’analyse de «France Soir» a montré que ce journal n’a pas l’habitude d’employer des mots relais: on n’y retrouve aucun. Cela démontre que le journal a un niveau plutôt élevé qui appartient à la langue écrite (cf. Muller (1985): 225ff ; France Soir N° 18193 du 27 janvier 2003).

2.3.2 La Syntaxe

Dans l’analyse de la syntaxe, on aperçoit de nombreuses phrases nominales qui apparaissent surtout dans les titres des articles ou dans les sous-titres des images. Mis à part ce fait, la syntaxe n’a pas de caractéristiques de la langue parlée ou familière, comme par exemple des phrases extrêmement courtes. Ce sont donc des phrases plus complexes qui ont souvent une ou plusieurs phrases subordonnées ce qui élucide un niveau syntactique assez élevé. Ce qui est très fréquent dans «France Soir», c’est le discours indirect: on n’y trouve pas autant de citations que dans les autres journaux français, comme par exemple «Le Monde» ou «Le Figaro». Les auteurs des articles dans «France Soir» ont aussi l’habitude d’employer beaucoup de questions rhétoriques ce qui est un trait typique pour les soft news, parce que ces moyens de style ont un caractère plutôt populaire et essaient de provoquer des sentiments chez les lecteurs au lieu de les seulement informer. Ce phénomène est appelé «infotainment», c’est-à-dire une mixture d’information et divertissement. Les informations sont donc présentées d’une façon assez légère (cf. Lüger (1977): 248f).

2.3.3 Le Lexique

L’analyse du lexique de «France Soir» rapporte que les journalistes y emploient très peu de termes techniques. Il en résulte que les auteurs des textes veulent prendre soin de que leurs lecteurs comprennent tout ce qu’ils écrivent. Le lexique de «France Soir» peut donc être appelé neutre et facile, mais pas vraiment familier, parce qu’on trouve peu d’expressions du français courant et si on en trouve, ils sont souvent mis entre guillemets. Le fait que le lexique de ce journal soit tellement léger dénote le public auquel il s’adresse. Alors, on peut caractériser le lexique de «France Soir» comme effacé et discret, mais facile à comprendre et toujours accompagné par un ton d’émotion (cf. Lüger(1977): 256).

[...]

Fin de l'extrait de 14 pages

Résumé des informations

Titre
Comparaison des deux journaux "France Soir" et "Bild-Zeitung"
Université
University of Mannheim  (Romanisches Seminar)
Cours
Proseminar
Note
2,3
Auteur
Année
2003
Pages
14
N° de catalogue
V76760
ISBN (ebook)
9783638822138
Taille d'un fichier
401 KB
Langue
Français
mots-clé
Comparaison, France, Soir, Bild-Zeitung, Proseminar
Citation du texte
Eva Fernández Ammann (Auteur), 2003, Comparaison des deux journaux "France Soir" et "Bild-Zeitung", Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/76760

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: Comparaison des deux journaux "France Soir" et "Bild-Zeitung"


Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur