Le Gallo. Présentation linguistique axée sur la grammaire


Dossier / Travail, 2012
12 Pages, Note: 1,0

Extrait

Tables des matières

1. L’introduction

2. Informations générales sur le gallo

3. Présentation linguistique
3.1 La phonétique
3.2 Le lexique
3.3 L’orthographe
3.4 La grammaire
3.4.1 L’article
3.4.2 Les pronoms possessifs
3.4.3 Le nom.
3.4.4 L’adjectif qualificatif
3.4.5 La conjugaison

Bibliographie

1.L’introduction

Comme tous les pays du monde, la France n’est pas une zone monolingue. Le français en France n’est pas homogène, mais la réalité linguistique se caractérise par de nombreux dialectes du français. Cela veut dire que la langue d’une région se distingue de celle d’une autre par la phonétique, le lexique et la grammaire. Dans ce qui suit, je traiterai le gallo, un dialecte qu’on trouve dans le Nord-ouest de la France.

2.Informations générales sur le gallo

Le gallo, une langue d’oïl, « est à l’origine la continuation du latin parlé par le Gaulois de Haute Bretagne […] et influencé ultérieurement par la langue germanique des Francs. »1

Cette langue est parlée dans l’Est de la Bretagne, c’est-à-dire dans les départements Loire-Atlantique, Ille-et-Vilaine et dans l’Est des Côtes d’Armor et du Morbihan. Ainsi, une ligne invisible de l’Ouest de Saint-Brieuc jusqu’à l’Est de Vannes sépare la zone du breton de la région gallèse.2

En Bretagne, il y a – d’après une enquête d’Insee – 28.300 locuteurs du gallo ce qui représente seulement 1,3% de la population totale (pour comparer: 257000 personnes parlent le breton).3 C’est la raison pour laquelle le gallo est quasiment mort. « […] das Gallo [wird] nirgends mehr als lebendiges Verständigungsmedium verwendet […] »4 parce que les patois ont été méprisés pendant longtemps. « Sa non-prise en compte dans l’enseignement et la vie publique (radio, TV, administration…) ont abouti à rejeter le gallo dans le ghetto des classes sociales les plus défavorisées. »5 Cet aspect s’est changé ces temps-ci de sorte que le gallo est devenu plus populaire que d’autrefois.

Un diagramme affichant la « Pratique de langues régionales et étrangères par catégorie socio-professionnelle » montre que le gallo est parlé le plus par des agriculteurs et seulement très peu par des gens qui exercent d’autres métiers. La graphique intitulée « Pratique de langues régionales et étrangères par génération » de l’an 1999 révèle que ce sont surtout de vieux gens (de 60 à 85 ans à cette époque-là) qui savent parler ce patois.6

A part cela, de nos jours, un tel diagramme aurait des valeurs différentes: ce sont de très vieilles personnes parlant le gallo, mais aussi des jeunes puisqu’ils ont commencé à apprendre ce dialecte, soit à l’école, soit à l’université. Dans ce contexte, deux associations, Les étudiants de gallo et Les enseignants du gallo, ont été créées7 qui visent à défendre et à rétablir le gallo comme langue vivante.

3.Présentation linguistique

Dans ce chapitre, ces quatre aspects linguistiques seront examinés: la phonétique, le lexique, l’orthographe et la grammaire, dont l’accent est mis sur la grammaire.

Mais avant de le faire, il faut attirer l’attention sur les dialectes en général. Le dialecte, cela signifie « une forme particulière prise par une langue dans un domaine donné. Il se définit par un ensemble de particularités […] »8 Même si c’est juste en principe, on doit remarquer qu’un dialecte n’est pas forcément uniforme. Comme il est rare que les caractéristiques d’un dialecte soient standardisées, elles varient d’une région à l’autre. C’est pourquoi tout ce qui suit ne se réfère pas nécessairement à toutes les régions où on parle le gallo.

3.1 La phonétique

L’uniformité manquante se voit surtout dans la phonétique. « […] en somme aucun trait phonétique général en Bretagne romance ne lui est propre, et aucun trait qui lui est propre n’y est général. »9

En ce qui concerne ce sujet, je ne présente que quelques aspects singuliers. Ce qu’on ne trouve pas du tout dans le français standard, c’est le son [h] qui est connu en gallo. En plus, la consonne <l> est palatalisé après un <b>, <c>, <p>, <g> et <f>. Donc, le mot <bleu>, normalement prononcé [blø], se prononce [bjø] et l’expression <fleur> se prononce [fjœʁ] en gallo.10 Les consonnes <g> et <k> sont affriquées. Cela veut dire que les sons [g] et [k] deviennent [dʒ] et [tʃ], par exemple le nom <cœur> est prononcé [tʃœʁ] et le mot <gueux> se prononce [dʒø].11 Pour ne pas sortir du cadre de ce dossier, il ne faut que donner ces exemples qui suffisent pour montrer qu’il y a des différences phonétiques entre le gallo et le français standard.

3.2 Le lexique

En gallo, il y a bien sûr aussi des divergences lexicales par rapport à la langue standard. Parmi elles, il y a ces expressions qui sont assez proches au français standard qu’on peut les reconnaître plus ou moins et celles qui sont absolument différentes.

Ces mots suivants font partie du premier type, par exemple l’expression gallèse <avère> pour le mot français <avoir>, <cheminse> pour <chemise>, <edjuisë> pour <aiguiser> (voir l’affrication du [g] dans le chapitre « La phonétique »), <fieuv’> pour <fièvre>, <porée> pour <poireau> et <coutiaou> pour <couteau>.12

D’autres mots sont vraiment différents de sorte qu’on ne comprend pas leur signification si on ne sait pas parler le gallo. Il y a <ebrouédrë> pour <s’assommer>, <farë> pour <chasser les poules> et <chére> pour <tomber> qui font partie de la deuxième sorte.13 Comme ces mots du gallo n’ont aucune ressemblance à ceux du français, il faut qu’ils aient de différentes origines. Soit que quelques expressions gallèses viennent plus directement du latin, soit qu’ils ont été beaucoup modifiées par l’influence bretonne.

3.3 L’orthographe

Concernant l’orthographe du gallo, un problème se manifeste. Il n’y a pas d’orthographe uniforme du gallo. Cela se voit dans la traduction de la phrase « Il faut que j’aille le voir aujourd’hui. » Plusieurs personnes et institutions ont crée leur propre orthographe.

- ELG (écrire le gallo): Il faut qe j'auj le veir anoet.
- Graphie Aneit: Il faùt qe j'aùje le vair aneit.
- Graphie Deriano: Faùt qe j'aùje le vair aneit
- Graphie Obrée: Il fao qe j'aoje le vaer anoet.
- Graphie Fleury: I fao qe j'aoj le vèy ane.
- Graphie Praud: I faw ke j'awj le vèy ane.
- Graphie Vantyé: I faw ke j'awj le vèy ane.14

Pourtant, on ne sait pas décider quel version on devrait accepter car il n’y a pas d’institution publique et reconnue. Ce n’est pas claire, qui a l’autorité de prescrire une orthographe déterminée.

3.4 La grammaire

Le dernier aspect linguistique, c’est la grammaire. Normalement, la grammaire d’un dialecte n’est pas complètement variée de la langue standard, mais il y a pourtant quelques traits spéciaux qui sont traités dans les paragraphes suivants.

3.4.1 L’article

Les articles du gallo ne sont que légèrement différents du français standard. Les articles définis du singulier sont égaux, le pluriel <les> est <léz> en gallo autant que l’article indéfini du pluriel <des> devient <déz>. L’article indéfini du singulier masculin reste le même que celui du français, mais celui du singulier féminin est <unn> à la place de <une>. Les articles contractés <aux>, <du> et <des> sont <èz>, <deü> ou <do> et <déz> ou <doz> en gallo alors que <au> est aussi <au>.15

3.4.2 Les pronoms possessifs

Quant aux pronoms possessifs, il y a deux possibilités différentes de s’exprimer. Si on veut dire <le mien>, on peut utiliser soit l’équivalent direct <le myen>, soit une combinaison de l’adjectif possessif à la première personne du masculin singulier <mon>, et du pronom possessif <syen> (<sien>). Au pluriel le système du gallo est similaire à celui du français sauf que ce sont seulement les adjectifs possessifs qui distinguent la possession au singulier de celle au pluriel. D’après ce principe, ce tableau résulte.

Les pronoms possessifs en gallo16

Abbildung in dieser Leseprobe nicht enthalten

3.4.3 Le nom

La plupart des noms en gallo ont le même genre que leurs équivalents français sauf peu d’exceptions comme <unn aj> (féminin) au lieu de <un âge> ou <un clenche> et non <une clenche> comme en français standard.17

Le féminin se forme « par redoublement ou développement de la consonne finale muette au masculin. »18 Le mot pour <voisin> s’écrit <veizein>, et <veizeinn> au féminin. Quelques fois, le féminin se constitue par la dénasalisation d’une nasale ou il est identique au masculin.19

Le pluriel peut aussi être identique au singulier. Sinon, trois formes différentes du pluriel existent: le pluriel par allongement de la voyelle, le pluriel diphtongué (semblable au français, p. ex. <-al> devient <-aus> au singulier, voir <-al>/<-aux> en français standard) et le pluriel par flexion vocalique.20

3.4.4 L’adjectif qualificatif

En ce qui concerne les adjectifs qualificatifs, je me concentre sur l’accord en genre.

La distinction est plus marquée que dans la prononciation française. Le plus souvent, le genre se marque par l’opposition d’une finale vocalique au masculin et d’une finale consonantique au féminin. Là où la consonne finale se maintient au masculin, on ajoute même parfois une consonne non étymologique pour former le féminin.21

Ceux-ci sont les principes essentiels de former le féminine des adjectifs qualificatifs, mais ils ne s’appliquent pas à tous les adjectifs. Pour donner quelques exemples, on peut citer le mot <blaunc> (frç. <blanc>) qui s’écrit <blaunch> (frç. <blanche) en féminin. En outre, les féminins en <-iv> et en <-oev> s’appliquent aux mots terminant en <if> et en <oef> au masculin, par exemple <noe> (frç. <neuf>) et <noev> (frç. <neuve>). Le féminin en <-y> se forme si l’adjectif au masculin termine par les voyelles <ae>, <é>, <i>, <u>, autant que par les consonnes <lh> et quelques fois si le mot finit par <n>. De surcroît, dans quelques cas, le féminin est identique au masculin.22

[...]


1 http://www.insee.fr/fr/insee_regions/bretagne/themes/octant/oc92/oc92art3.pdf, accès: 13.08.2012.

2 Voir http://www.bertaeyn-galeizz.com/bertaeyn-10.htm, accès: 13.08.2012.

3 Voir http://www.insee.fr/fr/insee_regions/bretagne/themes/octant/oc92/oc92art3.pdf, accès: 13.08.2012.

4 https://www.uni-bamberg.de/fileadmin/ba4rm97/Publikationen/Radatz__Hans-Ingo__ 1997__Franzoesisch__Bretonisch_und_..._Gallo__doppelseitig_.pdf, accès: 13.08.2012.

5 Thierry Magot: « Ecrire le gallo », paru dans: Susan Baddeley [et al.]: La variation de la langue en France du XVI e au XIX e siècle. Paris 1989, p. 27.

6 Voir http://www.insee.fr/fr/insee_regions/bretagne/themes/octant/oc92/oc92art3.pdf, accès: 13.08.2012.

7 Voir Tréhel-Tas, Nathalie: Parlons gallo. Langue et culture. Paris 2007, p. 41.

8 Guiraud, Pierre: Patois et dialectes français. Paris 1968, p. 5.

9 Chauveau, Jean-Paul: Le gallo, une présentation. Tome 2. Brest 1984, p. 153.

10 Voir http://www.cndp.fr/crdp-rennes/crdp/crdp_dossiers/dossiers/gallo/specificite/ phonetique. htm, accès: 13.08.2012.

11 Voir https://www.uni-bamberg.de/fileadmin/ba4rm97/Publikationen/Radatz__Hans-Ingo__1997__Franzoesisch__Bretonisch_und_..._Gallo__doppelseitig_.pdf, accès: 13.08.2012.

12 Voir http://www.scribd.com/doc/3088479/Dictionnaire-de-gallo#download, accès: 13.08.2012.

13 Voir http://www.scribd.com/doc/3088479/Dictionnaire-de-gallo#download, accès: 13.08.2012.

14 Tréhel-Tas (2007), p. 47s.

15 Voir Tréhel-Tas (2007), p. 52.

16 Voir Tréhel-Tas (2007), p. 55s.

17 Voir Tréhel-Tas (2007), p. 53.

18 Tréhel-Tas (2007), p. 54.

19 Voir Tréhel-Tas (2007), p. 54.

20 Voir Tréhel-Tas (2007), p. 54.

21 Tréhel-Tas (2007), p. 60.

22 Voir Tréhel-Tas (2007), p. 60.

Fin de l'extrait de 12 pages

Résumé des informations

Titre
Le Gallo. Présentation linguistique axée sur la grammaire
Université
Christian-Albrechts-University of Kiel
Note
1,0
Auteur
Année
2012
Pages
12
N° de catalogue
V496899
ISBN (ebook)
9783346007964
ISBN (Livre)
9783346007971
Langue
Français
mots-clé
Gallo, dialectes, france, Dialekte, Frankreich, Bretagne
Citation du texte
Karina Karstens (Auteur), 2012, Le Gallo. Présentation linguistique axée sur la grammaire, Munich, GRIN Verlag, https://www.grin.com/document/496899

Commentaires

  • Pas encore de commentaires.
Lire l'ebook
Titre: Le Gallo. Présentation linguistique axée sur la grammaire


Télécharger textes

Votre devoir / mémoire:

- Publication en tant qu'eBook et livre
- Honoraires élevés sur les ventes
- Pour vous complètement gratuit - avec ISBN
- Cela dure que 5 minutes
- Chaque œuvre trouve des lecteurs

Devenir un auteur