Sémiotique de l'événement dans "L'étrange voyage de M. Daldry" de Marc Lévy


Essai Scientifique, 2018
32 Pages

Extrait

Table de matière

Introduction

I- Sémiotique de l'événement
Massacre des Arméniens en Turquie
Deuxième Guerre Mondiale
Événement social

II- Sémiotique de l'espace:
Espace disjoncteur
Voyage en Orient = une trajectoire dans l'espace
Structure verticale de l'espace
Dimension cognitive du voyage
circularité du voyage

III- Sémiotique de l'identité d'Alice

IV- Sémiotique de l'identité de M. Daldry

Conclusion

Bibliographie

SÉMIOTIQUE DE L'ÉVÉNEMENT

DE "L'ÉTRANGE VOYAGE DE M. DALDRY" DE MARC LÉVY.

Notre investigation s'intéresse à analyser la sémiotique de l'événement dans l'œuvre de MARC LÉVY, intitulé "L'étrange voyage de M.Daldry. Notre problématique doit répondre à la question suivante: Dans quelle mesure les circonstances,et la société peuvent déterminer la formation de l'identité d'un sujet? Et comment rendre le négatif, positif? Comment se créer une identité unique en tournant le noir en blanc? Comment peut-on opérer sa propre catharsis en s'appuyant sur l'Espace et les actions qui s'y déroulent?

La sémiotique de l'événement selon Bernard LAMIZET, s'intéresse à analyser les conséquences des événements,leurs temps, l'espace de leurs déroulements sur la formation de l'identité d'un sujet donné. Le théoricien fait la différence entre deux genres de sémiotique. La sémiotique à dimension particulière met en relief les interactions entre le temps,l'espace de l'événement et leurs conséquences sur la formation de l'identité de la personne. la sémiotique à dimension collective s'intéresse à analyser toutes ces interactions et leurs conséquences sur une société donnée.

Nous essayons d'analyser cette sémiotique de la vie des deux sujets actants, héros de notre corpus pour découvrir jusqu'à quel point les Événements dans une société donnée, dans une époque donnée peuvent contribuer à la formation de leurs identités.

INTRODUCTION:

Marc Lévy,auteur français contemporain, traduit en 49 langues,ses romans se vendent par des millions et demeurent à la tête des bestsellers pour de longues durées. Quoique parisien,il vit à New york, estime beaucoup le voyage,qui de son point de vue, enrichit sa vision du monde. Meticuleux et appliqué, il préfère se qualifier d'artisan et non pas d'écrivain grâce au plaisir qu'il se donne en écrivant. A l'âge de 17 ans, il travaille comme secouriste à la Croix Rouge, ce qui éguise chez lui le sens que tout ce qui touche à l'humanité est précieux. Ses origines juives et la participation de son père à la résistance le teintent d'une certaine profondeur. Il fonde un cabinet d'architecture,puis d'informatique, mais ne se consacre exclusivement à l'écriture qu'après la réussite éclatante de son premier roman "Et si c'était vrai" publié en l'an 2000.

Notre corpus intitulé "L'étrange voyage de M. Daldry" publié en 2011 est son onzième roman. Levy a voulu rendre hommage aux charmes d'Istanbul en tant qu'un lieu riche d'histoires, de couleurs,et de parfums.

les romans de Marc Lévy demeure pour une longue période à la tête des bestsellers grâce à l'esprit innovant qu'il y répand. Ses romans procurent une sensation de bonheur au lecteur. Il sait comment propager un certain sens de bonheur subtile au fil de ses pages grâce à sa touche humaniste. Une délectation magique et un esprit fantastique se dégagent de ses romans grâce à cette sensibilité.

"L'étrange voyage de M. Daldry" est un roman à la fois simple et complexe. Le thème du roman reflète l'amour de Marc Lévy pour le voyage. Le roman relate la vie solitaire de deux sujets qui se cotoient sur le même palier d'une ancienne maison victorienne. La jeune femme, orpheline depuis la deuxième guerre mondiale, vit seule après la mort de ses parents. Elle est une créatrice de parfums talentueuse,mais solitaire.

Sur le même palier,réside M. Daldry, un peintre et un musicien à la fois. Un homme calme, enfermé qui a horreur de la vivacité bruyante de sa voisine[1].

Au début de l'histoire,ils entretenaient des relations houleuses, mais la solitude aidant, les deux voisins sympathisent. Ils concluent un accord étrange de voyager en Orient pour fuir la grisaille londonienne, jouir du soleil oriental, et chercher de nouvelles compositions florales de parfums[2].

L'histoire relate l'accomplissement d'un accord pragmatique de profits mutuels. Alice accepte de laisser son appartement à verrière éclairée à son voisin qui en a besoin pour sa peinture. Lui, il financera leur voyage en Orient et sera remboursé lorsque Alice réussira à composer et à vendre le parfum inspiré des lieux visités. Ici, Marc Levy a voulu confronter ses personnages aux situations dramatiques de leurs vies respectives. Il met en place deux protagonistes dotés chacun à part, d'un drame respectif et essaye de montrer comment ils vont surmonter leurs drames personnels.

Notre problématique vise à étudier la sémiotique de l'événement. une interaction complexe entre les événements qui se déroulent dans la vie des sujets actants, la fonction de l'espace et l'impact de ces circonstances enchevêtrées sur la formation de l'identité des actants. Lévy expose ses protagonistes á des circonstances dramatiques et les laissent évoluer pour voir comment ils vont confronter et surmonter en vue d'atteindre le bonheur. sa sensibilité fine apparaît dans le choix des métiers de ses protagonistes: un peintre qui joue au piano et une compositrice de parfums.

La sémiotique de l'événement s'intéresse essentiellement à la signification subtile d'un événement donné et sa réception spéciale par un sujet donné. C'est à dire que la réception de l'événement et son impact diffère totalement d'une personne à l'autre; chacune selon son milieu, son histoire personnelle, son passé et sa capacité psychique.

Nous nous basons sur la sémiotique de l'événement de Bernard Lamizet. Elle nous est parue la plus pertinente à analyser le cas des sujets actants présentés par Marc Lévy. Nous avons également eu recours à la sociologie de Pierre Bourdieu pour accomplir la tâche de la formation de l'identité chez le sujet actant Alice. En ce qui concerne le second sujet, la théorie psychanalytique nous a aidé à comprendre ses difficultés psychiques.

Notre travail se divise en 3 points essentiels: la sémiotique de l'événement, la sémiotique de l'espace et la sémiotique de l'identité. Nous nous intéressons à l'enchevêtrement entre ces trois axes pour démontrer l'impact des événements sur la formation de l'identité des personnages.

I- Sémiotique de l'événement

Bernard Lamizet définit la sémiotique de l'événement comme suit:

"Le concept d'événements,étymologiquement,renvoie à la spacialité: en effet, il se fonde sur l'articulation de l'intériorité et de l'extériorité.(...) Le terme désigne donc un fait qui vient du dehors et qui entre à l'intérieur - à l'intérieur de l'espace de communication, de l'espace spéculaire".[3]

Lamizet explique que chaque événement construit son sens à travers son interaction entre plusieurs axes: l'espace Où se déroule l'événement,le temps de l'événement et son impact sur la destinée des personnages. Cet événement ne peut acquérir un sens particulier, une signification particulière qu'après l'étude de ces trois points. C'est ainsi qu'un fait comme la persécution des Arméniens en Turquie en 1915 ne devient un événement qu'à partir du moment où les médias,en la racontant et en la décrivant,lui donnent une signification particulière adaptée à son impact sur la vie des personnages. Il y a donc une médiation entre la signification politique et historique de l'événement et son interférence dans la vie personnelle des sujets.

Nous allons démontrer comment la logique des événements historiques: massacre des Arméniens aide t-elle à fonder l'identité du sujet actant: Alice. Notre héroïne est tombée proie,à plusieurs reprises, aux événements historiques. Nous essayons de démontrer comment son identité à été formée à la lueur de cette confrontation.

Les grands événements historiques présentés par Marc Lévy dans le corpus sont:les massacres perpétrés par les Turques contre les Arméniens en 1915 et la Deuxième Guerre Mondiale.

Massacre des Arméniens en Turquie:

Alice ou Anouche est un sujet arménien. Elle avait mené une vie heureuse et paisible jusqu'à l'âge de cinq ans entre sa famille à Istanbul. Son père cordonnier à été tué par la police turque pendant le massacre des Arméniens. Ceux-ci ont été soupçonnés de comploter avec les Russes contre la Turquie. Du jour au lendemain, cet enfant se trouve arraché de sa famille. Sa mère est persécutée,elle aussi, pendant le massacre. La petite fille et son frère furent confiés à leurs nourrices. Pour sauver la vie des enfants,la nourrice,Mme Yalmaz, entreprend un long voyage nocturne afin d'atteindre son domicile. Les périples de ce voyage étaient terrifiants pour les deux enfants.

Le lendemain de la persécution, Anouche devient amnésique; elle perd également sa capacité oratoire. Incapable d'investir cet événement atroce, son inconscient fragile demeure bloqué.

Pour la soigner, Mme Yalmaz la conduit chez un couple pharmacien qui fabrique des traitements avec des herbes médicinales. Le couple pharmacien était des chercheurs britanniques, résidant en Turquie pour effectuer des recherches pharmacologiques à l'université d'Istanbul. Ils adoptent la jeune fille:

"(Ils) tenaient une sorte de dispensaire clandestin. Dès qu'ils rentraient de l'hôpital universitaire,votre mère pratiquait les soins et faisait les pansements tandis que votre père distribuait les médicaments qu'il avait pu trouver et les remèdes médicinaux qu'il préparait lui-même".[4]

Au sein de cette nouvelle famille, la jeune fille commence à faire des progrès. Elle récupère la capacité à communiquer oralement.

Deuxième GUERRE Mondiale:

Avec la déclaration de la Deuxième Guerre Mondiale, La Turquie s'allie à l'Allemagne. Les parents adoptifs d'Anouche se trouvent du jour au lendemain des sujets britanniques sur une terre ennemie. Ils se sont trouvés dans l'obligation de fuir la Turquie de peur de tomber proie à des vengeances virtuelles.

Au lieu de suivre ses traitements sur sa terre natale pour reprendre conscience de sa vie passée, Anouche se trouve transportée à Londres. Ses parents adoptifs ont eu soin de taire la réalité traumatique à la jeune fille de peur de la perturber davantage. Ils la renomment Alice, lui fournissent une vie calme et heureuse jusqu'à leur disparition soudaine sous les bombardements allemands pendant la Deuxième Guerre Mondiale à Londres.

Il paraît que les événements politiques ont eu raison de la vie psychique de la jeune fille. Ils ont pulvérisé son inconscient fragile. Si la perte de la fonction oratoire et la perte de la mémoire ont été des conséquences au premier événement traumatique,la mort brutale de ses parents adoptifs a achevé la catastrophe. Alice se trouve totalement bloquée, elle n'arrive même pas à investir son deuil:

"C'est si dur de faire son deuil quand on n'a pas pu se dire au revoir..."[5]

Ses parents lui manquent d'une manière lancinante:

"Mes parents me manquent, être orpheline est un abîme de solitude dont je ne guéris pas." [6]

Elle n'a pas réussi à faire son deuil parce que les bombardements allemands en 1945 ont complètement détruit tous les détails de sa vie:

"A Londres, chaque fois que je passais dans la rue où nous habitions, je ne reconnaissais plus rien, ni notre immeuble ni les petits magasins où je me rendais avec ma mère, car tout a disparu."[7]

Alice souffre secrètement, son inconscient commence à sonner le glas en émettant des signaux de perturbations graves. Chaque soir, elle fût perturbée par des cauchemars terribles. Tous les événements traumatiques dont elle était victime se sont emmagasinés pendant de longues durées dans son inconscient qui se trouve dorénavant, incapable de s'exprimer. Il ressemble à un volcan endormi sur le point d'exploser:

"Il y avait des bruits de pas,poursuivit Alice,perdue dans ses pensées,des gens nous pourchassaient,(...).Je ne voyais qu'une main,elle m'entraînait dans une fuite terrifiante."[8]

Ainsi, la Première Guerre Mondiale et ses conséquences ont-elles arrachées Alice à ses parents biologiques et à sa terre natale. Elle en est sortie muette et amnésique. Cet événement a fonctionné comme une bombe atomique qui a pulvérisé la vie d'une famille arménienne en paix. La Deuxième Guerre Mondiale vient pour achever la destruction psychique. A deux reprises, Alice se trouve privée de ses parents.

Dans la partie consacrée à la sémiotique de l'identité, nous allons démontrer comment Alice a pu surmonter tous ses désastres et réaliser sa propre catharsis.

Événement social

Alice part avec ses amis à la station balnéaire de Brighton. Par amusement, elle consulte une voyante.

Toute la sémiotique de l'événement requiert ici son importance. Par pur hasard,cette voyante était la sœur de la nourrice d'Alice. Elle l'a reconnue du premier coup et lui annonce:

" Il y a deux vies en toi,Alice. Celle que tu connais et une autre qui t'attend depuis longtemps.(pour découvrir tes origines,tu dois entreprendre un long voyage). Un voyage au cours duquel tu découvriras que rien de tout ce que tu croyais être n'était réalité".[9]

A la grande surprise d'Alice, elle lui déclare avec une telle certitude que ses ancêtres sont natifs du Sud de l'Orient :

"Tu viens d'un empire qui n'existe plus, d'un très vieux pays distants de milliers de kilomètres. Le sang qui coule dans tes veines à pris sa source entre la mer Noire et la Caspienne". [10]

Les paroles de la voyante troublent Alice,surtout qu'elle souffre quotidiennement des cauchemars susmentionnés. Étant sûre de ses origines européennes, elle repousse ces prédictions. Cependant,les cauchemars ne cessent de perturber violemment ses nuits. Alice se résigne à l'idée de partir en Orient, non pas pour chercher ses origines, mais pour retrouver de nouveaux senteurs orientaux qui peuvent promouvoir sa création en parfum. Elle veut fuir Londres pour se régénérer:

"Ce ne sont pas seulement des parfums d'intérieur que je cherche,mais des parfums de lieux, ceux qui nous rappellent des instants qui nous ont marqués,des moments uniques et disparus. Saviez-vous que la mémoire olfactive est la seule qui ne se délite jamais." [11]

Elle nourrit l'espoir de ressusciter les moments uniques vécus avec ses parents adoptifs grâce à ses dons de parfumeur. Ici,apparaît l'amour de Marc Levy pour le voyage.

Aidée financièrement par Mr. Dalry,son voisin, Alice part pour Istanbul pour retrouver sa joie de vivre et une promesse de régénération de ses capacités créatrices.

il paraît jusqu'à maintenant que les Événements traumatiques vécus par Anouche ou Alice ont joué le rôle de disjoncteur. Arracher Anouche à sa terre natale est une disjonction avec les origines et les lieux. Perdre la mémoire et la fonction oratoire est également une disjonction avec ses propres atouts. Perdre ses parents biologiques est aussi une disjonction sur le plan familial. Les événements ont joué, dans ce cas, le rôle de déstabilisateur. Alice ressemble à une feuille d'arbre perdue et arrachée de ses branches à la suite d'un ouragan. Les actions qui se sont déroulées dans un espace donné: Istanbul et Londres, activent le sens de la disjonction entre le sujet d'état:Alice et ses objets de valeur:ses parents.

Nous allons voir si la sémiotique de l'espace qui entrera en jeu dès que les deux sujets d'État entreprennent leur voyage vers des espaces nouveaux,va remplir la fonction d'adjonction dans l'histoire d'Alice ou bien elle va alimenter la disjonction.

II- Sémiotique de l'espace:

Bernard Lamizet précise, dans sa Sémiotique de l'évènement, que l'espace entre toujours en interaction dans la formation de la signification de l'événement:

"La sémiotique de l'événement se fonde,(...) sur une sémiotique politique de la spatialité." [12]

La construction du sens lié à l'espace dans l'oeuvre de Marc Lévy est trop complexe.

Espace disjoncteur:

Les deux sujets d'Etat:Alice et M.Dalry partagent le même palier d'une ancienne maison victorienne. la verticalité est représentée par le bâtiment où ils vivent. Sur le plan horizontal,les deux appartements sont conjoints. Cependant,les deux zones topologiques sont contradictoires: la luminosité et la clarté de la chambre d'Alice sont en contradiction complète avec l'obscurité et la fermeture spaciale de la chambre de M.Dalry.

Une disjonction totale divise les deux voisins. Lorsque Alice reçoit ses amis, son voisin n'arrive pas,lui, à se reposer en calme:

"Je vivais ici bien avant vous, mademoiselle Pendlebury,mais depuis que vous vous êtes installée dans cet appartement,que j'espérais récupérer,ma vie est pour le moins perturbée et ma tranquilité n'est plus qu'un lointain souvenir." [13]

L'espace occupé par Alice fût convié depuis longtemps par M.Daldry. C'est un peintre intéressé par la luminosité de la chambre d'Alice qui bénéficie d'une grande verrière éclairée:

"C'est pour cela que vous me battez froid depuis que je vis ici, M. Daldry? Parce que j'ai obtenu l'atelier que vous désiriez?." [14]

Nous remarquons que l'espace fût la raison de motivation qui va pousser M. Dalry à suggérer à Alice de financer son voyage. L'espace continue donc à jouer le rôle de disjoncteur entre Alice et son appartement.

Celle-ci demeure enfermée des jours entières piétinante sur place à court d'idées pour ses compositions florales. Elle souffre de solitude et de manque d'imagination productrice. Dans cet espace, elle est psychiquement bloquée:

"Je tourne en rond dans mon atelier,cela fait des mois que je n'ai plus rien créé, j'étouffe dans cette ville,dans cette vie. Je vais goûter l'air du large, m'enivrer de nouvelles senteurs et de paysages inconnus." [15]

une autre fonctionnalité de l'espace apparaît avec la grisaille des cieux de Londres. Alice veut fuir la grisaille londonienne et partir vers la clarté de l'Orient. Elle affirme à M. Daldry:

"J'ai autant de plaisir que vous à quitter la grisaille londonienne. Partons aussi vite que possible. Je voudrais fuir l'hiver, Londres et mes habitudes, je voudrais que nous soyons déjà au jour du départ." [16]

D'autre côté, M. Daldry tourne en rond dans son appartement parce que son espace particulier s'appauvrit à la luminosité nécessaire à son travail.

Les deux sujets d'Etat sont bloqués, autant sur le plan psychique que sur le plan créateur.

Nous devons ici préciser que leur cloisonnement respectif active le sens de l'étroitesse et de la fermeture spatiale. L'espace agit comme agent moteur et bloque également la production créatrice chez les deux protagonistes. C'est à dire que ce blocage psychique est en osmose avec le blocage spacial. Un état total de blocage dû a un espace antipathique:

Fermeture spatiale + Solitude = manque de création.

Nous avons vu comment La fermeture spatiale alimente également l'obscurité psychique interne chez les deux sujets d'Etat. Un cercle vicieux dans lequel tourne les deux protagonistes:

Obscurité de l'espace topologique + Noirceur de l'espace psychique = Disjonction de créativité.

Si nous considérons que la zone topologique d'Alice est une zone A, celle de M. Daldry est une zone B, nous constatons que la zone B, claire de l'extérieur, obscure de l'intérieur, renvoie à une résistance interne. La luminosité ne passe pas de l'espace externe:la rue, vers l'espace interne: l'esprit de M.Daldry. Il y a une résistance chez la zone B qui refuse et fuit la communication avec la zone A. Cette résistance d'ordre psychique sera analyser profondément dans la sémiotique de l'identité de M. Daldry.

[...]


[1] permettez nous de souligner la finesse du choix des métiers des deux protagonistes. Marc Levy est sensible à la musique et joue au piano. Il apprécie également les qualités précieuses de la parfumerie. La sensibilité humaine détermine ses choix.

[2] Notons l'amour de Marc Levy pour le voyage qui nourrit et enrichit la créativité de l'écrivain.

[3] Lamizet,Bernard,La sémiotique de l'événement: une sémiotique de l'espace et du temps.2011<.halshs,- 00604452>p. 5. https// halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00604452.

[4] Lévy (Marc), L'étrange voyage de Mr. Dalry,Paris,Robert Laffont,2011, P.212.

[5] Lévy(Marc),op.cit.,p.268.

[6] Lévy(Marc),op.cit.,p.134.

[7] Levy,op.cit.,p.228.

[8] Levy,op.cit.,p. 132.

[9] Levy,op.cit.,p. 45.

[10] Levy,op.cit.p. 46.

[11] Levy, op.cit.,p. 224.

[12] Lamizet, op.cit.,p.5.

[13] Lévy,op.cit.,p. 10

[14] Lévy,op,cit.,p.10

[15] Lévy,op.cit.,p.101

[16] Lévy,op.cit.p.96.

Fin de l'extrait de 32 pages

Résumé des informations

Titre
Sémiotique de l'événement dans "L'étrange voyage de M. Daldry" de Marc Lévy
Auteur
Année
2018
Pages
32
N° de catalogue
V387751
ISBN (ebook)
9783668642959
ISBN (Livre)
9783668642966
Taille d'un fichier
645 KB
Langue
Français
mots-clé
sémiotique, daldry, marc, lévy
Citation du texte
Amany Magdy (Auteur), 2018, Sémiotique de l'événement dans "L'étrange voyage de M. Daldry" de Marc Lévy, Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/387751

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: Sémiotique de l'événement dans "L'étrange voyage de M. Daldry" de Marc Lévy


Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur