Évaluation de l’Impact de la Mise en Œuvre de l’Objectif de Développement Durable (ODD) Huit dans les Pays à Faible Revenu


Etude Scientifique, 2020

23 Pages


Extrait

Table des matières

Résumé

1. Introduction

2. Méthodologie

3. Résultats
3.1. Statistiques Descriptives
3.2. Test de comparaison de moyenne
3.3. Relation entre le taux de croissance du produit intérieur brut et le taux de chômage des jeunes

4. Conclusion et recommandations

5. Références

Résumé

L’objectif global de ce papier est d’évaluer l’impact de la mise en œuvre de l’ODD 8 sur l’accès à des emplois décents et une croissance économique. Spécifiquement ce papier analyse la significativité des progrès réalisés concernant (1) la réduction des emplois vulnérables des hommes (EVH) et des femmes (EVF), (2) le chômage total des jeunes (CHMTJ), la croissance du produit intérieur brut (CPIB), la croissance du produit intérieur brut par habitat (CPIBH), ainsi que la croissance du revenu national brut (RNB). Enfin, ce papier vérifie l’hypothèse de l’existence d’une relation négative entre le chômage et le taux de croissance économique énoncée Okun. Un test de comparaison de moyenne a été utilisé pour comparer les données de 2014 à 2015. La méthode de corrélation a été utilisée pour tester la loi d’Okun. Les données ont été analysées en utilisant le logiciel R et JASP. Les résultats de l’analyse montrent que seuls les emplois vulnérables des hommes et des femmes ont connu une réduction statistiquement significative entre 2014 et 2019. Pour les autres variables analysées, aucune amélioration n’a été observée, plutôt une détérioration statistiquement significative a été identifiée. Les résultats de la corrélation ont permis de confirmer l’existence d’une relation négative entre le taux de chômage total des jeunes et la croissance économique. Les états devraient repenser un plan de relance économique d’après la pandémie. La création des activités à haute intensité de main d’œuvre pourrait relancer la croissance économique dans les pays analysés.

Mots-Clés: Vulnérable, Chômage, Produit intérieur brut, Développement, Durable.

1. Introduction

Les Etats membres (193) des Nations Unies se sont engagés sur le chemin du développement à travers l’adoption des objectifs de développement durable (ODDs) nommé Agenda 2030 adopté en 2015. Cet Agenda 2030 est constitué par 17 objectifs clés et 169 cibles. Les objectifs retenus visent à (1) éradiquer la pauvreté ; (2) lutter contre la faim; (3) accéder à la santé ; (4) accéder à une éducation de qualité ; (5) égalité entre les sexes ; (6) accéder à l'eau salubre et à l'assainissement ; (7) accéder à une énergie propre et à moindre coût ;(8) avoir accès à des emplois décents et assurer une croissance économique ;(9) le développement de l’industrie, innovation et infrastructure, (10) réduire les inégalités ; (11) rendre les villes et communautés durables ; (12) assurer une consommation et production responsables ; (13)veiller à lutte contre le changement climatique ; (14) assurer une vie aquatique ; (15) assurer une vie terrestre ; (16) maintien d’une paix, justice et institutions efficaces ; et (17) développer un partenariats pour la réalisation des objectifs (Programme des Nations Unies pour le développement, 2020).

Les sous objectifs de l’ODD 8 de l’Agenda 2030 visent à assurer notamment un taux de croissance économique par habitant adapté au contexte national supérieur à 7 % dans les pays moins avancés, arriver au plein emploi productif et garantir à toutes les femmes et à tous les hommes, y compris les jeunes et les personnes handicapées, un travail décent et un salaire égal pour un travail de valeur égale, la réduction de la partie de jeunes non scolarisés et sans emploi ni formation jusqu’à 2020. La mise en œuvre effective de l’ODD 8 a des effets sur les autres ODD notamment l’ODD 1 lié à la pauvreté, l’ODD 5 lié à l’égalité entre les sexes, et l’ODD 10 lié à la réduction des inégalités.

La loi d’Okun (1962) a établi une relation négative entre le taux de croissance du produit intérieur brut et le taux de chômage d’un pays. Selon cette loi, l’augmentation du taux de chômage de 1 % va entrainer une baisse du produit intérieur brut d’environ 3 % ou une réduction du taux de chômage de 1 % conduit à une hausse d’environ 3 % du produit intérieur brut (Bernadette, n.d.). Coffie (2018) a indiqué que les conclusions de cette loi se basent sur des études effectuées dans les pays développés, avec peu d’études portant sur les pays en voie de développement, indiquant des résultats souvent contradictoires.

En effet, tout processus de planification s’accompagne d’un suivi permanent et des évaluations pour s’assurer que les activités se déroulent comme prévues. En cas d’écart entre les prévisions et les réalisations, des actions correctives doivent être envisagées pour atteindre les objectifs initialement définis. Toutefois, les examens nationaux volontaires réalisés dans le cadre du suivi et de l’état de mise en œuvre des ODDs fournissent des informations d’ordre général, parfois incomplète pour une bonne prise de décision. Certains auteurs soulignent que les informations collectées nécessitent d’être retraitées et analysées pour tirer des conclusions sur les progrès réalisées. Par exemple, le premier rapport sur la réalisation des ODDs au Maghreb a indiqué entre autre difficultés rencontrées les contraintes de disponibilité et de fiabilité des données nationales (Nations Unies, 2018). Ce rapport a souligné que certains indicateurs ne sont renseignés. Par exemple l’indicateur portant sur les dépenses publiques totales consacrées aux programmes d’emploi des jeunes (8.b.1) n’a pas été renseigné par les pays. Mahmoud (n.d.) a souligné le problème de comparabilité des données collectées au niveau national ou même indisponibles pour certains indicateurs, et l’absence de données de référence pour plusieurs indicateurs mondiaux des ODD surtout dans les nouveaux domaines. Il devient dès lors difficile voire impossible de tirer des leçons sur les progrès réalisés sur la voie de la réalisations des ODDs prévus suite à l’indisponibilité et l’incomparabilité des données collectées. Face à ces lacunes, il est impératif d’adopter une nouvelle approche d’évaluation de l’impact de la mise en œuvre de l’Agenda 2030 basée sur les données disponibles.

Il y a un manque d’information sur les progrès réalisés en matière de la croissance du PIB, les emplois vulnérables, le chômage des jeunes, ainsi que la croissance du RNB. La mise en œuvre de l’Agenda 2030 à travers l’ODD8 a-t-il eu un effet sur la croissance du PIB, les emplois vulnérables, le chômage des jeunes, ainsi que la croissance du RNB ? La loi d’Okun est –elle valable dans les pays à faible et moyen revenu ? Les résultats de ce papier permettront de fournir une information sur l’impact de la mise en œuvre de l’Agenda 2030 spécialement dans son objectif 8. Ils permettront également de prendre des mesures d’ajustement en cas d’écart significatifs négatifs.

L’objectif global de ce papier est d’évaluer l’impact de la mise en œuvre de l’ODD 8 et la vérification de la loi d’Okun sur la relation négative entre le taux de chômage et la croissance économique. Spécifiquement ce papier analyse les progrès réalisés concernant (1) la réduction des emplois vulnérables des hommes et des femmes, (2) le chômage des jeunes, la croissance du PIB, la croissance du RNB, ainsi que la validité de la loi d’Okun dans les pays à faible et moyen revenu.

2. Méthodologie

Pour atteindre l’objectif de la recherche, les données relatives à 95 pays dont le revenu national brut au taux de parité des pouvoirs d'achat par habitat de 2019 inférieur à $ 12 000, ont été collectées. Les données couvrent les périodes 2014 à 2019. Ces données concernent les emplois vulnérables des hommes et des femmes, le chômage total des jeunes, la croissance du PIB, ainsi que la croissance du RNB. Les statistiques descriptives de chaque variable ont été présentées. Ces dernières fournissent des informations sur la tendance centrale (moyenne, médiane) et la dispersion des données (variance, écart type, étendu, maximum et minimum). Les résultats de l’analyse de la normalité sont indiqués par le test de Shapiro Wilk et le skewness. Les résultats du test de normalité conditionnent le choix du test statistique à utiliser dans les analyses ultérieures. Ainsi comme l’a indiqué Ghasemi and Zahediasl (2012) plusieurs procédures statistiques, notamment la corrélation, la régression, les tests t et analyse de variance, qui sont des tests paramétriques, sont basés sur l'hypothèse que les données suivent une distribution normale ou une distribution Gaussienne distribution; ce qui suppose que les populations à partir desquelles les échantillons sont prises sont normalement distribuées.

Ghasemi and Zahediasl (2012) ont pu identifier plusieurs tests permettant d’évaluer l’hypothèse de normalité tels que le test de Kolmogorov-Smirnov (K-S), le test de Lilliefors K-S, le test de Shapiro-Wilk, le test d’Anderson-Darling, le test de Cramer-von Mises, le test D’Agostino skewness, le test d’Anscombe-Glynn kurtosis, le test D’Agostino-Pearson omnibus, et le test de Jarque-Bera.

Pour tester si il y a eu un changement significatif pour chaque variable, un test non-paramétrique de Wilcoxon-Mann-Whitney a été utilisé pour tester l’égalité des médianes lorsque la distribution ne suit pas une loi normale. Le test de Student de l’égalité des moyennes qui est un test paramétrique n’a pas été utilisé car les données ne sont pas normalement distribuées. R et JASP ont été utilisés comme outils d’analyse statistiques.

Les variables analysées sont constituées par : La croissance du PIB : Elle correspond au taux de pourcentage annuel de croissance du PIB aux prix du marché basé sur les devises locales constantes. Le PIB est la somme de la valeur ajoutée brute de tous les producteurs résidents d'une économie plus toutes taxes sur les produits et moins les subventions non incluses dans la valeur des produits. Elle est calculée sans effectuer de déductions pour la dépréciation des biens fabriqués ou la perte de valeur ou la dégradation des ressources naturelles (Banque Mondiale, 2020).

La croissance du revenu national brut: Il est à noter que le revenu national brut constitue la somme de la valeur ajoutée produite par tous les résidents plus toutes les recettes fiscales (moins les subventions) non comprises dans la valorisation de la production plus les réceptions nettes de revenus (rémunérations des employés et revenus fonciers) provenant de l'étranger (Banque Mondiale, 2020).

L'emploi vulnérable des hommes : Les emplois vulnérables correspondent au pourcentage des hommes travailleurs familiaux non rémunérés et ceux travaillant à leur compte en tant que pourcentage du total des emplois des hommes (Banque Mondiale, 2020).

L'emploi vulnérable des femmes : Les emplois vulnérables correspondent au pourcentage des femmes travailleuses familiales rémunérées et celles travaillant à leur compte en tant que pourcentage du total des emplois des femmes (Banque Mondiale, 2020).

Chômage total des jeunes : Le chômage des jeunes fait référence à la part de la population active âgée de 15 à 24 ans sans emploi mais disponible pour et à la recherche d'un emploi. Le chômage total des jeunes est donc exprimé en pourcentage de la population active âgée de 15 à 24 ans (Banque Mondiale, 2020).

Les pays analysés sont Burundi République centrafricaine, Malawi, République démocratique du Congo, Niger, Mozambique, Libéria, Tchad, Madagascar, Sierra Leone, Togo, Haïti, Ouganda, Burkina Faso, Guinée-Bissau, Rwanda, Gambie, Éthiopie, Afghanistan, Îles Salomon, Mali, Faible revenu, Guinée, Pays pauvres très endettés (PPTE), Tanzanie, Zimbabwe, République du Congo,Pays les moins avancés : classement de l’ONU,Comores, Lesotho, Vanuatu, Bénin IDA seulement,Sénégal, Pré-dividende démographique, Zambie, Népal, Cameroun, Afrique subsaharienne (hors revenu élevé) Afrique subsaharienne (BIRD et IDA), Afrique subsaharienne, IDA totale, Soudan, Sao Tomé-et-Principe, Tadjikistan, Cambodge, Kenya, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Timor-Leste, Fragile et les situations de conflit touchées, République kirghize, IDA mélange, Myanmar, Nigéria, Bangladesh, Pakistan, Côte d'Ivoire, Mauritanie, Nicaragua, Ghana, Honduras, Djibouti, Angola, Samoa, Asie du Sud, Asie du Sud (BIRD et IDA), Belize, Revenu intermédiaire, tranche inférieure, Inde, Cabo Verde, Petits états insulaires du Pacifique, Ouzbékistan, Maroc, Viet Nam, Eswatini République démocratique populaire lao, El Salvador, Guatemala, Bolivie, de dividende précoce démographique, Namibie, Jamaïque, Guyane, Philippines, Jordanie Tunisie, Revenu faible et intermédiaire, BIRD et IDA, Iraq, Mongolie, Équateur Algérie, Égypte, République arabe d’, Indonésie, Revenu intermédiaire.

3. Résultats

3.1. Statistiques Descriptives

La présentation des résultats comme par une analyse descriptive. Le but de cette analyse de comprendre les caractéristiques de tendance centrale et de dispersion. Ainsi, la moyenne et la médiane est présentée pour chaque variable analysée. L’écart type, la variance, l’étendu, le maximum, et le minimum sont aussi présentés.

L’analyse du Tableau 1 montre qu’il y a une différence entre la moyenne et la médiane. Les données présentent aussi une grande variance. L’étendu qui mesure la différence entre le maximum et le minimum est grand. Le test de Shapiro montre que les données ne sont pas normalement distribuées pour les exercices 2014, 2015 et 2016. Toutefois, pour les années 2017,2018 et 2019, elles présentent une p-value supérieure au seuil de significativité de 0.05. Ce qui permet de confirmer l’hypothèse nulle de normalité.

Tableau 1:Statistiques descriptives de l'emploi vulnérable des hommes

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

Source : Calcul de l’auteur

L’analyse du Tableau 1 montre qu’il y a une différence entre la moyenne et la médiane des emplois vulnérables des hommes. Les données présentent aussi une grande variance. L’étendu qui mesure la différence entre le maximum et le minimum est grand. Le test de Shapiro montre que les données ne sont pas normalement distribuées pour toutes les années car la p-value est inférieur au seuil de significativité de 0.05. Cela est confirmé par le coefficient d'asymétrie (skewness) qui n’est pas nul ou proche de zéro. Les exercices 2014, 2015 et 2016 présentent des données qui ne sont pas normalement distribuées alors que 2017, 2018 et 2019 présentent des données normalement distribuées

Tableau 2:Statistiques descriptives de l'emploi vulnérable des femmes

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

Source : Calcul de l’auteur

L’analyse du Tableau 2 montre qu’il y a une différence entre la moyenne et la médiane des emplois vulnérables des femmes. Les données présentent aussi une grande variance. L’étendu qui mesure la différence entre le maximum et le minimum est grand. Le test de Shapiro montre que les données ne sont pas normalement distribuées pour toutes les années car la p-value est inférieure au seuil de significativité de 0.05. Cela est confirmé par le coefficient d'asymétrie (skewness) qui est n’est pas nul ou proche de zéro. L’hypothèse nulle est donc rejetée.

[...]

Fin de l'extrait de 23 pages

Résumé des informations

Titre
Évaluation de l’Impact de la Mise en Œuvre de l’Objectif de Développement Durable (ODD) Huit dans les Pays à Faible Revenu
Auteur
Année
2020
Pages
23
N° de catalogue
V924599
ISBN (ebook)
9783346247971
Langue
Français
mots-clé
mise, œuvre, développement, durable, huit, pays, faible, revenu
Citation du texte
Antoine Niyungeko (Auteur), 2020, Évaluation de l’Impact de la Mise en Œuvre de l’Objectif de Développement Durable (ODD) Huit dans les Pays à Faible Revenu, Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/924599

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: Évaluation de l’Impact de la Mise en Œuvre de l’Objectif de Développement Durable (ODD) Huit dans les Pays à Faible Revenu



Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur