Le Pont du Gard et l`aqueduc romain


Referat / Aufsatz (Schule), 2000
2 Seiten

Gratis online lesen

Le Pont du Gard et l’aqueduc romain

L’aqueduc romain se trouve dans la région Languedoc-Roussillon dans le Département du Gard au Sud de la France. Un grand panneau à l’autoroute Lyon - Montpellier près de Remoulins attire l’attention sur le Pont du Gard, le plus haut de tous les (ponts-)aqueduc réalisés par les romains.

Mais l’aqueduc, ce n’est pas seulement le Pont du Gard, mais c’est la partie visible d’un immense aqueduc de plus de cinquante kilomètres qui reliait les villes d’Uzès et de Nîmes.

On suppose qu’il était construit vers le milieu du 1er siècle après J.C. sous l’empereur Claude - Néron.

Nîmes était une ville romaine, très importante, de la Narbonnaise, province de la Gaule romaine. De ce fait, les eaux locales n’ont vite plus suffi. Les responsables ont décidé alors d’aller chercher l’eau de la source d’Eure près d’Uzès jusqu’à Nîmes.

Pour cela, ils devaient construire un aqueduc. Des ponts et des tunnels étaient nécessaires pour traverser torrents, collines et obstacles naturels. Les matériaux nécessaires à la construction ont été trouvé dans les carrières environ. C’est un calcaire assez tendre et facile à travailler. Sans mortier les ouvriers ont mis les pierres les unes sur les autres. Le Pont du Gard est constitué de trois étages et c’est la pièce majeure de l’aqueduc romain. Les arches franchissent la vallée du Gardon et le fleuve Gardon.

Mais il y a eu de grands problèmes avec la pente. La différence de hauteur entre la source et Nîmes était de 17 mètres, c’est pourquoi les travaux ont duré près d’un quart de siècle pour que l’eau coule de la fontaine d’Eure jusqu’à Nîmes. Finalement 20 000 m3 (20 milles mètre cube) d’eau coulaient chaque jour vers Nemausus (Nîmes). Là l’eau était répartie entre les différents quartiers de la villes pour alimenter en eau les 40 000(40 milles) habitants. L’aqueduc a fonctionné seulement six siècles. Les paysans ont percé l’aqueduc pour arroser la campagne. Des pierres ont été pillées pour bâtir de maisons. Douze arches ont disparu ainsi. Au Moyen Age le Pont du Gard n’avait plus que étages. Les piétons et les véhicules étaient forcé de payer un péage pour traverser.

Au 18. Siècle on a commencé à restaurer le Pont du Gard et on lui a donné son aspect primitif. On a seulement élargie un peu plus le premier étage le premier étage a 6 arches, 142 m de longueur, 6m de largeur et 22 m de hauteur. Le moyen étage a onze arches, 242 m de longueur, 4m de largeur et 20 m de hauteur. L’étage supérieur a 35 arches, 275 m de longueur, 3m de largeur et 7 m de hauteur. Le Pont du Gard s’élève à 49,75 m ( 49 mètres 75) au-dessus des basses eaux du Gardon. Aujourd’hui, on trouve encore de nombreux l’aqueducs romains éparpillés dans la campagne du Pont du Gard et de Nîmes. En 1986 le Pont du Gard était classé patrimoine Mondial par l’Unesco. Chaque année des millions de touristes se promènent sur le pont sans balustrade. De courageuses personnes montent sur le troisième étage. Les autres préfèrent nager ou pagayer sous les arches romaines.

2 von 2 Seiten

Details

Titel
Le Pont du Gard et l`aqueduc romain
Autor
Jahr
2000
Seiten
2
Katalognummer
V97812
Dateigröße
322 KB
Sprache
Deutsch
Schlagworte
Pont, Gard
Arbeit zitieren
Anja Hofele (Autor), 2000, Le Pont du Gard et l`aqueduc romain, München, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/97812

Kommentare

  • Noch keine Kommentare.
Im eBook lesen
Titel: Le Pont du Gard et l`aqueduc romain


Ihre Arbeit hochladen

Ihre Hausarbeit / Abschlussarbeit:

- Publikation als eBook und Buch
- Hohes Honorar auf die Verkäufe
- Für Sie komplett kostenlos – mit ISBN
- Es dauert nur 5 Minuten
- Jede Arbeit findet Leser

Kostenlos Autor werden