Les lois scolaires de Jules Ferry et les conséquences pour la langue française


Dossier / Travail, 2016
11 Pages, Note: 2,0

Extrait

Table des matières

1 Introduction

2 Révolution

3 Jules Ferry - qui était cet homme ?

4 Les lois scolaires

5 Les conséquences pour la langue française

6 Conclusion

7 Bibliographie

1 Introduction

Chaque matin, je vois les enfants, comment ils courent avec ses cartables à l’école, vont en bicyclette ou autobus ou sont apportées par ses parents. Je peux encore me souvenir de ma période scolaire. Certainement, cela ne tombait pas toujours simplement à moi d’aller à l’école. Il y avait des jours, là on ne voulait pas du tout aller à l’école, s’asseoir et écouter toute la matinée et puis accomplir ses devoirs. On voulait mieux jouer avec ses amis. Mais, on ne pouvait pas échapper à l’école, être malade longtemps, puisqu’ il y avait trop des devoirs. On en était responsable soi-même de récupérer des sujets.

L’école est une période dans notre vie, sans éducation scolaire on n’a pas vraiment la chance dans notre société d’avoir une haute réputation. L’école est obligatoire.

- L’obligation d’aller à l’école est définie par la Constitution de la République fédérale d’Allemagne et par la constitution du land de Bade-Wurtemberg, ce qui, selon l’ordre établi, a pour conséquence que chaque jeune personne dispose du droit d’accéder à une éducation et à une formation adaptée, sans prendre en considération l’origine sociale ou économique de la personne. De plus, chaque individu doit être préparer à pouvoir prendre en charge des responsabilités, aux droits et aux devoirs dont il dispose dans l’état et la société ainsi que dans la communauté. »1

Ceci est un extrait des lois scolaires de Bade-Wurtemberg. Ce paragraphe définit l’obligation d’avoir accès à l’éducation et à la formation. Chacun doit avoir la possibilité d’apprendre les choses importantes pour sa vie. La chance est la même pour tous. Mais comment était cela dans le passé ? Aujourd’hui il est normal d’aller à l’école pour recevoir une éducation, apprendre à calculer, à bien parler et à comprendre comment la politique fonctionne. L’éducation est la condition indispensable afin d’avoir une bonne vie professionnelle, car l’obtention du diplôme de fin d’études secondaires permet de choisir quel chemin on va emprunter pour arriver dans la vie professionnelle. Par ses capacités on obtient la réputation sociale ou l’entrée professionnelle. Mais depuis quand l’école et l’éducation jouent un rôle important ? Depuis quand les enfants doivent aller à l’école et pourquoi ?

Par la suite, je décrirai l’introduction des lois scolaires spécialement en France. Qui a joué un rôle important aux lois scolaires et à l’organisation ? C’était Jules Ferry- qui était cet homme ?

2 Révolution

Avant de revenir plus en détails sur l’action de Jules Ferry, ses grandes lois scolaires et les conséquences pour la langue française, je vais décrire la situation autrefois. La Révolution française a joué un rôle essentiel pour les lois scolaires, leur imposition et était responsable bien sûr pour les conséquences.

Suite à la Révolution, une nouvelle période commença - celle de la modernité. D’un côté, le but était la modification de l’ordre publique car la société était insatisfaite avec le régime. Elle se battait contre l’oppression et le régime injuste. D’un autre côté on voulait constituer un nouvel ordre social. Les citoyens devaient être libres et disposer du même titre social. (Blichmann 2008 : 11) De plus, la position sociale devait s’obtenir par la performance individuelle, comme par exemple par la performance scolaire et par l’éducation publique. Par le passé, chaque individu naissait dans une catégorie sociale qu’il ne pouvait quitter. Cela était l’un des critères importants que la société de l’époque voulait changer. Le tiers état voulait le droit d’intervention, plus de liberté, disposer de plus de droits d’une manière générale. Après le règne de Louis XVI une nouvelle réformation de l’état a commencé. (Blichmann 2008 : 12)

La Révolution a entrainé d’autres changements, comme la modernisation du français. L’actualisation du français a été d’abord orale puisque l’on voulait une nouvelle langue française, plus précisément des nouveaux mots que tout le monde pouvait comprendre et utiliser. La nation, c’était le tiers état, essayait d’avoir un nouveau standard pour le français car pour le moment il y avait un combat entre une langue politique vers une mentalité nationale. Cette modernisation s’est aussi faite par un développement considérable de la langue dite écrite. De ce fait sont parus beaucoup de textes, beaucoup de mots furent créés et un nouveau parler est apparu : le parler « journalistique ». De plus, de nouveaux types de textes apparurent, comme par exemples les formes variées de la rhétorique. (Klare 1999 : 30) Cependant, tous ces changements menèrent à une crise néologique de par la nombreuse formation de nouveaux mots. La problématique d’une norme française était remarquée avec le temps. La Révolution fut, avant tout, le point de départ, faisant du français la langue nationale dans tout le pays. Les années de Révolution furent un temps d’efforts intensifs pour la mise en place d’une nouvelle instruction publique.

(Klare 1990 : 30)

C’est pourquoi, je voudrais parler plus exactement du rôle de Jules Ferry, lequel a joué un rôle important dans cette nouvelle mise en place de par son implication dans l’imposition des lois scolaires. Celles-ci avaient une influence sur la société et, avant tout, sur la langue française. Mais d’abord, se pose la question, qui était Jules Ferry.

3 Jules Ferry - qui était cet homme ?

Jules Ferry est né le 5 avril 1832 à Saint-Dié dans les Vosges. Son père était avocat et il vivait dans une famille catholique vosgienne. Il avait une sœur plus âgée, qui s’appelle Adèle et un petit frère, Charles. La famille a déménagé, d’abord, en 1846 à Strasbourg, puis quatre ans plus tard à Paris. Ferry était un élève brillant à l’École de Droit dans la métropole française. Il ambitionnait de terminer la carrière de fonctionnaire. Mais avec le temps il s’est tourné vers le journalisme où l’on remarqua son talent. Il était journaliste d’opposition et son article le plus connu est « Les comptes fantastiques d’Haussmann ». (Fuchs, Schulze, Zimmermann 2004 : 31)

Sa carrière politique a commencé en 1869. En coopération avec Jules Favre il a crée le journal républicain « L’Electeur libre » qui décriait la campagne de démocratisation de la société. C’est avec l’effondrement du Second Empire, la carrière politique de Ferry a commencé. Il est devenu secrétaire d’État pour la défense nationale. Pendant l’occupation prussienne de Paris, Ferry avait le travail difficile de préserver milles gens de la mort par inanition. La tentative échouée de rendre la farine et l’avoine disponible pour le peuple lui a valu le surnom de « Ferry famine ». Mais ce n’est pas le plus important pour mon thème. (Fuchs, Schulze, Zimmermann 2004 : 32)

On peut dire que Ferry a endossé beaucoup de rôles différents dans sa vie : stagiaire, secrétaire, député, homme politique et aussi ministre de l’Éducation en 1879.

Le 15 mars 1879, Jules Ferry a déposé deux projets de loi : une réforme du Conseil supérieur de l’instruction publique et un aménagement substantiel de l’enseignement supérieur. Son idée était l’égalité sociale, la liberté de conscience et la séparation entre l’État et l’église. Avec ces lois, il voulait parvenir à la laïcité, c’est-à-dire il souhaitait éliminer les ecclésiastiques des conseils académiques (Sénat.fr2 )

Du 24 février jusqu’au 17 mars 1893, il a été président du Sénat.

Le point le plus important était que Jules Ferry était l’auteur des lois scolaires de la IIIe République. Avec ces lois, il a changé le système français. Ces changements ont été notamment scolaires et eurent aussi des conséquences sur la langue française. On peut tout de même s’interroger sur la raison qui l’a poussé à traiter ce problème. Le 10 avril 1870, Ferry a fait une promesse : « Je me suis fait un serment : entre toutes les nécessités du temps présent, entre tous les problèmes, j’en choisirai un auquel je consacrerai tout ce que j’ai d’intelligence, tout ce que j’ai d’âme, de cœur, de puissance physique et morale, c’est le problème de l’éducation du peuple. » (Sénat.fr[2]). Pour Jules Ferry il était important que l’éducation soit accessible à tous, que chaque personne ait du le droit d’aller à l’école. Avec les deux lois qu’il a présentées en 1879, il a essayé de suivre son idéal : gratuité, obligation, laïcité. Entre temps, Jules Ferry a formulé des différentes lois pour atteindre ses objectifs.

Il est décédé, le 17 mars 1893, à Paris. (Fuchs, Schulze, Zimmermann 2004 : 33)

Quelles lois de Ferry ont été adoptées ? Quelles conséquences ont-elles eu sur la société et, quelle influence ont-elles eues sur la langue française ?

Par la suite, je voudrais m’occuper de ces questions.

4 Les lois scolaires

- L’éducation est un droit pour tout citoyen et un devoir pour les états ! » ( http://image.slidesharecdn.com/oec2014sifparis-140625071741-phpapp02/95/open-education-mooc-open-mooc-la-juste-quation-18-638.jpg?cb=1403681060)

Cette déclaration précise explique très bien le souhait de Ferry. Il voulait donner un nouveau rôle à l’école, dans une société démocratique avec la trinité scolaire « gratuité, obligation, laïcité ». Chaque enfant, indépendamment de son origine, religion ou sexe, devait recevoir la même formation scolaire, avec le même degré d’exigence. L’idée était de garantir l’égalité de l’éducation. Par l’introduction d’un cours laïc, on voulait empêcher que les enfants soient répartis dans une certaine classe en raison de leur religion ou de leur foi. C’est pourquoi Jules Ferry avait l’intention de séparer l’État et l’Église concernant l’exercice de l’éducation. Mais maintenant, cela se trouvait entre les mains de l’État. (Blichmann 2004 : 45)

Pour atteindre ses objectifs, plusieurs lois ont été adoptées :

La première loi était la loi du 9 août 1879 sur l‘établissement des écoles normales primaires. Pour Ferry, il était important que la formation scolaire ne soit plus influencée de quelconque manière par l’Église. Cette loi montrait que les écoles ne se trouvaient plus sous l’influence de l’Église et ainsi furent fondées de nouvelles écoles, les écoles « normales ». Le gouvernement avait aussi l’intention d’assurer la formation d’instituteurs laïcs. (Sénat.fr3 )

Parallèlement, le Conseil supérieur de l’instruction publique avait fait en sorte que les représentants de l’Église et les représentants étrangers soient exclus de l’enseignement. C’était la deuxième loi : celle du 27 février 1880 relative au Conseil supérieur de l‘instruction publique et aux conseils académiques. Ainsi, on avait rempli déjà un point important de la trinité scolaire, la laïcité. Avec la loi du 18 mars 1880 Ferry et ses collaborateurs voulaient rendre l’enseignement supérieur accessible à tous, afin que les personnes non autorisées, celles qui n’avaient pas la chance d’accéder à l’enseignement, l’aient également « qu’il soit public ou libre, primaire, secondaire ou supérieur ». (Sénat.fr4 )

[...]


1 Eigene Übersetzung von:

http://www.landesrecht-bw.de/jportal/portal/t/crc/page/bsbawueprod.psml/action/portlets.jw.MainAction?p1=4&eventSubmit_doNavigate=searchInSubtreeTOC&showdoccase=1&doc.hl=0&doc.id=jlr-SchulGBW1983pP1&doc.part=S&toc.poskey=#focuspoint

2 https://www.senat.fr/evenement/archives/ferry/scolaire.html

3 http://www.senat.fr/evenement/archives/D42/loi1879.html

4 http://www.senat.fr/evenement/archives/D42/18mars.html

Fin de l'extrait de 11 pages

Résumé des informations

Titre
Les lois scolaires de Jules Ferry et les conséquences pour la langue française
Université
University of Heidelberg  (Romanisches Seminar)
Note
2,0
Auteur
Année
2016
Pages
11
N° de catalogue
V494179
ISBN (ebook)
9783668998506
Langue
Français
mots-clé
jules, ferry
Citation du texte
Rebecca Geib (Auteur), 2016, Les lois scolaires de Jules Ferry et les conséquences pour la langue française, Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/494179

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: Les lois scolaires de Jules Ferry et les conséquences pour la langue française


Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur