Le communisme est-il une utopie? Le communisme d'après Karl Marx et des examples du communisme dans la réalité


Essay, 2019

10 Seiten

Anonym


Leseprobe

Introduction

A travers cette dissertation j'aimerais développer la question si et dans quelle mesure le communisme présente une utopie. Il est discutable que le communisme soit utopie, mais s'il l'est vraiment, serait-il réalisable ? Est-il dangereux de le transmettre dans la réalité, particulièrement dans la réalité politique ? En général se pose la question si une utopie est réalisable et si elle doit être réalisée.

Dans une première partie nous examinerons la fonction et l'origine des utopies. Par la suite nous étudierons la théorie de Marx sur le communisme et le lien avec les utopies. Dans une partie suivante nous examinerons des exemples du communisme dans la réalité en nous posant la question s'ils se fondent sur une utopie. Dans les utopies réalisées, s'agit-il de dictatures ? Comment fonctionne la réalisation politique de l'utopie dans la réalité ? Quels exemples y a-t-il ? Dans un second temps nous verrons quelques exemples littéraires qui proclament au moyen d'utopie une forme de communisme. Il sera analysé de quelle forme il s'agit et si celle est réalisable. Finalement nous nous poserons la question si des utopies doivent rester utopie ou s'il faut traiter de les réaliser afin de créer une meilleure société à l'aide d'elle.

Souvent les utopies créent des lieux qui paraissent comme une chimère. Elles parlent d'un monde meilleur, d'une société parfaite plein d'harmonie et de paix. Ainsi présentent-elles l'appel du départ dans un meilleur monde, elles sont une surface de projection pour les désirs, l'espoir et montrent des visions et perspectives pour l'avenir. Avec l'œuvre de l'humaniste Thomas More « Utopia », le genre de l'utopie commence à faire partie de la philosophie de l'état des débats intellectuels. Par conséquent on peut tirer un lien entre l'utopie et le communisme. « Utopia » a eu une grande influence sur le genre littéraire et donna des impulsions importantes au mouvement communiste. L'utopie a toujours une notion politique car elle vise à critiquer le monde réel et révèle ainsi les défauts de la société et du gouvernement. André Comte-Sponville identifie l'utopie comme « fiction politique, qui sert moins à condamner la société existante [...] qu'à en proposer une autre [...]1 »

Pour traiter l'utopie et donc aussi ses demandes et buts il faut se rapprocher du mot. Inventé par Thomas More, le mot grec utopia désigne le nom d'une île située « en aucun lieu2 ». Cela impliquerait qu'un gouvernement idéal est imaginaire. Mais serait-il néanmoins réalisable ?

Le communisme est l'ensemble des pensées et des mouvements politiques qui ont pour objet de réaliser une société sans classes. Les théoriciens fondamentaux du communisme sont Karl Marx et Friedrich Engels. Leur activité s'étend sur la période du 19ème siècle3. Selon eux, la chute du capitalisme est nécessaire pour obtenir une société dans laquelle tout appartient à tous4. Karl Marx a critiqué les utopies dans ses œuvres. Le communisme est le but qu'il essaie d'attendre. Mais le communisme ne présente-il pas une utopie ?

Analyse

La question de savoir si le communisme est une utopie, est une question importante à se poser aujourd'hui, étant donné que les états communistes font l'objet de critique. La chute des régimes soviétiques provoque un scepticisme général en ce qui concerne le fonctionnement d'un régime communiste. La thèse défendue par F. Furet en 1995 déclare le communisme comme une illusion sans avenir, « à savoir une croyance nourrie de désirs estimables (justice, démocratie, paix) mais sans ancrage possible dans le réel »5.

Les pays dans lesquels existe le communisme actuellement comme forme de gouvernement sont par exemple la Chine, le Cuba et la Corée du Nord. Bien que ces pays soient dirigés par des partis communistes, ils présentent une forme politique particulière en prenant l'objectif du communisme mais en créant une forme individuelle du communisme intégré dans leur politique. Considérant maintenant le communisme comme type de gouvernement dans l'histoire et dans la réalité politique actuelle on peut constater que l'utopie social et politique échoue6.

D'après les deux théoriciens les plus influents dans le domaine du communisme, Karl Marx et Friedrich Engels, le communisme n'a jamais été considéré comme une utopie. Au contraire, selon eux il présente une démonstration scientifique. Ainsi, ils voient le lien entre le développement historique de la société en admettant que le capitalisme est aussi une forme de société qui a été fondée à base de l'histoire. Selon leur théorie il ne s'agit pas d'une chimère, mais l'utopie a un rapport avec la réalité. Pour eux il est important d'analyser quelles forces il y a et quels intérêts ils ont dans ce procès. Qui agit comme exploiteur, qui est exploité ? Le terme „socialisme utopique“ a été introduit par Karl Marx en 1843 dans son œuvre "Für eine rücksichtslose Kritik an allem". Marx et Engels critiquent la propriété privée et demandent son abolition. Par ailleurs, ils exigent que le progrès technique dût bénéficie à tous et non seulement à certains individus. De cette manière ils voulaient créer une société égalitaire et sans classes. L'enseignement de Karl Marx a été appelé „marxisme“7.

Est-ce que Karl Marx s'est révélé donc comme un adversaire de l'utopie ? En premier lieu il ne critique pas, dans les utopies, les formes socialistes d'une éternelle utopie, mais les formes utopiques du socialisme. Il convient d'ajouter qu'à sa façon, il reconnaît que l'utopie ne peut être définie par ses limites ni par ses tares8. Marx ne met pas en face la science et l'utopie, mais il essaie d'incorporer des fondements scientifiques au communisme. Mais en premier lieu il faut tenir compte du fait que l'utopie désigne en général des perfections imaginaires qui paraissent être impossibles à atteindre ou des directives doctrinaires, impossibles à accomplir.9 « Le communisme n'est alors, pour Marx lui-même, que cela : le mouvement réel de sa possibilité et l'idéal de son accomplissement.10 »

Mais est-ce que cela s'applique aussi au communisme ? Est-il le mouvement réel de sa possibilité et l'idéal de son accomplissement ? Pour constater cela il faut regarder les gouvernements exerçant actuellement le communisme.

Dès sa création en 1949 la République populaire de Chine se trouve sous la puissance du « Partie communiste chinois » (PCC)11. Officiellement l’Etat se qualifie comme « État socialiste de dictature démocratique populaire, dirigé par la classe ouvrière et basé sur l'alliance des ouvriers et des paysans12 » et prononce le marxisme-léninisme comme idéologie de référence13. Sur cette base, la subordination des droits individuels aux intérêts collectifs est le principe fondamental de l'ordre constitutionnel de l'état14.

Mais la réalité se trouve très loin des conceptions et théories de Marx et Engels. La République populaire de Chine est devenue un pays avec un régime autoritaire et un système corrompu15. La PCC est devenue parti unique, ayant le monopole de l'activité politique. On notera que la situation économique est inquiétante. À cela s'ajoute que le régime surveille ses citoyens16. A vu de ce qui précède, on en conclue que le communisme comme Marx l'a proclamé, a échoué en Chine. Le régime a créé une forme de capitalisme élitiste qui, en dépit de cela, montre vers l'extérieur un socialisme qui est seulement déclaré mais plutôt lettre morte. Ceux qui possèdent les grandes fortunes ont le pouvoir, les ressources et exploitent les classes inférieures. La répartition sociale est inégale, tout le pouvoir est uni dans la PCC17. Et comme si cela ne suffisait pas, la disparité entre les classes de la société augmente. C'est exactement ce procès que Marx a tenté d'éviter. Malgré ces problèmes, la République essaie de maintenir sa politique face au monde extérieur. Ceci se voit clairement dans l'affirmation du président de la République, Xi Jinping, « Le grand drapeau du socialisme flotte toujours sur la terre chinoise 18 ».

Selon Marx et Engels, les utopistes sont ceux, « qui séparent les formes politiques de leur fondement social et les présentent comme des dogmes abstraits et généraux.19 ».

Rabelais développe le mot sur le modèle de l'anglais utopia et communique ainsi une notion politique. Sa compréhension de « l'utopie » décrit le plan d'un gouvernement imaginaire. Le sens courant actuel du 19ème siècle désigne un projet politique ou social qui se trouve hors des possibilités réelles20.

Selon Marx, le communisme est « l'adversaire le plus résolu de l'utopisme21 ». Mais en regardant dans le passé, l'utopie ne présente pas une contradiction à l'égard de la philosophie de Marx. Dans sa pensée, l'histoire ne mène pas à un avenir inévitable, mais reste ouverte à plusieurs éventualités. « La théorie de Marx est une synthèse qui dépasse en les intégrant les expériences et les savoirs préexistants, parmi eux, les expériences et les savoirs utopiques »22

Le socialisme a été évolué de Friedrich Engels de l'utopie à la science. Dans les pays du socialisme réel l'utopie a été déclarée comme antisocialiste et contraire à la philosophie marxiste, car le socialisme scientifique, selon ce point de vue, marque la fin de l'utopie23. Plus précisément il faudra de surcroît catégoriser les utopies en utopies abstraites et concrètes. La dernière, comme un „non-encore- être“ est en même temps l'utopie désignée par Marx.

Aucune société n'est jamais totalement développée. Il s'ensuit que l'utopie concrète crée toujours une option de pensée. On doit bien admettre que la pensée utopique n'est pas contraire à la pensée scientifique . La pensée utopique a sa légitimité dans la société pour la simple raison qu'elle prend l'initiative de repenser les structures et essaie finalement d'améliorer la situation actuelle. Les propositions pour de meilleures conditions de vie peuvent ainsi présenter une réforme des modèles de la société. La fonction de l'utopie aujourd'hui est par conséquent de proposer un modèle réalisable pour le futur.

L'œuvre « Julie ou la nouvelle Héloïse » est un roman épistolaire de Jean- Jacques Rousseau écrit en 1761. Rousseau illustre ici la terre de Clarens qui présente une société fondée sur la base de l'équilibre de paix et d'harmonie. Clarens apparaît comme une utopie. La société qui apparaît simple et rustique, fonctionne. Les habitants de Clarens vivent en autarcie ; il n'existe pas l'idée de consommation, du matérialisme et l'accumulation de biens et richesses matérielles24.

« Vous ne sauriez concevoir avec quel zèle, avec quelle gaieté tout cela se fait. On chante, on rit toute la journée, et le travail n'en va que mieux. Tout vit dans la plus grande familiarité ; tout le monde est égal, et personne ne s'oublie25. »

A travers cette citation il est clair que Rousseau construit un monde avec une société idéale. Les qualités comme l'égalité, le respect et la vertu occupent un rôle central dans la communauté.

« Le renversement qu'ils affectaient était trop vain pour instruire le maître ni l'esclave ; mais la douce égalité qui règne ici rétablit l'ordre de la nature, forme une instruction pour les uns, une consolation pour les autres, et un lien d'amitié pour tous. »

Pour illustrer ses théories sur la société, la propriété et la moralité, Rousseau développe l'espace fictionnel et utopique de Clarens. Les deux concepts de „l'ordre naturel“ et „l'ordre social reflètent le contraste entre la passion et la vertu. Il a découvert la force des utopies à lutter contre les maximes des grandes sociétés26. Pour lui, son œuvre et les œuvres de l'imagination en général ont l'utilité de remplir la fonction « [d']éloigner toutes les choses d'institution ; ramener tout à la nature ; donner aux hommes l'amour d'une vie égale et simple ; les guérir des fantaisies de l'opinion ; leur rendre le goût des vrais plaisirs ; leur faire aimer la solitude et la paix ; les tenir à quelques distances les uns des autres ; et au lieu de les exciter à s'entasser dans les villes, les porter à s'étendre également sur le territoire pour le vivifier de toutes parts27

[...]


1 André Comte-Sponville, « Utopie », p.604.

2 « Qu'est-ce que l'utopie ? », https://gallica.bnf.fr/dossiers/html/dossiers/Utopie/

3 Gerd Schneider; Christiane Toyka-Seid, Das junge Politik-Lexikon, Bundeszentrale für politische Bildung.

4 Id.

5 Yvon Quiniou, Marx et Freud. « Le communisme est-il une utopie ? »

6 Volker Eklkofer, « Ideal oder Idiotie? »

7 http://www.bpb.de/nachschlagen/lexika/das-junge-politik-lexikon/161319/kommunismus

8 Henri Maler, Congédier l'utopie? : l'utopie selon Karl Marx, p. 244.

9 Henri Maler, Marx, « le communisme, l'utopie », p. 42

10 Id.

11 Prof. Dr. Sebastian Heilmann, « Das politische System Chinas »

12 « Chine », Digithèque MJP

13 Id.

14 Prof. Dr. Sebastian Heilmann, « Das politische System Chinas »

15 « La Chine, puissance impérieuse Editorial », Le Monde.

16 Id.

17 Andreas Landwehr, « Ist China noch kommunistisch ».

18 « La Chine, puissance impérieuse Editorial », Le Monde.

19 Karl Marx, « Débat social », S.511

20 « La poursuite d'une chimère », http://expositions.bnf.fr/utopie/arret/d0/

21 Karl Marx, Friedrich Engels, Marx Engels Werke (MEW), p. 512.

22 Henri Maler, Congédier l’utopie? : l’utopie selon Karl Marx, p. 10.

23 Klaus/Buhr, Philosophisches Wörterbuch, p.1254

24 « La Nouvelle Héloïse », https://gallica.bnf.fr/essentiels/rousseau/nouvelle-heloise

25 Jean Jacques Rousseau , Julie ou La Nouvelle Héloîse, p.22.

26 Id.

27 Ibid., p. 21

Ende der Leseprobe aus 10 Seiten

Details

Titel
Le communisme est-il une utopie? Le communisme d'après Karl Marx et des examples du communisme dans la réalité
Hochschule
Westfälische Wilhelms-Universität Münster
Jahr
2019
Seiten
10
Katalognummer
V908737
ISBN (eBook)
9783346227232
Sprache
Deutsch
Schlagworte
karl, marx
Arbeit zitieren
Anonym, 2019, Le communisme est-il une utopie? Le communisme d'après Karl Marx et des examples du communisme dans la réalité, München, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/908737

Kommentare

  • Noch keine Kommentare.
Im eBook lesen
Titel: Le communisme est-il une utopie? Le communisme d'après Karl Marx et des examples du communisme dans la réalité



Ihre Arbeit hochladen

Ihre Hausarbeit / Abschlussarbeit:

- Publikation als eBook und Buch
- Hohes Honorar auf die Verkäufe
- Für Sie komplett kostenlos – mit ISBN
- Es dauert nur 5 Minuten
- Jede Arbeit findet Leser

Kostenlos Autor werden