Combien d'influence a l'Académie française vraiment?


Dossier / Travail, 2012
12 Pages, Note: 1,7

Extrait

Tables des Matières

1. Introduction

2. Naissance et histoire de l'Académie française

3. Structure et organisation de l'Académie française

4. Les tâches de l'Académie française

5. Importance de l'Académie pour la langue française et conclusion

6. Bibliographie

1. Introduction

Dans le cadre du cours « Le fran ç ais, une passion fran ç aise » dirigé par M. Timo Obergöker, ma dissertation traite de l’Académie française, une société de savants dont l’objectif est le maintien de la normalisation de la langue française.1 Dès le début du dix-huitième siècle les membres, qui comptent 40 personnes aujourd’hui, siègent au « Collège de Quatre Nations » qui se trouve au bord de la Seine en face du Louvre.2 Je parlerai en détail de son organisation au cours de cette dissertation. Ce n’est pas seulement dans les deux cours « Einf ü hrung in die franz ö sische Literaturwissenschaft » et « Einf ü hrung in die franz ö sische Literaturgeschichte » que nous nous étions penchés sur ce sujet mais aussi dans le TD de M. Obergöker car l’Académie est une des anciennes institutions prestigieuses du patrimoine culturel en France.

Cette institution joue un rôle essentiel dans le domaine de la défense et de la politique de la langue française. Voilà pourquoi ce sujet est abordé dans notre cours. La question s’impose si l’Académie a seulement un caractère symbolique et décoratif puisqu’elle ne peut pas voter des lois concernant la langue française. Il est juste qu’elle possède seulement un caractère consultatif mais on se demande ce qu’elle a vraiment à voir par rapport à la politique linguistique. Quelle influence exerce-t-elle réellement de nos jours? Si elle n’a pas d’influence sur la législation, pourquoi a-t-on donc besoin d’elle? C’est au cours de cette dissertation que j’aborderai ces questions.

Dans un premier temps, j’entrerai dans l’histoire et la naissance de l’Académie française comme c’est important pour la compréhension de ce sujet. En outre j’étudierai les tâches de l’Académie française. Il est important de le décrire en détail pour trouver des faits qui aideraient à répondre aux questions mentionnées en haut. Pour conclure, je représenterai la signification de l’Académie française non seulement à l’égard de la langue française et à la France comme nation mais aussi par rapport au peuple français.

2. Naissance et histoire de l'Académie française

Dans ce chapitre je décris la naissance et l'histoire de l'Académie française et je pose aussi mon regard sur un des membres fondateurs les plus importants.

En 1635, l'Académie française fut fondée comme institution étatique par le ministre et cardinal Richelieu selon les ordres du roi Louis XIII.3 Aujourd'hui on connait l'Académie comme une organisation composée de 40 membres qu'on appelle « les Immortels ».4 Cette institution provient d'un cercle d'amis privé qui se rencontrait chez Valentin Conrart depuis 1620.5 Mais cet écrivain n’est guère connu aujourd'hui.

Un de ces amis était l’écrivain et philologue français Claude Favre de Vaugelas6 - un personnage central pour l'histoire de la langue française. Membre fondateur de l'Académie française, il travailla au projet le plus important de cette académie, c’est- à-dire au dictionnaire de la langue française.7 Il conçut le projet et rédigea lui-même la première partie (lettres A à I).8 Mais la publication du dictionnaire et d’autres ouvrages des académiciens avançaient trop lentement pour Vaugelas9, particulièrement la grammaire, qui ne fut publiée qu’en 1932 et considérée comme obsolète d’entrée de jeu10. Voilà, c'est pourquoi Vaugelas écrivit son propre livre s’intitulant « Remarques sur la langue françoyse ».11 Il s'adressait à ceux qui voulaient parler et écrire correctement.12 Par conséquent, on peut constater que Vaugelas et l'Académie française ont essentiellement poussé la normalisation de la langue française.

L'Académie française prit la « Accademia della Crusca » comme modèle.13 Cette institution italienne fut fondée à Florence en 1583 et publia son premier dictionnaire en 1612.14 On peut dire que la civilisation italienne exerçait une grande influence sur celle française au dix-septième siècle.

Depuis 1672 le palais royal du Louvre était le lieu de rencontre pour les membres de l'Académie française.15

En 1672, sous le protectorat de Louis XIV, l'Académie se voit accorder un local spécifique au Louvre, meublé et chauffé, une bibliothèque et allouer un budget minimum.16

Au début du dix-huitième siècle les membres de l'Académie française se rencontraient au « Collège de quatre Nations »17 pour la première fois. L' Annuaire de l'Acad é mie fran ç aise de 1974 le décrit ainsi:

Cet édifice, sans doute le plus beau monument baroque de Paris, renferme, autour de sa chapelle, célèbre par sa coupole ovale, deux bibliothèques, la Mazarine, qui fut la première ouverte au public parisien, et la bibliothèque de l'Institut, les services administratifs généraux de l'Institut et les services particuliers des cinq Académies, ainsi que que leurs archives, plus divers organismes, comme le bureau des Longitudes.18

Depuis 1635 l'Académie française travaille à la normalisation de la langue française et seulement pendant la Révolution l'Académie était fermée.19 Après la révolution en 1803 l'Académie fut de nouveau installée comme organisme suprême pour la normalisation de la langue et elle dut s’arranger avec la nouvelle situation linguistique en France. Cependant, les changements linguistiques n'avaient pas été aussi graves comme prévu.20

3. Structure et organisation de l’Académie française

Dans ce chapitre je décris la structure et l'organisation de l’Académie et j’aborde en détail comment on en devient membre.

Dans le « Collège de Quatre Nations », il se trouve aussi l'Institut de France21, l'organisation faîtière de toutes les académies étatiques en France et le siège du secrétaire perpétuel, qui est élu à vie.22 Celui-ci tient la fonction centrale au sein de l’Académie: c’est l'historienne Hélène Carrère d'Encausse23 qui occupe ce poste actuellement.

C'est, en fait, l'officier le plus important; il signe tous les actes, conserve ceux qui concernent aussi bien l'Académie elle-même que sa propre fonction, mais peut rien communiquer sans l'accord de la Compagnie; il délivre les certificats d'appartenance à l'Académie; il recueille les résolutions de toutes assemblées ainsi que les ouvrages déposés pour les concours des prix. Enfin, c'est le gestionnaire de l'Académie, assisté de « deux membres nommés au scrutin à la pluralité absolue » (art. 3). L'on peut donc dire sans exagération qu'il est « l'âme de l'Académie.24

A cause de l'inscription « A l'Immortalité », qu’on retrouve sur le sceau de l’Académie française sur ordre du cardinal Richelieu25, les membres sont aussi appelés « les Immortels ».26 En 1634 c'étaient 34 membres, aujourd'hui on en compte 40.27 Une fois qu’on est membre de cette académie on l'est à perpétuité de sorte qu’ils sont très vieux. Pour le moment la moyenne d’âge dans l’Académie française est de 78 ans. Au début, uniquement des hommes étaient admis à l'Académie. Ce n’est qu’en 1980 que la première femme, à savoir l’écrivain Marguerite Yourcenar, devint membre28. Aujourd'hui il y a plus de femmes dans l'Académie française, dans l'ensemble, si on tient compte de Marguerite Yourcenar, ce sont cinq.29

[...]


1 Cf. Fischer, Wolfgang: Grundwissen Landeskunde La France. Stuttgart: Klett, 1996, p. 139

2 Cf. Caput, Jean-Paul: L'Acad é mie fran ç aise, coll. « Que-sais je? », 1986, p.7

3 Cf. Caput, Jean-Paul: L'Acad é mie fran ç aise, coll. « Que-sais je? », 1986, p.7

4 Cf. « Les Immortels ». Acad é mie Fran ç aise. <http://www.academie-francaise.fr> (consulté le 08/03/12)

5 Cf. Véron, Jacques: « L'Académie française et la circulation des élites:une approche démographique », Population, 1985, n°3, p. 455

6 Cf. Geckeler, Horst: Einf ü hrung in die franz ö sische Sprachwissenschaft: Ein Lehr- und Arbeitsbuch / von Horst Geckeler und Wolf Dietrich. - 2., durchges. Und verb. Aufl. - Berlin: Erich Schmidt, 1997, p. 218

7 Cf. « Le dictionnaire ». Acad é mie Fran ç aise. <http://www.academie-francaise.fr> (consulté le 08/03/12)

8 Cf. Caput, Jean-Paul: L'Acad é mie fran ç aise, coll. « Que-sais je? », 1986, pp. 40-41

9 Cf. « Le dictionnaire ». Acad é mie Fran ç aise. <http://www.academie-francaise.fr> (consulté le 08/03/12)

10 Cf. Geckeler, Horst: Einf ü hrung in die franz ö sische Sprachwissenschaft: Ein Lehr- und Arbeitsbuch / von Horst Geckeler und Wolf Dietrich. - 2., durchges. Und verb. Aufl. - Berlin: Erich Schmidt, 1997, p. 218

11 Cf. « Claude Favre de Vaugelas ». Acad é mie Fran ç aise. <http://www.academie-francaise.fr> (consulté le 08/03/12)

12 Cf. Geckeler, Horst: Einf ü hrung in die franz ö sische Sprachwissenschaft: Ein Lehr- und Arbeitsbuch / von Horst Geckeler und Wolf Dietrich. - 2., durchges. Und verb. Aufl. - Berlin: Erich Schmidt, 1997, p. 218

13 Cf. Caput, Jean-Paul: L'Acad é mie fran ç aise, coll. « Que-sais je? », 1986, p.94

14 Cf. Geckeler, Horst: Einf ü hrung in die franz ö sische Sprachwissenschaft: Ein Lehr- und Arbeitsbuch / von Horst Geckeler und Wolf Dietrich. - 2., durchges. Und verb. Aufl. - Berlin: Erich Schmidt, 1997, p. 217

15 Cf. Caput, Jean-Paul: L'Acad é mie fran ç aise, coll. « Que-sais je? », 1986, p.19

16 Caput, Jean-Paul: L'Acad é mie fran ç aise, coll. « Que-sais je? », 1986, p.19

17 Cf. Caput, Jean-Paul: L'Acad é mie fran ç aise, coll. « Que-sais je? », 1986, p.19

18 Caput, Jean-Paul: L'Acad é mie fran ç aise, coll. « Que-sais je? », 1986, p.20

19 Cf. « Die Académie Française: Entstehungsgeschichte, Ziele und Bedeutung der Sprachinstitution » <http://ulrike- hager.suite101.de/die-academie-franaise-a66604>. (consulté le 08/03/12)

20 Cf. « Die Académie Française: Entstehungsgeschichte, Ziele und Bedeutung der Sprachinstitution » <http://ulrike- hager.suite101.de/die-academie-franaise-a66604>. (consulté le 08/03/12)

21 Cf. Accueil | Institut De France. <http://www.institut-de-france.fr/>. (consulté le 08/03/12)

22 Cf. Caput, Jean-Paul: L'Acad é mie fran ç aise, coll. « Que-sais je? », 1986, p.10

23 « Les grandes dates ». Acad é mie Fran ç aise. <http://www.academie-francaise.fr> (consulté le 08/03/12)

24 Caput, Jean-Paul: L'Acad é mie fran ç aise, coll. « Que-sais je? », 1986, p.10

25 « Les Immortels ». Acad é mie Fran ç aise. <http://www.academie-francaise.fr> (consulté le 08/03/12)

26 Cf. « Les Immortels ». Acad é mie Fran ç aise. <http://www.academie-francaise.fr> (consulté le 08/03/12)

27 Cf. Véron, Jacques: « L'Académie française et la circulation des élites:une approche démographique », Population, 1985, n°3, p. 455

28 Cf. Caput, Jean-Paul: L'Acad é mie fran ç aise, coll. « Que-sais je? », 1986, p.109

29 Acad é mie Fran ç aise. <http://www.academie-francaise.fr> (consulté le 08/03/12)

Fin de l'extrait de 12 pages

Résumé des informations

Titre
Combien d'influence a l'Académie française vraiment?
Université
Johannes Gutenberg University Mainz  (FB 05: Philosophie und Philologie – Romanisches Seminar)
Cours
Proseminar: Le français, une passion française
Note
1,7
Auteur
Année
2012
Pages
12
N° de catalogue
V431058
ISBN (ebook)
9783668755345
ISBN (Livre)
9783668755352
Taille d'un fichier
535 KB
Langue
Français
mots-clé
Academie Francaise, Influence
Citation du texte
Christopher Domke (Auteur), 2012, Combien d'influence a l'Académie française vraiment?, Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/431058

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: Combien d'influence a l'Académie française vraiment?


Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur